Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Diar Enakhla, « Un pan de l’histoire de Sétif qui s’en va… »

Lettre ouverte à Monsieur Le Wali de Sétif
mardi 10 février 2009, écrit par : Assia SAMAI BOUADJADJA, Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

onsieur le Wali, animée par un sentiment de citoyenneté tellement fort, partisane de l’intérêt certain de la gestion démocratique de la ville et de ce qu’on a convenu d’appeler, l’urbanisme de concertation, convaincue de votre position favorable aux échanges entre la Ville et l’Université, je me permets au travers de ces quelques lignes d’expliciter les points de suspension ( titre) qui en fait, invitent à la méditation.

Diar Enakhla, un témoin majeur de l’architecture moderne à Sétif. Une cité de 200 logements, qui s’inscrit dans le contexte de production du logement social de la fin des années cinquante en Algérie. contemporaine des réformes menées par Chevalier à Alger et des opérations qui en découlent : celles de Pouillon à Diar Essaâda, Diar el mahçoul et Climat de France, celle de Lathuillière et Di Martino dans Haouch Oulid Adda, à Ouchaya, celle de Regeste et Bellissent dans la cité « Les Dunes » ou alors celle de Maury même, à Djenane Ben Omar . « Diar Enakhla », traduction presque intégrale de « La cité du palmier » qu’on doit aux architectes Maury et Pons, opération qui fût orchestrée par l’architecte municipal Jdanoff2 est une case du puzzle du patrimoine moderne sétifien « qui appartient aussi bien au patrimoine algérien comme à l’histoire de l’architecture tout court »3.

Your browser may not support display of this image.Your browser may not support display of this image.Déployée sur un ensemble de 7 parcelles remembrées4, cette cité présente une qualité architecturale et urbaine indéniable, qui réside dans son rapport au site et dans la richesse et la hiérarchie des ces espaces extérieurs qui semblent être des espaces fédérateurs du projet, tel que préconisé actuellement par l’approche durabiliste.

Composée de six barres desservies par des coursives et reliées par des passerelles expérimentant les principes corbuséens, Diar Enakhla oppose de longues barres orientées Est –Ouest, répondant au souci hygiéniste, à d’autres plus petites orientées Nord-Sud permettant d’englober les espaces ouverts sur le ciel sans pour autant les fermer. L’escalier loin d’être « une cage », offre plus on progresse en hauteur, des vues panoramiques de plus en pus saisissantes.

Diar –Enakhla mis à part son caractère normatif, est une véritable leçon d’architecture pour paraphraser André Ravéreau.

Réalisée par la société des anciens combattants5, « la cité des palmiers » « cité jardin » verticale, promouvant l’esprit de rationalité, se traduisant par la rentabilité du sol remontant à existence minimum des utopies du début du XXème siècle, laissera mourir de solitude sa sœur aînée « L’combata », celle-ci pensée dans un esprit paysager satisfaisant l’ individualisme à travers l’espace familial bien enveloppé par rapport à la rue et au « close », espace de collectivité et de convivialité par excellence.

Penser que Diar Enakhla doit subir le sors des banlieues tristes et désertées que l’Europe a décidé de démolir serait une grave erreur. De par sa situation urbaine, son rapport extraordinaire au site mettant en valeur le paysage, Diar ennakhla est une cité qui regorge de vie même si aujourd’hui elle menace réellement et sérieusement celles de ses habitants.

Your browser may not support display of this image.Your browser may not support display of this image.Comparer le pris de démolition à celui de la rénovation est une aberration, car par la démolition « Diar Enakhla » ne seront plus, et un chaînon de l’histoire urbaine et architecturale de Sétif aura disparu.

La valeur patrimoniale de « Diar Enakhla », ses qualités urbaines, l’étroitesse de ses appartements6, ne la qualifierait –elle pas à changer tout simplement de fonction. Sétif ne serait –elle pas riche d’une cité universitaire en plein centre ville. Un espace qui serait la consécration de la mixité sociale, cheval de bataille du développement durable auquel l’Algérie a adhéré. Diar-Enakhla pourrait en effet être le prétexte de l’expérimentation du rapport Ville-Université, une problématique qui a fait couler tellement d’encre et qui a fait rêver tellement d’architectes et d’urbanistes.

Monsieur Le Wali, beaucoup de traces de la ville de Sétif ont été effacées. L’Homme qui a occupé cette contrée byzantin soit –il, vandale ou hilalien, colonisateur ou algérien en connivence avec la nature7 a fait disparaitre les traces de ses prédécesseurs soit par mépris, soit par méconnaissance.

Interrogeons nous aujourd’hui sur ce qu’aurait pu être Sétif, si on n’avait pas décidé d’ériger le théâtre au dessus des thermes romains, le siège de la wilaya sur les ruines du cimetière oriental, si on n’avait pas décidé de déporter « El Maabouda » au cimetière chrétien, si on n’avait étouffé le tombeau de Sipion, si on n’avait pas effacé totalement les traces du quartier militaire à l’emplacement actuel du parc et si aujourd’hui on devait prendre plus de temps pour réfléchir au sors de la cité de « Diar-Enakhla »…

Comptant sur votre compréhension et votre esprit de collaboration, je vous prie Monsieur Le Wali de croire en l’expression de ma parfaite considération et mon profond respect.

Assia SAMAI BOUADJADJA

Architecte, Enseignante,

Département d’architecture,

Faculté des Sciences de l’ingénieur,

Université Ferhat ABBAS de Sétif


Partager cet article :
65 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°22863 :
Monsieur le wali,sans être un habitant de setif,j’ai le coeur serré à l’idée que DIAR ENNAKHLA vont être démolit monsieur le wali vous avez fait beaucoup pour Setif j’espere que les erreurs faites par le passé ne se répéteront plus (le parc de loisir bati sur tout un passé setifien) Monsieur le wali je vous suggére de donner l’affaire pour l’etablissement des plans à la faculté des sciences de l’ingeniorat de setif.Ils vont confectionner des plans avec leur coeur sinon avec leur tripes parce que se sont des enfants de setif et plus precisement de DIARS ENNAKHLA.A defaut de l’identique il faut qu’il y est le même nombre de blocs ,au même emplacement et que la cité garde le même nom.L’histoire de Setif ne vous oubliera pas monsieur le WALI.Je vous prie monsieur de croire en l’expression de mon profond (...)

Réponse de عبد الهادي محمد :

لا حول و لا قوة الا بالله .عمارات ديار النخلة يا ناس تمثل أحد رموز الاستعمار الفرنسي بسطيف ، فكيف لنا ان نقيم الدنيا و لا نقعدها من أجل الابقاء على رموز الاستعمار بعد أربعة عقود من الاستقلال. عودوا الى رشدكم يا ناس، و أدعوكم أيعا الفاضل والي ولاية سطيف الى تهديم كل مايرمز الى مشروع قسنطينة و برنامج ديغول الاستعماريين.نحن بحاجة الى ما يحفظ الذاكرة الوطنيةو العربية و الاسلامية بالولاية لا الى بقايا الاتستعم

Réponse de kamel staifi de villefranche ( france) :

salem alikoum,n’etant pas habitant de DIAR ENNAKHLA non plus, je me joins a vous pour temoignier de tous coeur a ce que vous dite .Car d’autre erreur tel que le parc,et pratiquement tous le centre ville, merci de bien prandre conte les demande des citoyen vivant sur place coordialement

Réponse :

Abdel hadi mohamed :A t’entendre on doit demolir tout ce qui est du colonialiste pour effacer son histoire.par exemple toute le rue de constantine,l’hopiral,le stade Gassab ,la gare ,les lycées kerouani et Gaïd etc....Ce genre de paroles n’est pas nouveau ils ont deja essayé avec AIN ELFOUARA un certain temps.Et pourquoi pas les ponts,les tunnels,les ports,etles aérodromes à ma connaissance ils ont été constuit par l’occupant.
Commentaire n°22864 :
architecture banale et moche une cicatrice sur le visage de sétif et celui de l’algérie sauf si l’immagination et la creativité de mes compatriotes sont si limitées que une architecture qui évoque la misère des Algériens avant et aprés l’indépendance voir des musées disparaitre ou d’autre beaux vestiges fait très mal au coeur puisque c’est du vrai art de l’humanité je ne pense pas que diar el nakhla n’ont aucune beauté architecturale le coté pratique ou utile des choses est une paire de manche et cela aussi est une occasion de parler des batiments qui entourent makam echahid à Alger on dirait que ça date du 6ieme siècle et sont d’une mocheté incroyable et c aussi des logements faites par le colonialisme pour un jeu politique et aussi spécialement pour des harkis . la place qui découle du démolissement ira bien avec un grand jardin moderne et de la verdure et terrasse pour animer le centre aussi de servir de place pietonne, un poumon de la ville, bibliotheque pour notre cher pauvre peuple analpha. et (...)
Nakhla :
De quelle valeur historique vous parlez ? Il y a aucune commune mesure entre la cité Diar Enakhla et les sites que vous avez mentionnés et que la main de l’incompétence et de l’ignorance a rasés. C’est une cité lugubre et insalubre qui balafre le centre de la ville. Sa démolition rendra service à l’architecture, à l’esthétique, à l’environnement et au cadre de vie de la ville
Nakhla :
De quelle valeur historique vous parlez ? Il y a aucune commune mesure entre la cité Diar Enakhla et les sites que vous avez mentionnés et que la main de l’incompétence et de l’ignorance a rasés. C’est une cité lugubre et insalubre qui balafre le centre de la ville. Sa démolition rendra service à l’architecture, à l’urbanisme, à l’esthétique, à l’environnement et au cadre de vie de la ville
setifisien :
Bonjour, Ces vestiges du colonialisme sont devenus un véritable danger pour les citoyens et les habitants de Sétif. Des milliers de familles Sétifiènnes (enseignants, médecins, cadres, fonctionnaires...) sont sans logement et il y a des gens qui s’attachent à un danger mortel...?! À bon entendeur
VERT :
Souhaitant un jardin comme celui nouvellement realisé prés de l’ecole laique et une aire de jeu pour les enfants de la cité. Baptisé Diar Nakhla
Commentaire n°22875 :
Pleurer pour des Taudits c’est le comble de la Béttise humaine. Ces gourbis de la misère doivent être rasés.

Réponse de locataire :

c’est déja fait , il ne reste plus que le Bt 4 , demain jeudi sera son tour .
Hachami :
Monsieur le Wali, de grâce, écoutez cette enseignante dont je salue l’esprit de citoyenneté et la clairvoyance. Voilà une occasion inespérée pour créer des interactions utiles entre l’université à la cité qui jusque là se sont ignorées, sans parler des retombées économiques sociales et culturelles que pourrait générer une cité universitaire implantée en pleine ville. Il y a dans cette lettre des arguments forts pour privilégier ce choix. Monsieur le Wali l’histoire de la cité et son avenir se font aussi aujourd’hui. Ne laissons pas les générations futures nous reprocher d’avoir succombé aux lobbies du foncier, du béton et de Moukhalafat el istiemar. Hachami

Réponse de SANA :

Une cité universitaire au niveau du centre ville, me fait vraiment rire. Allez faire un petit tour à la cité NAHAS NABIL de Constantine, je suis sur que vous aurez des nausées.
B . B :
Si ça vous plait tant , on n’a qu’a reproduire ou calquer les memes !! et pourquoi pas une fois achevés faire revenir ces habitants chacun a son ancienne habitation .
Ammar KOROGHLI :
Bonjour ET bravo pour votre contribution. Ammar KOROGHLI
un sétifien :
je ne suis pas tout d’accord avec cette bonne dame qui se veut défenseur d’une cité dépotoir de recasement ou les enfants de chouhadas et pauvres malheureux ont été entassé comme des ani......... pendant des decennie dans des condition lamentables. c’est une architecture de la honte et je ne comprend pas de quel patrimoine elle parle. sans réelle valeur architecturale une dégradation sociale, la meilleur voie pour cette cité est la démolition. de grâce arrêtons de polémiquer sur des détails tandis qu’un grand pan de l’architecture sétifienne ( les veilles maisons au centre ville et au quartiers environnants ) sont grignoter l’une après l’autre par la spéculation immobilière. remplacé par des construction hideuse ne respectant guerre le paysage ni moins encore la (...)

Réponse de qu :

je suis tout a fait ok avec vous le centre de la ville a quelques quartiers avec une architecture datant peut etre des 2 siècles derniers qu’il faut absolument et très vite rénover afin de garder tout les belles choses de l’histoire de la ville, je suis rentré l’année passé avec des européens à sétif et meme sur des photos on me dit que les différents styles et architectures fait son charme et surtout le centre car pour moi le seul signe de civilisation qui est passé par là (y compris masdjid el atik) sinon il n y a pratiquement pas de charme et ni beauté dans aucun des batiments et constructions qui sont venus du temps de l’indépendance . autre chose quand on dit que nos chers architectes ne sont pas responsable de la vision et de la philosophie de l’architecture algérienne cela me choque quel est leurs rôle dans ce cas, si le pays ne fait pas appel à leurs créativité et leurs fertile imagination (jusqu’à là stérile ou freinée qui sait ??!) je pense plutôt que c mieux que ça soit l’interaction (...)

Réponse :

A MON -QU- vous dites n’importe quoi.En ALGERIE il y’a des médecins , des architectes, des sociologues, des imams,des délinquants.... et la liste est bien longue .On est la creme de la sociéte, on fait de notre mieux pour cette ALGERIE si chére dans nos GROS COEURS.On a préféré rester là et travailler dignement que de partir là bas chez EUX et de dénigrer nos fréres et soeus .Ex :l’hospital de Setif tourne à99.99% de médecins sétifiens , l’architecture et à99,99999% algerinne.......etc.On connait votre miséres dans les regroupements des grands HLM là bas .Si vous étes ECLO Sétif a besoin de vous-ramasser les canettes , implanter des arbres- pour voir du vert,si vous étes DOC Sétif a encore une autre fois besoin de vous-aider votre peuple-,si vous étes ARCHI -donner un coup de pinceau à notre cité-, si vous étes SOCIO-donner un peu de votre temps si cher à vos cocitoyens.-...etc .S’il y’a anarchie en algerie je vous dis Mr que c’est un phénomene cosmopolite.Parler des affaires de coruptions, venez Mr les (...)

Réponse :

Au Monsieur qui est fier d’etre algerien : TU es fier de quoi dis moi juste de quoi de la misère de l’algérie et des algériens volés violés mutilés par leurs propres généraux et enfants, fier de quoi mon ami de quoi de martyres et moudjahidines qui ont libérer ce peuple puis livré et guider par des généraux harkis qui bossaient à l’armée française jusqu’ a MARS1962. fier de quoi du chomage qui dépasse les 30% de la population dans un des pays les plus riche du monde , fier de quoi de nos villes crades sales, de quoi vous etez fier monsieur je me demande pensez y vraiment quand je dis juste pourquoi c ette fierté et orgueil mal placé , fier de quoi quand un analphabet guide des millions fier de quoi la moitié des algérien sont à l’etranger par misere ont quitté cette algérie que vous avez tous sans exception cassée avec ignorance, votre laisser aller ,votre totale ignorance et mauvais choix . maintenant dites moi juste qu’est ce qui te rend si fier que cela dis moi, je te jure que nos voisins nous ont bien (...)

Réponse :

Amon bis.Je te tutoyer.Tout est relatif dans ce monde.Les autres sont du tires monde comparés aux allemands, aux amérricains...Tu demandes d’ou vient ma fiérte de cette vaste continent qu’est l’Agerie.Elle est née avec moi en1962.J’ai fais des études dilingues,aboutir au sommet avec un doctorat ,avoir un post de travail , se marier sans etre le fils DE QQ’UN.Avoir la possibilite de partir la bas chez EUX et renoncer à la tentation sans aucun regret,c’est de ma fierté.Avoir de l’eau du robinet h24,le gaz de ville,l’école de mes enfants à qq métres de chez moi c’est ma fierté,.Puisque tu es loin de ce beau pays je vais te dire une chose.Les gens qui ne voient que du noir-le dernier stade de la depression nerveuse-,ceux sont des gens qu’ils ne veulent rien faire.Ceux sont des gens qui veulent devenir riche sans le moindre effort.Il faut etre simplement modeste,faire son travail et passer ses 08 heures au service de ce pays , les choses changeront.Si tu es sétifien rappelle toi qu’en1972 il n’y avait que (...)

Réponse :

reponse au fier je pense que tu ne regardes que toi mon cher et ceux qui n’ont pas fait d’etudes ceux qui n’ont pas de diplomes je pense qu’il faudrait regarder les choses plus en face autour pas que devant son nez, sortez dehors parler aux gens demander le montant du salaire de base demandez comment les autres vivent comment ils font pour survivre ,l’eau h24 cela je n’ai pas encore vu à sétif ma ville natale depuis 30 ans je connais chaque coins, revenons aux 4o lycées évoqués je pense Monsieur la mesure est toujours la qualité pouvez vous me dire la situation du niveau de l’education de l’algérie, vos poles universitaires ne servent absolument à rien puisque tout viens d’ailleurs on fait que consommer et encore des mauvais consommateur donc on ne le caches pas nos diplomes de la meilleure facultés on peut se torcher le c avec et cela par connaissance de causes sans entrer dans le détails je pense que tu es démodé très loins de la réalité, ma critique n’est que regrets et amertume car puisque (...)

Réponse :

A mon petit qu ter:Je vais te tutoyer une autre fois mais pour une autre raison.Tu es au stade oroanal-tu parles de culs, pisser par la bouche...-.Je m’attendais à se que tu me réponds à ma question CAD TU ES FIER DE QUOI ? Tu traites tout les algériens de buveurs,de baveurs, de harkis....Jevais te répondre.En algérie il y’a de braves gens et des malhonetes, mais dire qu’il ya des gens qui pissent par la boucheje te dis simplement que cela n’existe meme pas dans la litterature médicale, des harkis ne sont que qqqs personnes mais à mon sens les vrais harkis sont les neo harkis.Je te jure que j’ai ramassé des canettes, planté des arbres et des rosiers pour une simple raison c’est d’etre fier de ce pays .L’ALGERIE EST ENCEINTE D’UNE DEMOCRATIE DONT LA DATE D’ACCOUCHEMENT RESTE A DETERMIER. Si tu t’en doutes je te dis que les anciens harkis se doutaient de la gloire des ALGERIENNES ET ALGERIENS.FIER POUR TOUJOURSET FAIS DODO MON (...)

Réponse :

tu ne comprend rien ce n’est pas le stade oro-anal c’est l’algérie qui est à ce stade puisque le voleur est au même temps le gardien de cette maison. tu n’as rien saisi la preuve tout ce qui vous intéresse c de casser les anti pouvoirs assassin et voleur violeur et ma conviction est grande que t’en fais parti, engagé par le pouvoir .
Commentaire n°22883 :
étant un ancien habitant, passé toute son enfance je suis vraiment entre les deux, une joie pour les bénéficiaires des nouveaux appartements, et ma tristesse de voir toute une partie de mes souvenir réduite a néant mimich

Réponse de SANA :

Pour un ancien habitant de cette cité une petite question sage:quelle est l’origine de ce nom-DIAR ENAKHLA ?- et merci d’avance.
Hacène Bouguerra :
Mes chers compatriotes. Savez-vous qu’en d’autres temps, on aurait même pas pu imaginer un tel échange... Evacuons un premier point : on ne que souhaiter un véritable partenariat entre les universités et les services de l’état... Cependant, il faut garder à l’esprit que ses derniers ne sont pas appellés à occuper les premiers rôles en matière de construction. Le véritable partenanriat est mettre en place avec le secteur économique.Telle est l’orientation au sein des puissances économiques. Cependant qualifier Diar Nakhla de témoin majeur de l’architechture moderne est une horrible affirmation.C’est la négation même de l’architechture qui est une mesure de l’intelligence humaine. Certes, A Sétif comme dans le reste du pays, le patrimoine a souffert de la bêtise des décideurs. La démolition de cette affreuse cité n’en fera pas partie. Encore un petit mot, je n’ai pas rencontré un européen qui ait regretté la démolition de ses barres d’immeuble pour la plupart en meilleur état que Diar (...)
étudiant :
Par pitié Mr le wali écoutez les conseils de Mme Samai Bouadjadja, elle au moins elle sait de quoi elle parle… Au autres je dirai « On ne doit cesser de se taire que lorsqu’on a quelque chose à dire qui vaut mieux que le silence » a bon entendeur…

Réponse de EX ETUDIANT DES ANNES 80 :

Pour un étudiant, je dis que c’est la définition typique d’une dictature.

Réponse de EX ETUDIANT DES ANNEES 80 :

Pour un étudiant, je dis que c’est la définition typique d’une dictature.

Réponse de Berri :

Merci Mr le Wali de ne pas avoir ecouté Mme Samai Bouadjadja et aviez déja entamé ( et presque finis ) la destruction de cette cité . encore Merci

Réponse :

@ etudiant. Pour un soi-disant étudiant ce n’est pas trop intelligente ta facon de penser. L’université est pourtant le lieu par excellente de la confrontation des idées. C’est pourquoi je doute que vous connaissez vraiment le sens du mot...étudiant
staify horr de paname :
salam aleikoum, svp monsieur le wali, la demolition de cette cite ne peut faire que du bien a notre chere ville, et surtout pas de cite univercitaire en plein centre ville ca ne rammene que debauche vous n allez qu as jetter un coup d oeuil ce qui se passe dans ni cites dortoirs pour voir l inimaginable au niveau de la decadance sexuel entres etudiantes et autres clients , un parc paysager et floral ne fera que du bien plus un parking pour desengorger la ville , merci

Réponse :

Trés bonnes idées ,c’est ce qu’il faut faire mais surtout pas de cité universitaire ,vous avez raison !!!!

Réponse de Hachami :

Voilà le fin mot : Université = débauche et non pas Université = savoir et humilité. Ouvrez les yeux ! La débauche est ailleurs que dans les cités universitaires.

Réponse de staifia hora :

vous avez raison ya staifi hor on a besoin de parc ,de verdure et surtout pas de beton setif est completement defiguré essayer d’aérer un peu le centre ville avec un beau parc pour enfants n’est ce madame soit disant l’architecte ou peut etre vous habitez une belle et grande maison avec jardin ? donc ca ne vous concerne pas.
hitara :
Franchement pour une architecte, penser que la cité de Diar El Nakhla doit être préservée parce qu’elle constitue un patrimoine, c’est la pire des analyses.Que ce bâti ait été pendant une période bien déterminée fonctionnel c’est discutable,mais rehausser une cité dortoir au rang d’oeuvre architecturale cela dépasse l’entendement.Madame l’architecte, il faut habiter ces cagibis pour se rendre compte qu’en grimpant les escaliers que la vue panoramique saisissante dont vous parlez n’existe pas : la vue étant obstruée par des habitations anarchiques et des ordures.La cité Diar El Nakhla n’est qu’une cité HLM sale et moche qui n’a rien d’attrayant dusse t’elle toucher par certains côtés à l’architecture du Corbusier. Que votre souci principal,en tant qu’architecte, soit la préservation du patrimoine c’est tout à votre honneur mais vouloir préserver Diar el nakhla, c’est du délire.Quant à la préservation du patrimoine, je vous suggére d’allez voir le tombeau de Scipion l’Africain et vous vous apercevrez qu’il aurait (...)

Réponse de Eddahamri de masgoua’a :

Je m’en fiche qu’ils soient coloniales ou autres mais il est important de signaler qu’ils sont entrain de nous voler nos souvenirs d’enfance peut etres sans se rendre compte ou pour d’autres raisons sombres .
sitifis :
J’aimerai bien savoir si Mme Assia SAMAI BOUADJADJA a visité cette cité et a vraiment fait une étude approfondie, qui d’après quelques rapports émis par les vrais concernés attestent et obligent la démolition ni plus ni moins. Il n y a pas lieu de philosopher ou d’essayer d’appuyer votre point de vue chère Mme par des commentaires soit disant émis par vos étudiants. Je pense qu’il faut regarder la réalité en face et aller sur terrain pour voir le présent, chercher dans les archives pour connaître le passé et avoir le 6ème sens pour prédire le futur, au lieu de rester enfermé dans un cercle vicieux. Votre raisonnement oblige qu’on conserve la 404 comme voiture marquant un tournant dans l’industrie automobile dans un musé et non pas un moyen de transport. A votre table traçante pour une maquette de Diar (...)

Réponse :

Mme,ne trouvez-vous pas que la cité DIAR-ENNAKHLA n’en pouvait plus sous le poid des ans,a voulu elle mème mettre fin à son existance et a commencé à s’éffilocher et tomber en lambeau sans se soucier de faire des victimes innocentes,dénonçant à sa manière l’insouciance des responsables.Elle a fait son temps et ne pouvait supporter sa laideur que seul le souk ABBACHA pouvait lui ravir.Elle n’avait pas cette prétention de se voir conservée comme patrimoine de Sétif.Mme,je ne doute pas de vos compétences en architecture ni de votre volonté de vous rendre utile pour Sétif.Je vous demande par conséquent de faire quelque-chose pour AIN-EL-Fouara qui elle aussi se trouve réellement dans un état lamentable ,au fond d’un creux tout le temps glissant et présentant un danger pour le visiteur tenté à se désaltérer de son eau.Sa restauration consiste à nettoyer ses pierres de granit,lui rendre la blancheur du marbre de la statue,lui trouver un autre style d’éclairage.AIN EL FOUARA mérite meilleur égard vue son emplacement (...)
Minotor :
Je suis très déçu de lire votre PLAIDOYER Mlle ou Mme Assia SAMAI BOUADJADJA pour cette CHOSE mais, je connais très bien cette cité, des gens que j’ai connu ont résidaient dans cette cité EN RUINE et, ce que je peux dire c’est que l’ouvrage est MOCHE et, ne re respecte même pas la dignité HUMAINE ! Ça ne m’étonne pas de voir des gens jeter leurs parents dans des maisons de vieillesse ! Cette chose n’est ni COMPATIBLE AVEC NOS VALAURS NI AVEC LES BESOINS DE NOTRE TEMPS !! Cette CHOSE EST UNE MENACE POUR LES GENS, CETTE CITÉ EN RUINE RISQUE DE S’EFFONDRER A TOUT MOMENT ET NE RIEN FAIRE SERAI, UN CRIME !! CE QUI ME CHOQUENT DANS CE QUE VOUS AVANCER C’EST QUE VOUS DÉFFENDEZ LES PERSONNES QUI ONT FAIT CES CAGES POULES A DIMENSION HUMAINES, AU LIEU CORRIGER CES ERREURS, POUR UNE VIE PLUS SAINE ! AU LIEU DE PROPOSER UNE ALTERNATIVE, VOUS NE VOULEZ PAS ADMETTRE CES ERREURS CE QUE JE TROUVE INSUPPORTABLE ! Et puisqu’on est dans les PLAIDOYERS CETTE CITÉ EN RUINE LORSQUE TOMBERAIT SUR DES GENS COMME CELA (...)
makari :
je pense moi qui suis future architecte primordial de conserver un monument de l’architecture de la ville de setif diar nakhla font partie de l’histoire de la ville de setif c’est batiments sont une leçon en architecture qu’on doit restaurer et preserver et non pas detruire

Réponse :

Il est primordial pour vous de conserver votre langue avant de passer à la spécialité

Réponse de khoukoum nadhir hamza :

salem alikoum désolé je ne suis pas d’accord avec vous , en plus quand je voix les commentaires de défferent participants sur le sujet franchemant ça réflete le niveaux de nos architectes qui ont massacré la ville de sétif avec la nouvelle architecture et les blocs de béton qui construisent un peu partout et qui poussent comme des champignons, au lieux de garder et de rénover une cité parreil penser au cout et a la résistance du sol si les habitants ont était déloger parceque ces blocs représente un vrais danger !!! les sites évoqué au début ils n’ont rien a voir avec diar enakhla bay bay sétif !!!! bisou a tt les sétifiens

Réponse :

@ Makari. Si vos plans sont à l’image de votre francais, l’architecture algérienne n’est pas sortie de l’auberge

Réponse de adept :

merci monsieur le wali,vous avez regler un probleme national en démolissant diar el nakhla,je m’explique,tout dabors pour sétif c’est tout indiqué(vieux batiments meneçant ruine,projet raté pour ceux qu’ils l’ont conçu,pauvre sur le plan architectiral et sur le plan fonctionnel) ;sur le plan national ,vous avez cassé le tabout de démolir,car chez nous l’etat n’a pas cette culture de demolir pour mieux construire,maintenat je pense qu’on peut revoir ce qui ne va pas dans nos villes et le reprendre sereinement,et avec la concertation de tous les acteurs de la ville.

Réponse de SANA :

A Mr MEKHERI:J’AI HONTE D’AVOIR APPARTENIR A CETTE UNIVERSITE.-MEDIOCRITE PURE-.
Commentaire n°22933 :
WOWW !!!! QUEL CHEF D’OEUVRE ARCHITECTURAL IL FAUT PRÉSERVER !!! BON DÉBARRAS. AU MOINS LES HABITANTS DE CETTE CITÉ RETROUVENT UN PEU DE DIGNITÉ DANS D’AUTRES LOGEMENTS MOINS INSALUBRES.
Commentaire n°22956 :
Je souhaiterai préciser ma position en faveur de la conservation de Diar Enakhla : Je considère que cette cité dont les logements sont exigus ne convient absolument pas à la vie familiale et c’est pour cette raison principale que j’avais proposé qu’elle change de fonction. Maintenant que la démolition est presque achevée, réfléchissons plutôt à l’après Diar Enakhla. Nous gagnerions à y penser sereinement dans un cadre global de rénovation du centre ville. Faisons preuve de « bon sens » qui est selon Descartes la chose au monde la mieux partagée… ASB
Proposition à Mme Assia SAMAI BOUADJADJA :
Madame Assia SAMAI BOUADJADJA, on devrait vous garder pour la nostlagie que vous nous manifestez,et avant de détruire tout, un appartement pour vous , à condition de l’habiter. Qu’est ce que vous en dites ? Si cela vous convient, on mettra en place un collectif pour aller voir Mr le Wali, pour plaider en faveur de votre Appart.

Réponse de Nakhla :

@ Proposition à Mme Assia SAMAI BOUADJADJA. C’est de la méchanceté gratuite voire de l’imbécilité de personnaliser le débat et de s’attaquer a l’auteure de la proposition. Ce n’est point civilisé comme procédé. Ce type de comportement tue le débat.

Réponse :

NAKHLA si vous aussi vous voulez un Appart à DIAR NAKLA, il n’y a pas de prôblèmes.

Réponse de Nakhla :

PAUVRE INSIGNIFIANT.
Commentaire n°23010 :
Deux sites à Setif à preserver : la mosquée AATIK ET AIN - FOUARA. Le reste à demolir car c’est des constructions dangerueuses et n’ont point de civilsation ou de monuments.

Réponse :

Vous avez entièrement raison mais il faudra attendre que d’autres personnes reçoivent un balcon sur la tête ou des élections en perspective.

Réponse de el angouri :

Tiens, ta façon de mettre ensemble La Mosquée El Atik et Ain El Fouara me plait beaucoup. C’est même une fierté d’avoir face à face une Moquée et une statue de femme nue, comme si cette dernière était le symbole des Sétifiens !
litsad :
je suis très heureux de voir qu’il y a encore des architectes qui pensent à l’urbanisme et qui ont le souci de préserver le patrimoine architectural de nos villes. Mais malheureusement, on est en présence d’un état prématuré né d’une césarienne, avec toutes les tares qui s’en suivent ; un état qui n’a pas encore atteint le degré de conscience qui lui permet de penser à la préservation du patrimoine national et universel. On assiste effectivement à la destruction de tout le patrimoine:architectural, biologique ( disparition de plusieurs espèces comme le blé beliouni etc. alors quand vous dites que vous comptez sur la compréhension de M. le wali je suis un peu étonné. Ou vous êtes trop naïve ou vous ne voyez pas ce qui se passe autour de vous. Où voyez-vous de l’urbanisme dans la ville de Sétif d’après 1962. Ce n’est qu’une suite de Barres et de cités difformes et grises. Vous n’avez qu’à faire un tour du côté des cités promotionnelles au sud de la ville( promotion kerouani, languer, tebani et autres (...)

Réponse :

bien dit anarchie totale et nos chers architectes ne manquent pas d’audace mais plutôt de fertilité de créativité sinon on parlerais pas de diar en nakhla comme un héritage car à mes pensées ces logements n’etait habiter que par des indigènes non pas par des colons ou français et cela veut tout dire. il ya bien d’autre architectures à préserver tout le centre est à rénover .
CHORFI RIAD Med :
Elle fut elle n’est plus,amen.
Commentaire n°23127 :
POUR L’histoire est ce qu’il y a quelqu’un qui peut nous donner l’oridgine de ce nom DIAR NAKHLA ?et MERCI.
le petit setifien :
Au fait, avez vous penser a ramasser un morceau de ce vestige historique. Je fait le paris perdu que dans quelques années il vaudras son pesant d’or. Enfin vous penser vraiment que nos responsables lisent nos commentaires. J’en doute fort. Pour vous consoler ou vous donner un peu d’espoir, dans un futur proche, quand la technologie aura fait un peu plus de prouesse vous pourrais envoyer vos suggestions directement a nos responsables qu’elles seront analysées et qu’un rapport global tenant compte de l’avis de tous sera transmis et lu par ce dernier. En attendant a vos mouchoir et mettez vous a côté de moi pour pleurer a sanglot. mais rester éveillez des changements brusques peuvent intervenir a tout moment.

Réponse :

tu n’es qu’au stade’’morulat’’
Farah staifia :
Salam alikoum je m’adresse aux personnes qui disent que Diar el nakhla été une cité lugubre ect...qui soit disant les propos serait balafre ppour le centre ville de sétif. Moi je vous dit que diar el nakhla oui et une page qui se tourne pour setif vous ne savez pas ce que DIAR EL nakhla représente pour le plupart des habitants tout nos souvenirs se sont envolé mais seront dans nos coeurs a jamais il ya des gens qui sont nées a diar el nakhla qui sont morts las bas .... maintenat comprenez le Bent setif et une vraii quil le restera..el salam
Etudiant architecte :
Salam à vous , Mme Bouadjadja est une tres bonne enseignante , theoriquement , on doit garder tout ce qui a une relation avec le passé , mais pour le payer avec des vies de gens , ce n’est pas possible . si on regarde les batisses du dernier siecle en amerique ou en europe , on peut toujours les qualifier comme etant un tresor historique , un patrimoine , quoi ; ; ; juste pour la simple raison de ce qu’on appelle ( MAINTENANCE ) maintenant qu’en algerie les batisse de l’AADL vivent 10 ans , que dire sur des batiments de 1950 tres mal entrtenus , ou meme pas entretenus , rien de reglemntaire !!!! juste pour info , on aura a realisé un projet dans cette cité en Atelier on verra le resultats !! Amicalement !

Réponse :

C’est tjs une opportunité pour nous architectes, de saisir l’occasion de la libération d’une telle assiette foncière. Même s’il s’agit d’un projet d’école pense à réinégrer les -diarennakhlis- car la situation de -déportation- qu’ils vivent est insupportable ; elle le sera davantage lorsque leur espace sera occupé par des personnes qui viendront de tous les horizons. Ceci est connu dans la litterature liée à la question de la rénovation urbaine. Profitons des expériences des autres...
Commentaire n°81926 :
Merci à tous pour ces interventions qui ne peuvent que nous éclairer sur la conception des uns et des autres de la notion de patrimoine, la place de ce qu’on a hérité de la colonisation et les solutions possibles à envisager en accordant une attention à l’histoire sans pour autant freiner la dynamique urbaine. Nous ferrons de ce débat matière à discussion. Tous les avis nous intéressent même les plus virulents. ASB

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus