Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Affaire Algérie Télécom : Les accusations confirmées

mercredi 4 février 2009, écrit par : Sadek DJERDI, L’Expression, mis en ligne par : Boutebna N.

a chambre d’accusation du tribunal de Sétif qui a statué, hier, sur la requête introduite par les avocats de la défense dans l’affaire Algérie Télécom, a confirmé les décisions prises par le juge d’instruction. Selon le procureur général près la cour de Sétif, Rachid Boumetta, « toutes les décisions prises par le juge d’instruction concernant la détention préventive de l’ex P-DG, Slimane Kheirredine, et Mouloud Afdjane, directeur des finances et de la comptabilité de l’opérateur historique des télécommunications, ont été confirmées par la chambre d’accusation ainsi que la mise sous contrôle judiciaire du successeur de Mouloud Djazaïri, ancien P-DG de Algérie Télécom au même titre qu’un directeur central chargé des transmissions ».

Pour rappel l’ex-P-DG de Algérie Télécom, Slimane Kheireddine et son DFC ont été placés sous mandat de dépôt la semaine dernière par le juge d’instruction du tribunal de Sétif.

Alors que son successeur et un autre directeur central ont été placés sous contrôle judiciaire pour malversations dans la passation, en 2006, d’un marché d’un montant d’un milliard de dinars (10 millions d’euros) au profit d’un fournisseur privé (Sofafe) dont l’ex-DG et son fils sont actuellement en fuite. Selon des informations recueillies, le sous-traitant aurait réussi à détourner près de 200 millions de dinars du milliard versé à la suite du contrat contracté entre son entreprise et Algérie Télécom.
Le contrat stipulait la fourniture à Algérie Télécom de câbles et fils téléphoniques pour un montant de 25 millions de dinars.

Suite à une plainte déposée par la victime, la brigade économique de la sûreté de wilaya de Sétif a ouvert une enquête judiciaire et a conclu que l’entreprise privée (Sofafe) a réussi à retirer de sa banque de domiciliation (Natixis) basée à Sétif, 200 millions de dinars, sans aucune garantie comme le prévoit la réglementation en vigueur.
Le procureur général de la cour a confirmé que l’affaire sera bel et bien traitée au niveau du tribunal de Sétif après la confirmation de la chambre d’accusation des décisions prises par le juge instructeur.


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
didine :
Li Dir Issalek

Réponse de ana ma derte walou netfaredj bark :

wa anta ya didine dert wala ma derteche .
Commentaire n°22548 :
a mon avis ces criminels et leurs semblable sont des traitres et doivent s’il sont reconu coupable apres un proce equitable etre executer dans une place publique au vu et au sus de tous le monde pour donner l’exemple.

Réponse de YOUCEF :

Je suis daccord avec vous, ,il faut les executer dans une place publique pour que ça sert d’exemple ; Mais il y a un petit souci, qui va faire ça sachant que la plupart sont des voleurs et pensent qu’ils sont eternels. INA LILLAH OUA INA ILAYHI RAJIOUN SALAM.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus