Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Coup de folie a l’université de Sétif : Un étudiant de 21 ans mortellement poignardé par son collègue de promotion en plein cours

mercredi 29 avril 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

n étudiant de l’institut des langues étrangères « interprétariat » de l’université de Sétif a poignardé ce Mardi aux environs de 15 heures son camarade de groupe, dans une salle, en plein cours et en présence de son professeur. La scène ne se déroule pas aux Etats-Unis, coutumiers de ce genre de faits divers, mais bel et bien à « ex- CFA » de l’université de Sétif.

Selon les témoins, le jeune homme s’est approché pendant un cours de travaux dirigés et a poignardé son collègue d’un ou plusieurs coups de couteau tout en essayant de l’égorger. Il a fallu l’intervention de ses camarades pour arrêter cette agressivité. Il a ensuite couru dans le hall de l’institut (ex-CFA) et prend la fuite, avant d’être interpellé quelques secondes plus tard, au niveau du portail d’entrée par les agents de sécurité de l’université, ces derniers, alertés par les étudiants présents à cette horrible scène. Quand au malheureux étudiant, victime de cet acte qualifié d’incompréhensible, il a été immédiatement transporté vers l’hôpital de Sétif. Malheureusement ce jeune étudiant âgé de 21 ans est mort quelques heures après dans le service de réanimation de l’hôpital. Malgré les soins, cet étudiant de la faculté des langues, n’a pas survécu à l’agression infâme dont il a été victime.

Les motifs de l’agression sont pour l’heure indéterminés. Selon certaines sources policières, il s’agirait d’un différend entre les deux étudiants. Mais l’enquête pourrait prendre une autre direction.

Nous venons d’apprendre que les étudiants des langues et ceux des sciences de l’information ont décidé d’observer une grève indéterminée à partir de demain en signe de protestation contre ce genres de comportements qui n’honorent guère l’Université et surtout en dénonçant l’insécurité qui règne depuis longtemps dans cet établissement qui est l’ex-CFA.


Partager cet article :
36 commentaire(s) publié(s)
une mére de famille :
voila la clochardisation de l’université, Allah yeraham ce jeune et les responsables de l’université doivent revoir l’etat de ce ex-CFA, des voyoux , des extra-étudiants, des joueurs de l’ESS, voila un vrai Souk, en plus y a l’incompetence des agents de securité . Il faut les blamer pour cette situation, Etarha netaa el oued , est devenue plus securisée que l’université, c’est étrange !!!! Merci à toi Monsieur khalil Hedna pour la rapidité du traitement de cet article, meme les gens des autres journaux l’on pris de votre article ici publié. Bon courage et si vous pouvez faites nous un reportage sur la securité dans nos universités et écoles cela peut êtres va faire bouger les autorités.

Réponse de loluoi :

c koi chobma

Réponse de belamri de paris :

l’université est le creuset de la science ,donc langage voué de bon sens ,et de sagesse qaund il s’agit d’intello,mais de là aller jusqu’a relgler des differant issue de la classe des sougs et des cafés maures je trouve ça inssencé fou meme,franchement c aberant ,
hitara :
Allah yarham ce jeune étudiant et qu’Allah aide ses parents à traverser cette épreuve.Maitenant revenons au CFA,c’est tout sauf un lieu digne de la fonction qu’on veut contre vents et marées lui octroyer.Salles insalubres,cages d’escaliers étroites et sombres,tables chaises, si elles existent en nombre suffisant,inadaptées, un manque de sécurité total, des encombrements à longueur de journée, pour se déplacer surtout les jours de pluie(les étudiants ayant tendance à s’abriter sous le préau) c’est la croix et la bannière bref un véritable ghetto.Il a fallu un semestre pour régler les problèmes de salles, d’emplois du temps et jusqu’à présent la situation persiste.Le Cfa c’est un souk pour ne pas employer un terme plus vulgaire,il ne faut pas s’étonner,que dans de telles conditions intolérables et dans un tel environnement,il y’ait des dérapages.Quelle idée saugrenue de parquer des étudiants,des enseignants dans des étables pareilles,n’aurait t’on pas dû mieux évaluer la situation et éviter ce déménagement qui a (...)

Réponse de stephanoi :

ta raison mon frere ( hitara ) je vous le dis franchement l’ex CFA n’est pas un lieu d’études c’est un lieu de drague et de frime allez voir dans les coin caché l’universuté wallah .... dsl si je dis les choses comme ils sont et arreté de dire n’importe quoi c’est pas le sujet de l’ESS 3aychkoum
cheikhtorki :
ce n’est que le début des conséquences du mathch ESS-CABBA

Réponse de sedanais :

je ne sais pas comment vous raisonné,mais vraiment il faut consulter un spécialiste en psychiatrie qui pourra vous aider.

Réponse de TAH -TKASSAR :

Débattre un sujet lié à la sécurité du citoyen c’est trop fort pour toi et tes semblables. Rouh talaab el Kerabaa. Quant à ton ESS, c’est le dernier souci des gens consciencieux et ça ne concerne que ceux qui ont été exclus de classes à l’instar des dirigeants de ce club, qui a bouffé 50 milliards prélevés du trésor public, au lieu de les investir dans la sécurité du citoyen. Rouli Rouli....

Réponse de GMAR FELMODERATEUR :

le milieu intellectuel n’a rien à foutre de ton foot-ball et de ses dirigeants locaux, eux mêmes exclus de classes. L’Université c’est autre chose vas jouer el-Krabâa. Quant au 50 milliards de dépenses de ton ESS ça aurait servi à la sécurité publique au lieu de les jeter par la fenêtre.

Réponse :

DEUX JEUNES ONT VUE LEUR VIE PARTIR EN VRILLE. L’UN EST MORT (ALLH YA RAHMOU) ET L’AUTRE IRA SANS AUCUN DOUTE EN PRISON. CE DRAME A ETE EXPLOITE PAR UN -JOURNALEUX-CORRESPONDEUX- D’UN PAPIER A MERDE POUR JETER ENCORE PLUS D’HUILE SUR LE FEU QU’IL VOUDRAIT VOIR PLUS GRAND ENTRE BORDJ ET SETIF. HEUREUSEMENT QUE LES AMIS DES DEUX PAUVRES JEUNES VICTIMES ONT INSISTE SUR LE FAIT QU’IL N’AVAIT RIEN A VOIR AVEC LE FOOTBALL. CETTE MALHEUREUSE AFFAIRE EST SURTOUT UNE QUESTION DE ROJLA MAL PLACEE. JE ME DEMANDE POURQUOI LE JOURNAL LE BUTEUR ESSAYE DE -CHAUFFER EL BENDIR- DANS TOUS LES POINTS CHAUDS D’ALGERIE (SPECIALEMENT LES DERBYS).

Réponse de Bouhchicha :

ah ! un intellectuel algérien qui parle.
Que dire ! :
Cest malheureux que des études universitaires aboutissent au meurtre !Cest la résultante d’une crise généralisée due à l’indifférence des pouvoirs publics(dont le souci majeur est de construire construire construire sans penser à la gestion...Il faudrait peut être essayer de faire peu et bien),à l’inconscience des responsables de l’éducation en général et de l’université en particulier .Ils sont beaucoup plus préoccupés par la politique ,politique que par leur devoir et la mal vie de nos jeunes qui pataugent dans le désoeuvrement et l’ennui .Un enseignement des plus médiocres,des étudiants livrés à eux mêmes,des structures inadaptées,un environnement hostile,des conditions de vie lamentables,une administration débile,immature ,le sevrage affectif et culturel ,la manipulation politique indécente, ont fini par faire de notre pauvre fleuron d’université le terreau de tous les maux et de nos enfants ,des névrosés.Pauvres malheureux ! Toutes les directions vous mènent malgré vous à la harga et nous brisent le (...)
Halima ( SETIF ) :
SALAM ALIKOM,allah yarham ce jeune étudiant,c’est une catastrophe pour notre université, j’éspére qu’on mettra fin a ce genre de violence.J’ai une question : comment on a pu faire tout celà en présence du professeur ??????????????????????????????? ça fait vraiment mal au coeur.......
yasmine :
allah yarham ce jeune homme.mais il faut trouver une solution sur se que déroule dans notre univérsité et spécialemaent( cfa) psk nous les étudients ; nous sommmes dans un vrais risque il devient un souk contient tt genre des voyoux des drogués et des suporteurs et sa sur les yeux des agents de sécurité qu’ils ne sont pas compétent de leur travaille du tt.....en demmmandent au authorité de régler cette cituation de l’insicurité et de la peur.
staifi kho lebraidji =Algerien :
avant tout je voudrais presenter mes condoleance a la la famille de la victime wa rabi yarahmou. la responsabilité de ce crime imcobe tout le monde et ce n’est pas a cause d’un match ou l’autre notre societe est malade et comment expliquer qu’une personne penetre dans une sale de TD armé d’un couteau sans que personne n’intervient la est la question on est tous complice de cette passitivité et le laisser aller
une Algerienne :
attention il ne faut pas croire ce qui se dit dans la presse , car les raisons de cette affaire n’est ni l’ESSS ni le CABBA mais une affaire d’intimidation entre les deux jeunes. certaine presse surtout ANAHAR et autres journaux sportive ont fait de cette malheureuse affaire une matière première. HRAME alikoum en fin de compte, c’est l’avenir de deux jeunes qui s’est évaporé, l’un est mort Rabi yerahemou et l’autre va crever dans la prison. et vous dites Liberté de la presse ....il faut chercher les vrais responsables à commencer par l’université, sport et cadre de vie de ces jeunes
zarzoumiya :
non arrêtez de parler ESS CABBA ça n’a rien à voir, du moins ils ne sont pas assez bêtes à ce point pour ce donner la mort cher Torki !
Une mère inquiète :
Ce qui se passe au sein de cet établissement est digne d’un film d’horreur, conséquence de matraquage médiatique et de comportements débiles d’adultes chargés d’un sport sensé être collectif et rassembleur. Qui aurait cru un jour que notre université sensée former l’élite de demain deviendrait le théâtre d’un champ de bataille . Où allons nous, a-t-on perdu tout sens de responsabilité, où sont les responsables de cet établissement ? C’est malheureux et cela dépasse l’entendement, nous avons peur pour nos enfants,tous les fléaux les guettent et maintenant la mort également...
Commentaire n°29544 :
Nous avons pris l’habitude, hélas, non seulement de mal gérer les situations normales mais aussi de mal prendre en charge les problèmes. Est-ce une réaction saine que de crier, de toutes nos forces, que « la sanction contre le coupable doit être exemplaire » ? Et est-ce un comportement acceptable que nous focaliser, tous sans exception, sur un acte qui n’est pas plus qu’une conséquence induite par une situation, un état des choses… ? Et est-ce logique que notre réaction omette ce qu’il y a au-delà de l’acte ignoble ? A toutes ces questions, notre réponse est non, mille fois non !. Peu importe si cela doit gêner quelque part, tant pis si cela doit encore provoquer quelques colères et si, dans la foulée, quelques tabous peuvent être cassés, c’est encore tant mieux ! A quoi sert une université ? La première question qu’il y a lieu de se poser à propos de l’université, dans tous les pays du monde, c’est celle de savoir quelle est la mission de cette dernière. A quoi sert donc une université dans une société (...)
Dubliner :
D’apres le journal sportif El heddaf, la cause c’est la defaite de l’ESS face au CABBA, car selon le journal, la victime serait un jeune etudient Braidji. Que dire ? C’est grave si la HAINE et la RAGE entres les deux villes a cause d’un ballon prennent des tournures de ce genre. Rabi yehdina
karim73 :
je suis sur meme certain que c est a cause d une femme allah yarahmou
un algerien sans espoirt :
inna liléh wa inna ilayhi raji3oune, allah yarhéme notre frère. la cause est le match ess-cabba, ce maudit match, sincèrement il faut arrêter ce genre de match et le sport en générale en Algérie, le sport est un critère du civisme et de l’éducation, et nous algériens ont connait pas le civisme et l’éducation. mais ce n’est que le commencement, moi ca me choque pas ce genre d’acte parce que ont le voit out les jours, une fille qui se fait agresser pour un telephone portable, les gens qui respectent pas la loi, qui respectent personne, mais quand ca touche l’unviersité la ca devient tres grave, l’université la créme de la societé, l’espoirt du pays. ont récoltent ce qu’ont sèment, un président réélu a plus de 90%, 75% de participation alors que personne na voter, et ont acceptent ca sans rien dire, je trouve ça très grave, mais ce n’est que le début, ont est vraiment sur la bonne voie. j’ai perdu espoirt, vous pouvez m’aidez a le (...)

Réponse de sm bba :

c est de l intoxe il n a aucune relation avec le match arreter de raconter n importe quoi vraiment c est triste
mya :
1erment ’rabi yarahmoi w yse3 3lih’ b1 je ss la soeur d’un etudiant de la mm classe ke 7 etudiant é je peut vous dire k’il é tré male il ne parle mm pa é si il parle il ditdebhou godemi c la cause de ki ....rah le paye ya pa de solution dsl mé je ss vrement decu sa é tt l’monde é responsable
?ouahed khaouaf :
allah yarahmou oua i wessee allih.messieurs les responsables la violence commence a regner chez nous dans les lycees les universites les ecoles alors qu’attendez vous ?attention ca peut allez tres loin .
étudiante _setif :
ina li llah wa ina ilayhi raji3oun wellah g pas arreter de pleuré c la honte ..on ne sais pas si la vrai raison est celle du match ou autre chose en tous cas d’aprés mon cousin qui est étudiant en langue étrangere « interprétariat » c’est un different entre les deux allah a3lam en tous cas tous le monde crois la version (ess.cabba) et la haine est encor plus forte entre brayji et stayfi et ça me fais mal au coeur ya jma3a rana khawa leh ya3ni et a ce qui il parait les brayji sont vraiment en colére et ils veulent se vanger khllass en tous cas pour ma part khllass ess khlass jamais nzid nsuporti wella ntfarej match vous en pouvez pas savoir ma peine et immaginer celle des familles de la victime ou de l’autre (dois je dire assassin ????) et svp matzidouch l’éssence ala nar bin brayji w stayfi thawsou yzid ymout wahed okher barakeeeeeet et a la fin merci une algerienne tu a entieremen (...)
étudiante _setif :
jai oublier de dire rien n’explique qu’on tue quelqun rien au monde .... salam
mehdia :
mes pensees von a sa famille toute mes condoleances 1 maman choquer
setifien :
allah yarahmou.laissez la justice faire son travail svp.quand à la presse de chkoupi et sous prétexte qu’elle est libre je dis ALLAH yahdikoum déjà si vous connaissez ALLAH.de quel match.ess/cabba vous parlez ?,ensuite il ya des centaines de milliers de sétifiens et de bordjiens qui se déplacent quotidiennement de part et d’autre.arretez de semer la haine dans les lignes de vos torchons et papier Q, la haine entre frères .nous avons marié nos filles aux bordjiens,et nous ont marié les leurs.nos sangs son mélangés.un match de foot commence sur et se termine sur la pelouse et basta.ou est le responsable de l’information en Algérie,ou est la rakaba.où ce n’est pas grave ,on laisse deb rakeb mouleh,pauvre ALGERIE, djazair el izza oual karama.
presse dites-vous :
vous savez y a que setif info qui adit la verité sur cette affaire, qui n’a rien a voir avec le match de foot-ball, d’ailleurs le recteur l’a confirmer quand aux journaux Rabi Yehedihoum, il mette de l’huile sur le feu. Rabi yereham ce jeune
zarzoumiya :
C’est impossible de donner la mort pour une histoire de foot ESS CABBA j’en suis sûr que le raison est que ces 2 jeunes voulaient une même fille, histoire amourette. Des tragédie à tel point ont déja eu lieu, jen parle en conniassance de cause au sein des université algériennes pour DES HISTOIRES DE FILLES !
bourezama :
Que DIEU nous préserve de l’erreur et qu’il guide nos pas dans les comportements de tous les jours.Pour moi,un seul constat:c’est l’absence de l’autorité de l’Etat,miné par le laxisme et la corruption qui est responsable de cette tragédie pour les deux familles.Si Dieu a honni la corruption ce n’est pas pour rien.là où elle s’installe les malheurs s’accumulent à ne plus en finir.Que chacun de vous fasse une retrospeective de ce qui se passe en ALGERIE depuis plusieurs decennies.
Commentaire n°29684 :
DEUX JEUNES ONT VUE LEUR VIE PARTIR EN VRILLE. L’UN EST MORT (ALLH YA RAHMOU) ET L’AUTRE IRA SANS AUCUN DOUTE EN PRISON. CE DRAME A ETE EXPLOITE PAR UN JOURNALEUX-CORRESPONDEUX D’UN PAPIER A MERDE POUR JETER ENCORE PLUS D’HUILE SUR LE FEU QU’IL VOUDRAIT VOIR PLUS GRAND ENTRE BORDJ ET SETIF. HEUREUSEMENT QUE LES AMIS DES DEUX PAUVRES JEUNES VICTIMES ONT INSISTE SUR LE FAIT QU’IL N’AVAIT RIEN A VOIR AVEC LE FOOTBALL. CETTE MALHEUREUSE AFFAIRE EST SURTOUT UNE QUESTION DE ROJLA MAL PLACEE. JE ME DEMANDE POURQUOI LE JOURNAL LE BUTEUR ESSAYE DE CHAUFFER EL BENDIR DANS TOUS LES POINTS CHAUDS D’ALGERIE (SPECIALEMENT LES DERBYS).
CITOYEN SETIFIEN :
MA ANDAHA HATA MAANA SANS COMMENTAIRE !!!!!!
un Sétifien neutre :
Cet étudiant ne represente que sa personne et non pas tous les etudiants de Sétif. Avant de parler, il faut faire un examen psychologique et voir la situation sociale de cet étudiant. Il se peut donc qu il subbit une dépression qui lui a poussé d’etre violent à ce point. Ce qui concerne les journalistes, là il ne faut pas les critiquer. Premierement, il se peut d apres mes imaginations qu’il y a vraiment une histoire de dispute à cause de CABBA ESS et les autotorités a toute suite mis la pression sur la presse de demontir l’info afin de ne pas déclancher une guerre entre deux wilaya. Souvenez vous que le printemps noire berbere dernier etait la cause de la mort d’un jeune adolescent par la gendarmerie. Il y a aussi l’exemple de Beriane pres de Ghardaia qui a causé plusieurs morts. Meme la presse a toute suite écarté cette hypothese ESS CABBA et le journal liberté a consacré sa page d’accueil pour ca. Les journaux arabophones aussi ont bien insisté que ce meurtre est loin d’etre une dispute pour le (...)
amine :
Je tiens à présenter mes sincères condoléances à tous mes étudiants. J’enseigne tous les jours dans un lieu délabré, vitres et sanitaires cassés, portes aussi sacagées, problème énorme d’électricité et de chauffage, manque d’agents de sécurité . voilà c’est en berf notre vie d’enseignants et d’étudiants depuis octobre 2008 au CFA.Un parcours qui s’est terminé par un crime. l’étudiant, ne se sentait pas dans une fac mais dans un lieu qui n’a rien à voir avec le savoir et la culture : campus à proximité du stade et de la SNTV. Enseignante de Français

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus