Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

L’UGCAA au forum d’El Moudjahid

... Sétif .... cette wilaya à grande activité commerciale
jeudi 21 juillet 2005, écrit par : Boutebna N.

Une rencontre, la première du genre, entre les grossistes de produits alimentaires - avant l’installation officielle de leur commission au sein de l’UGCAA au début du mois d’août - leur a permis hier lors du forum d’El Moudjahid d’étaler à l’opinion publique leurs problèmes, préoccupations et revendications.
Les conférenciers ont, en effet, insisté sur la nécessité de l’octroi de l’aide de l’Etat à leur profit, notamment en ce qui concerne l’attribution des terrains d’activité, l’organisation des marchés et la lutte contre le marché informel, et ce, notamment à la veille de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC. Les conférenciers ont rappelé les 47,70 milliards de centimes, la valeur du projet du marché de gros en produits alimentaires qu’ont financé les commerçants de Sétif en totalité. Un projet décidé et pris en charge par la corporation des grossistes dans cette wilaya à grande activité commerciale et « sans que l’Etat sacrifie aucune aide pour nous encourager », ont déclaré les représentants de la coopérative et de l’UGCAA (Union générale des commerçants et artisans algériens).
Les représentants de la coopérative dénommée Liberté et paix de Sétif, Abdelmadjid Sabri et Djamel Baâli, ont fait savoir que le projet, lancé sur un terrain de six hectares au mois de novembre dernier, sera opérationnel en novembre prochain. Les travaux sont actuellement achevés à 55%.
Les clés des locaux commerciaux seront remises, dans un premier temps, à près de 250 commerçants en souhaitant que « l’Etat leur attribue un terrain voisin pour élargir le projet qui pourra être, par la suite, bénéfique pour près de 600 grossistes ». A propos du foncier, Lakhdar Benkarma, le responsable de l’organique au sein du secrétariat national de l’UGCAA, a fait part du succès du projet de Sétif qui est « à encourager », mais a insisté sur la généralisation du développement dans les autres wilayas où l’Etat doit attribuer des terrains d’investissement afin de sortir le secteur de son anarchie actuelle. « Sétif n’est qu’une wilaya pilote du projet. Nous voudrions un développement total et nous ne demandons à l’Etat que de nous vendre des terrains dans les autres wilayas », dira-t-il. Pour ce qui est des problèmes vécus par les grossistes en produits alimentaires, le secrétaire national de l’UGCAA, M. Saïd Guebli, a cité, entre autres, l’absence des collectivités locales en ce qui concerne la prise en charge du problème des décharges publiques, de l’hygiène et de l’éclairage public, le contrôle des marchés et la lutte contre l’informel, notamment au niveau des grands marchés d’Oran, d’Alger, de Sétif et de Constantine. Notons, par ailleurs, que le marché des grossistes à Sétif participera à la création de plus de 2 000 emplois entre dockers et conducteurs de camions.

La Nouvelle République


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus