Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le réseau routier impraticable : Quand l’APC fait la politique de l’autruche

dimanche 15 mars 2009, écrit par : Kamel Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

e journalisme est l’art de la répétition », dit une maxime célèbre. Ne voyant rien venir, nous sommes dans l’obligation, une fois de plus, de revenir sur le réseau routier impraticable de la ville de Sétif, qui n’est plus, faut-il le rappeler, aussi belle et propre qu’elle l’était jadis.

Les artères du centre-ville ne sont guère mieux lotis. Nous ne trouvons aucun plaisir à disserter sur un tel volet, mais la nonchalance de certains nous y oblige d’autant plus que la cité tombe en décrépitude. Prendre le volant est désormais un exercice difficile du côté de la capitale des Hauts-Plateaux, où les routes sont éventrées. Parler des rues et artères des cités qui n’ont jamais été bitumées noue amène à ouvrir l’épineux dossier de la gestion quelconque d’une aussi grande agglomération, qui fait, qu’on le veuille ou non, du sur-place. Pis encore, les réflexes du passé consistant à ne prendre soin que du centre-ville, qu’on bichonnait, sont de retour. Les différents services « géniteurs » de ces trous et crevasses se rejettent la balle au grand dam des habitants qui ne savent plus à quel saint se vouer.

A l’hôtel de ville, il ne faut surtout pas parler de l’état des routes et de la dégradation du cadre de vie du citoyen, lequel attend la concrétisation des promesses des uns et des autres. Piétons et automobilistes se plaignent. « Mon véhicule que j’ai payé rubis sur l’ongle a moins d’une année, mais l’état piteux des routes m’oblige à mettre la main à la poche pour changer les amortisseurs », nous dira un lecteur qui s’est rapproché de nos bureaux. Bon nombre de citoyens feront ce genre de réflexion : « Ne se déplaçant qu’en voiture de service, nos élus ne s’offusquent pas outre mesure. » La réfection du réseau routier de la cité est désormais une nécessité absolue, et le temps des déclarations pompeuses, comme « la municipalité vient de dégager tant de milliards pour une telle opération » est bel et bien consommé.

« L’heure est au concret », diront encore les citoyens. Les opérations de retapage (mal réalisées), qui ont montré leurs limites, sont décriées, d’autant qu’elles ne sont ni plus ni moins que du gaspillage de temps et d’argent. Comme un malheur n’arrive jamais seul, l’installation anarchique de dos d’ânes, n’obéissant à aucune norme, pénalise automobilistes et piétons, qui sont dans l’attente de lendemains meilleurs.


Partager cet article :
28 commentaire(s) publié(s)
Ryan :
A grand renfort de trompettes on nous annonce le tramway,le grand stade etc.... Quel gaspillage alors que certains endroits de la ville ne sont ni goudronnés,ni stabilisés et encore moins nettoyés.De qui se moque t’on monsieur le maire ???

Réponse de dadi :

c’est malheureux et les résident du quartier ne se mainfeste pas,ou bien il faut attendre les élections municipale ou l’a visite du chef de l’état pour mettre les barrieres- en chantier-,merci au journaliste qui montrer ce quartier et y en a encore plein d’autre quartiers qui sont dans l’oubli, faite votre travail qui est tres réspectueux merci.

Réponse de khélifa :

Salam, Les responsables ne se moquent pas de nous,non, ils n’en n’ont rien à cirer des inconvénients et des frais d’entretien de nos véhicules, car eux ils se déplacent aux frais de la princesse et n’ont pas sué du tout pour acheter une voiture, et c’est comme cela pour tout le reste : pour l’hôpital, pour les écoles,pour le transport, etc... Ils vont continuer ainsi car ils n’ont aucun compte à rendre à personne ! Tant que le chaab ne se révoltera pas, cela ne changera pas, au contraire ça va empirer......
yazid :
Je pense qu`il est temps maintenant de creer une association benevole a Setif par des Setifiens a moins qu`elle existe deja,qui regroupera des experts en urbanisme,des sociologues,des architectes,de l`habitat,tout citoyen jaloux de sa ville et qui aura pour but de defendre le cadre de vie,l`hygiene,l`esthetique,les traditions et coutumes.Les membres de cette association bien au courant des normes s`ils trouvent un encouragement sans doute seront une aide precieuse pour les services techniques de l`A.P.C et de la Wilaya.

Réponse de un citoyen qui n est pas heureux dans son pays et qui ne sera heureux (...) :

Celà ne servira pas à grd chose puisque personne ne leur demandera leur avis.D ailleurs on ne le leur demandera jamais parce qu ils sont convaincus de tout savoir et que leurs idées sont le top !c est moi qui vous le dit .Les travaux entrepris ,clôtures,peinture générale multicolore reflètent le goût de ceux qui sont passés par l APC .certains d entre eux sont toujours là à la tête d un autre service ,leurs méthodes et leur goût les suivent malheureusement ;Les trottoirs sont faits pour que ceux qui n ont pas de voitures se cassent la gueule.Quand à l hygiéne ,le jour où les responsables sans exception feront leur marché tous seuls,les marchés couverts seront lavés à gde eau tous les soirs,le souk serait moins degueu... ,tous les quartiers seront certainement plus propres si ces mêmes responsables visitaient régulièrement la commune dont ils ont la charge ;C est aussi simple que celà puisque la mairie ne travaille que là où risquent de passer nos chers (...)

Réponse de SANA :

IL YA LE STAFF TECHNIC QUI ENTOURE LE MAIRE ??????COMPOSE DE SPECIALISTES EN URBANISME,EN ARCHITECTURE,EN SOCIOLOGIE,EN MEDECINE............ETC.
Christine :
Mais toute l’Algérie est en ruine !pas seulement ce cas.

Réponse de CHRISTIAN :

Bonjours Christine ! C’est quand même un peu exagéré avec tous ces grands chantiers en cours .. mais ne dit-on pas qu’il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ... enfin sans rancune

Réponse de Nationalista :

et toi tu n’es pas une ruine ????soyons sérieux c’est vrai pour les routes mais l’Algérie est pleine de vigueur !!!
sol. :
Heureusement, que vous parlez de propreté Mr Bénaïche, comme cela nous allons vous convier à une ballade dans un des quartiers de Sétif, pour que une fois pour toutes personne d’ici ne pourra utiliser le mot propre quand il s’agira de notre glorieuse ville ........la plus propre du pays. Car ce que vous allez apercevoir, ne saurait friser l’imagination de n’importe quel algérien, quand bien même il sortirait de joinville ou de Aîn-ABESSA. Ainsi donc, nous faisons appel à votre professionalisme et à votre bonne consience pour aller voir ce qui se passe dans la cité des 500 logements est, ou une vieille dame fatiguée sème sa loi, en entretenant une VERITABLE DECHARGE PUBLIQUE depuis de longues année, à base de pain moisi, empestant tout le quartier et empoisonnant tous les enfants du quartier, et ceux fréquentant l’école adjaçante au quartier. Venez, venez et vous en reparlerez, de cette décharge, au milieu de quatre commissariats de police, et à quelques encablures encablures de la wilaya, de (...)
Sonya :
Heureusement que les journalistes sont toujours (et encore) là pour soulever ce genre problèmes. La ville de Sétif avait toujours été à l’avant garde en matière de propreté et d’entretient de la voirie, seulement la gangrène qui range nos villes ne semble pas épargner Sétif, quel domage !!! Je reste persuadé que seul un mouvement associatif, composé de sétifiens et de sétifois jaloux de leurs régions, pourra faire un forcing sur les élus et autres décideurs pour redresser la barre.
un citoyen :
je remercie Mr BENAICHE pour l’article et la photo prise,ce genre de problèmes devait etre pris en compte par Mr le maire et ses élus qui je pense vivent avec nous citoyens sans mot a dire sur notre vie quotidienne. Mr LE MAIRE en refait les routes principales(du goudron sur du goudron)alors qu’a l’intérieur de la citée hachemi 2ème tranche les citoyens vivent dans des situationslamentables(poussières,boue...) j’espère que nos élus lisent au moins ce qu’on vient de signaler. vive l’algérie.

Réponse de didine :

Monsieur K.B. fait du bon travail pour Sétif, je le remercie et je l’encourage à continuer sa besogne, c’est par ses écrits constructifs qu’il nous fait la lumière de ce qui se passe das notre Cité ( Sétif ), tout ces dépassemnts et autres... Pour ce qui est de la propreté Messieurs, -Sétif ville propre- il faut la participation de tout le monde, et spécialement les autorités qui détiennent la Clé, c.à.d. décisions, matériel,employés,etc...l’argent éxiste, retroussons les manches ! Certaines Cités sont ouliées , l’exemple de la Cité 300 lgts C.N.L./Houari B.,où l’interieur est mal entretenu, chaussée, bordures,caves, même pas un Arbre plantée et on ose parler de Journée de l’Arbre !!! Autre chose : les Bac à Déchets inexistants, des sacs jetés par ci par là dans des coins où des odeurs nauséabondes se propagent ! Faites q.q. choses Messieurs de la (...)

Réponse de Sol. :

Je vous suggère d’aller voir la décharge publique entretenue par une vieille-dame-bactérie loubarde au niveau de la cité des 500 logements -Est-, donc pratiquement au cente ville de Sétif, pour que vous compreniez comme il se doit ce qui se passe dans cette présumée plus propre ville du pays, et cela se passe depuis plus de 15 ans, quinze longues années disais-je ! Quelle honte ! Et on parle de poubelles et de sacs et quoi d’autre encore ! Bien mieux que ça, cela se passe, c’est à dire cette décharge publique à base de paim moisi, desservant tous les -poulaillers- de la région de Sétif, en face du bâtiment où habitent toujours la famille de notre honorable et actuel maire ! No comment ! A bons entendeurs, et parmi eux notre cer BK, salut !
michel journaliste le monde :
il faut nous communiquer les numeros de telephone du maire et des deputés , ainsi que leurs e-m@il afin de s adresser directement a eux. sauf s ils ont peur de quelque chose.

Réponse de politicien :

occupez vous de votre pays

Réponse de ELGOH :

Pas de blagues , les journalistes ne sont pas aussi niaises que tu ne le penses Mr le -plumitif- du monde... démasques toi tu ferais au moins preuve de courage ; de plus le site de Setif Info est trop sérieux pour donner crédibilité à ta plaisanterie de bas étage...
pieds noirs :
pauvre algerie, c est bientot a vendre ?? on achete.

Réponse de khélifa :

132 ans avec les pieds noirs et le colonialisme avec son côté positif , merci on en a soupé ! Malgré tout, notre pays est magnifique !!! Allah yarhame alchouhadas al abrar !

Réponse de EL-GOH :

Continuez à rêver Monsieur le Pied Noir !! le temps de l’esclavagiste et révolu pour preuve ce qui se passe dans vos DOM.TOM

Réponse :

Tiens,tiens un pied noir inspiré...!! ALLAH YARHEMAK YA BOUMEDIENE ,toi qui un jour a dit entre nous et la France il y a des montagnes et une mer de sang ...
kamel de marseille :
l algerie n est pas à vendre pied noir en bien ou en mal l algerie est aux algeriens sans colons.vive l algerie ont prendra le temps et ont la construira. comme l autoroute et le reste. vive l algerie sans colons.
Sol. Jadis comme Solutions ! :
Et comme cerise sur le gâteau, en plus du message de d’tresse que nous avons transmis à notre premier et véritable journaliste que notre ville a enfanté, en l’occurrence notre cher Kamel, je réponds à l’un de nos concitoyen qui a essayé d’interpelé notre nouveau maire, que ce dernier dispose d’une partie directe de sa famille habitant en face du bâtiment que la dame Bahri entretient depuis plus de 15 ans, en plein milieu de notre déchue ville de Sétif, une véritable décharge publique à ciel ouvert, au su, au vu et à l’insu de toutes nos autorités. Un e véritable hécatombe que l’on ne saurait voir ni à tombouctu, ni New-Dehli ni à N’djaména, et d’ailleurs nulle part ailleurs, sans aucune exagération ni excces de zele de quelque nature........Venez pour voir et y croire ! Car tenez vous bien, autour de cette décharge se déroule beaucoup d’autres choses bien plus déplorables (Drogue, mécaniciens en plein air etc....) et toucheraient à l’honneur et à notre fierté d’algériens, car tout cela s’est déroulé et (...)
Sol. Jadis comme Solutions :
la décharge publique à ciel ouvert est toujours là, en plein coeur de Sétif (500 Logts Est), empestant tout le quatier, et empoisonnant tous les enfants qui s’y frottent, de même que tous les innocents passants de tous bords, et la vie continue toujours dans la plus propre des villes algériennes.........pendant ce temps là cntinuons à disserter sur le développement durable.....des gravas, des bosses, des crevasses et autres dépôts et décharges de notre adorable cité, comme aimait bien le dire notre cher et regrétté feu Arribi Mokhtar.......Car la vie continuera toujours !
vous me reconnaiterai :
salut à tous les sétifiens qui sont nées à sétif ou ceux que sétif a adopté mais qui aime sétif sans limites. Je m’adresse à vous Mr Beniaiche, quand est ce que vous arreterez de dir du mal des sétifiens et de notre cher sétif ; vous qui ne voyez que le mal et la médiocrité... on ne vous a jamais lu un article d’encouragement et d’espoir. Vous dressez toujours des tableaux noirs des responsables sétifiens, on donnerai cher pour vous voir à leurs places et les explois qu’un superman comme vous ferai. Ras le bol de articles qui n’apporte qu’ammertume et désèspoir. Vous devriez plutot vous lancer dans la fiction noir.
DOUJA :
je suis sétifienne d’adoption, je vis dans cette ville depuis plus de 20 ans , cette dernière qui m’est très chèr n’est plus propre.Sans vouloir prendre la défense de KB qui fait du bon travail , la triste réalité est là ;Ce genre d’article doit pousser les responsables à réagir , sans plus.Avec mes salutations aux gérants du site.
Staifi :
C’est très très facile de se cacher derrière un pseudo pour s’attaquer aux gens qui ont le courage de signer leurs articles qui ne plaisent aux inconditionnels des pseudos.
sol. Jadis comme solutions ! :
pour vos gouvernes et l’éclairage de vos lanternes, venez observez la décharge publique à ciel ouvert dans la cité des 500 logements Est (ex-ferraille), du paim moisi et fermenté noiratre pour tous les poules et coqs chèvres et autres animaux de la régions, quartier entouré de pas moins de trois ou quatre commissariats de police, et à proximité d’une ECOLE PRIMAIRE avec une antenne de l’OPGI dans le batiment ayant ........EN FACE DE LUI ladite décharge, située disais-je à quelques 1000 mètres de l’hopital de Sétif, la wilaya, l’APC et bref du centre ville, une décgarge entretenue depuis plus de DIX ANS A CE JOUR par une vieille dame sans scrupules, une véritable bactérie vivante, défiant l’état et ses citoyens à tue-tête, et on continue à me parler de propreté à Sétif...Allons donc mes amis (es) un peu de sérieux .....et ce serait bien mieux pour tout le monde, y compris pour nos amis KB et FZ, ils peuvent bien parler d’autres choses par ces temps (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus