Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Transport sur la ligne El Gasria-Centre-ville : Colère et détresse des usagers

mercredi 7 janvier 2009, écrit par : Kamel Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le non-respect des horaires, des rotations et de la permanence durant le week-end, suscitent le courroux des citoyens. à la direction du transport, l’on se contente de brandir des menaces de sanctions sans pour autant inquiéter les contrevenants.

Tancés par les pratiques des transporteurs en charge de la ligne de transport 13 (El Gasria-centre-ville), les usagers de la ligne en question reviennent, à travers une correspondance transmise au directeur du transport, à la charge. Le non-respect des horaires de travail et des rotations figure en bonne position dans la plate-forme des griefs consignés, dont une copie a été envoyée à El Watan. Ne pouvant sans doute pas endurer l’insupportable, les réclamants soulignent qu’en période hivernale, les transporteurs « plient bagages » à la tombée de la nuit, sans se soucier du sort d’une partie de la clientèle, obligée de recourir aux taxis et autres clandestins. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les pétitionnaires, qui mettent le doigt sur la permanence, révèlent que durant le week-end, les bus devant desservir les 130, les 250, les 200 logements, la résidence universitaire (Saïd Boukhrissa), la cité Gasria (60 logements, Sellam et Bouras), se font, au grand dam des pauvres usagers, rares et désirer à la fois. L’état des engins et le comportement des chauffeurs et receveurs n’ont pas été oubliés par les citoyens, qui préconisent une révision de l’itinéraire de ce tronçon, la création d’une autre ligne (comme c’est le cas pour la cité Boussekine), et obligation pour les transporteurs de respecter les clauses du cahier de charges, lesquelles demeurent de l’encre sur du papier.

Contacté par nos soins, le directeur du transport, qui a tenu à rassurer les requérants, dit en substance : « La cellule d’inspection et de contrôle de la direction prend en charge ce dossier ; des mesures fermes seront prises à l’encontre des défaillants. Il est hors de question d’accepter des dépassements ou des manquements, au moment où des efforts sont entrepris par les pouvoirs publics pour améliorer les prestations du transport public, qui fait sa mue par le renouvellement et la modernisation du parc roulant ». En attendant l’amélioration des prestations sur la ligne précitée, qui n’est pas un cas isolé, les clients qui ne sont pas rois, font face au diktat des transporteurs, lesquels sont interpellés pour réviser une manière de faire, plus que jamais menacée par certains opérateurs économiques ayant investi un créneau des plus rentables. La balle se trouve maintenant dans le camp des concernés, devant désormais composer avec les nouveaux bus qui sillonnent les quatre coins de la capitale des Hauts-Plateaux, polluée par les vieux tacots, bons pour la casse !


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
jeanine :
c est un massacre le transport chez vous .desolée,mais je ne remetterai jamais les pieds chez vous.
mus19 :
Ce que rapporte le journaliste d’El-Watan est véridique(Il a toute notre reconnaissance), les transporteurs privés qui gérent la ligne 13 font la loi(des bus bons pour la ferraille,des conducteurs et receveurs arrogants,aucun respect des horaires qui ne sont meme pas affichés en l’absence d’abris bus,en résumé aucune obligation du cahier des charges n’est respectéé),lors des vacances universitaires ils désertent purement et simplement la cité et les pauvres citoyens qui ne peuvent se payer un taxi,n’ont qu’à recourir à la marche à pied avec une pente très accentuée qui coupe le souffle meme aux jeunes et aux sportifs.Les habitants d’El-Gasria demandent aux responsables qui gérent la Régie Communale des Transports Urbains de la ville de Sétif de leur affecter des bus de la Régie pour mettre fin à leur calvaire.A El-Gasria( normalement El-KAISSARIA /par rapport au tombeau de SCIPION)le droit administratif est piétiné.PS:Mr le PAPC est prié d’emprunter la rue GUESSAB Lahcéne de la caserne des CNS au (...)
kaci :
J’ai oublié le titre de l’article c’est ; les hyènes et les limaces à méditer Monsieur l’Administrateur

Réponse de Free :

Cet article -les hyènes et les limaces- mérite à lui seul un débat car il est d’actualité chez nous bien sûr et chez nombre de pays musulmans.

Réponse de Kaci :

Voici l’article en question : Les hyènes et les limaces par Farouk Zahi Ne vivons-nous pas parmi une faune qui serait composée principalement de hyènes qu’on définit comme prédateurs, à la silhouette ingrate, au ricanement glaçant, et charognards par instinct, et de limaces baveuses ? Ce carnassier et ce gastéropode ont cependant un point commun, ils évoluent l’un et l’autre dans les ténèbres de la nuit. Le charognard, connu pour se repaître de cadavres envahis par la vermine, ne répugne pas à vivre de chair animale putréfiée, il s’en délecte. Certains comportements humains ne sont pas loin de l’image allégorique. Il peut s’agir d’infects usuriers qui profitent de mauvaises passes traversées momentanément par un individu ou même une famille entière, pour satisfaire quelquefois une jouissance morbide. De prospères propriétaires de biens immobiliers, jadis vacants, nullement dans le besoin, font jeter sans état d’âme des familles entières à la rue. Forts de leur bon droit, à la limite du divin, ils (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus