Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Université de formation continue de Sétif : Absence d’éclairage public, insécurité et agressions

jeudi 8 janvier 2009, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

es étudiants inscrits au niveau de l’université de formation continue de Sétif sont, depuis le début de l’année universitaire, victimes d’agressions. Même si ces dernières n’ont fait jusqu’à aujourd’hui aucune victime, les étudiants, dont une grande partie sont des cadres, tirent la sonnette d’alarme pour alerter les autorités compétentes quant au danger qui les guette.

Aussi, les représentants de plus de 4 000 étudiants ont pris attache avec notre journal et ont exposé leur inquiétude quant au climat d’insécurité qui règne aux alentours de l’UFC, située à quelques mètres du stade du 8-Mai-45. “C’est un quartier isolé, certes, mais c’est l’absence totale d’éclairage public qui a favorisé les agressions nocturnes. Nous sommes en danger dès que nous sortons de l’enceinte de l’université”, nous déclare un étudiant. Ce dernier et plusieurs autres demandent l’installation de poteaux électriques et exigent la présence d’agents de l’ordre à proximité de l’établissement. Par ailleurs, les 1 000 étudiants inscrits au niveau de l’annexe sise à la sortie ouest de la ville souffrent du manque chronique du transport. Les tentatives du premier responsable de l’UFC auprès des différents transporteurs du secteur public et privé sont restées vaines, a-t-on appris de sources au fait du dossier. “Les responsables doivent trouver des solutions à ces problèmes qui perdurent et qui n’encouragent guère les étudiants à continuer d’étudier, surtout le soir.”


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus