Bonne fête de l'Aid ! AID Moubarak
Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Université de formation continue de Sétif : Absence d’éclairage public, insécurité et agressions

jeudi 8 janvier 2009, écrit par : F. Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

es étudiants inscrits au niveau de l’université de formation continue de Sétif sont, depuis le début de l’année universitaire, victimes d’agressions. Même si ces dernières n’ont fait jusqu’à aujourd’hui aucune victime, les étudiants, dont une grande partie sont des cadres, tirent la sonnette d’alarme pour alerter les autorités compétentes quant au danger qui les guette.

Aussi, les représentants de plus de 4 000 étudiants ont pris attache avec notre journal et ont exposé leur inquiétude quant au climat d’insécurité qui règne aux alentours de l’UFC, située à quelques mètres du stade du 8-Mai-45. “C’est un quartier isolé, certes, mais c’est l’absence totale d’éclairage public qui a favorisé les agressions nocturnes. Nous sommes en danger dès que nous sortons de l’enceinte de l’université”, nous déclare un étudiant. Ce dernier et plusieurs autres demandent l’installation de poteaux électriques et exigent la présence d’agents de l’ordre à proximité de l’établissement. Par ailleurs, les 1 000 étudiants inscrits au niveau de l’annexe sise à la sortie ouest de la ville souffrent du manque chronique du transport. Les tentatives du premier responsable de l’UFC auprès des différents transporteurs du secteur public et privé sont restées vaines, a-t-on appris de sources au fait du dossier. “Les responsables doivent trouver des solutions à ces problèmes qui perdurent et qui n’encouragent guère les étudiants à continuer d’étudier, surtout le soir.”


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
zizou :
je suis un etudian au ufc en plus de se vous avai écri dans cette article il ya aussi dotre chose comme .ya pa de chaufache .ét aussi de l’élctricité dans les class
sifo :
salut je suis un e’tudient dans cette universite c.f.a tout ce qui a e’te’ dit est juste y a rien ni e’liktrisitee’ ni se’curite’ en plus y pas d’elictrisite’ dans ma classe et y a pa de chauffage sentrale dans ce froid surtout la ville de setif
sana :
Ah qu ils sont gatés nos étudiants d ’aujourd hui ,à notre époque(1980à 1986) nous traverssions la foret d ’EL MAABOUDA à 10heure du soir .

Réponse de didin123456 :

je te donne un petit pari travérse la foré a 8h du soire mé en 2009 si tu pe merci
Commentaire n°21253 :
Je dirai simplement que ce sont les pauvres malheureux qui meurent par ce genre d’incident. Il s’agit d’une mort rapide. Quant aux trafiquants, suceurs de sang, responsables corrompus, leur mort est très lente. Ils soufreront avant de rendre l’âme.
Commentaire n°21311 :
stp ne la nome pas une université tant que ya des vendeuse de chanta sont inscrie cette année. je vous jure ya tous dans cette université sauf l’enseignement et l’enseigne que des batards et des putane qui gere cette institution je la califs 2emme maison de dair daif stp ne demander pas l’eclaIRAGE MAIS DEMANDER UNE COMMISSION POUR BAISER SE MONSIEUR QUI GOUVERNE

Réponse de hitara :

Vous avancez n’importe quoi A l’UFC, étudient des gens très sérieux.Ce sont pour la plupart des universitaires désireux de compléter leur formation ;Ils sont sérieux, volontaires ,motivés, intéressés et c’est un plaisir de travailler avec eux.Je suis bien placée pour l’affirmer, je leur assure un module.Chaque cours dispensé est un plaisir tant ils apprennent et vous font apprendre.Alors cessez de dénigrer ce qui est positif et constructif dans ce fichu pays

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus