Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Des syndicalistes intimidés

samedi 30 avril 2005, écrit par : Boutebna N.

Le bureau de Sétif du Syndicat algérien des paramédicaux (Sap), créé voilà seulement six mois, condamne énergiquement la campagne d’intimidation et de menaces proférées contre les adhérents du Sap du secteur sanitaire d’El- Eulma, et dans les enceintes hospitalières par des éléments affiliés à l’UGTA.
Ainsi, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le bureau de Sétif du Sap, dénonce les traitements réservés aux paramédicaux affiliés à son syndicat par leurs collègues affiliés à l’UGTA, et aussi le silence de la direction du secteur sanitaire d’El-Eulma devant ces pratiques d’un autre âge. Les responsables du Sap du bureau de Sétif ont du recourir à la justice pour que cesse ce genre d’harcèlement, lit-on dans le communiqué.
Des travailleurs dans la tourmente
Réunis le 11 avril dernier, les cadres syndicaux appartenant aux corps communs du secteur de l’éducation nationale au niveau de la wilaya de Sétif ont décidé d’entamer une grève de deux jours à compter du 3 mai prochain et ce, pour protester contre la marginalisation de cette frange de travailleurs de l’éducation et revendiquer l’augmentation des salaires, perception des primes et leur intégration suivant le décret 90/49 relatif aux fonctionnaires du secteur de l’éducation. Ainsi des centaines d’agents de service, laborantins, secrétaires d’administration et factotums des 161 CEM et 54 lycées de la wilaya de Sétif vont recourir, à partir du 3 mai, à une grève de deux jours pour faire entendre leur voix et sensibiliser l’opinion publique sur les problèmes socioprofessionnels que vivent ces laissés-pour-compte.
I. S.
Le Soir d’Algérie


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°10 :
Bonjour,POUR ETRE SIMPLE je salut la nouvelle Sap en leurs souhaitant du meilleur dans l’avenir. Il faut signalé M le journaliste que L’EGTA aété toujours une branche de FLN et son role est la surveillance et la delation des AGITATEURS contre le pouvoir et la politique en place. Elle n’avait ,elle n’a et elle n’aura aucune fonction syndicale proprement dite. Son role est de matter les agitateurs et toute les pensées ou lutte ouvriere contre les conditions de vie. Donc la nouvelle formation syndicale constitue une menace contre la ligitimité politique de L’EGTA dans le monde du travail, et comme on est encore dans mode de fonctionnement tribal il y a automatiquement intimidation. En consequence il faut saluer cette nouvelle formation pour leur courage et leur maturation politique afin d’ameliorer les conditions de vie des travailleurs et leur participation à la genese de la nouvelle ALGERIE Nourdine Z (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus