Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Suite à la tragédie qui a bouleversé l’université de Sétif : Le professeur Baki Chakib Arslane réagit

« Nous devons travailler en collaboration afin que de tels agissements de non-respect et d’agressivité cessent »
mercredi 29 avril 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

e professeur Baki Chakib Arslane, président de l’université Ferhat Abbas de Sétif a animé une conférence de presse sur le drame survenu au campus universitaire Mohamed Sedik Benyahia (ex-cfa) et qui a secoué toute la ville de Sétif, avec la mort de l’étudiant Selmat Abd-Errafik âgé de 20 ans, poignardé par son collègue de promotion, C. Hamza étudiant en premiére année dans le département interprétariat, faculté des langues étrangères. Le professeur Baki, vraisemblablement très ému par cette tragédie, a tenu à clarifier certains détails dans cette affaire qui, selon lui, a pris des dimensions très graves, notamment dans les colonnes de certaine presse. M. Baki accompagné du coordinateur de l’université au niveau du campus Benyahia, a relaté les faits de ce drame, qualifié de coup de folie à un sentiment de complexe, commis par le jeune étudiant Hamza.. « Ce dernier et selon les dires de ses camarades, est l’ami de la victime, du fait qu’ils sont de la même filière, pis encore dans le même groupe de TD. Les hostilités ont commencés deux jours avant ce drame, lorsque les deux jeunes faisant partie d’une discussion communautaire entre collègues, Hamza alors fumait une cigarette reporte la fumée au visage de Abd-Errafik qui n’a pas accepté la « hâblerie », a réagit brusquement en giflant Hamza devant ses collègues, cet acte a excité une altercation mais très vite calmée après l’interventions des amis. On croyait que tout est rentré dans l’ordre jusqu’à ce jour, le mardi à 15heures, alors que le groupe suivait un cours de TD dans la matière de langue française, Hamza demanda à l’enseignante qui encadrait le TD de l’autoriser à sortir avec une phonétique qui a provoqué le rire de toute l’assistance. Hamza n’a pas aimé ce comportement, alors touché dans son amour propre ne voyait que Abd-Errafik, installé à quelques centimètres de son siège, pour répandre sa riposte, il sort pour revenir avec un couteau et s’attarde brusquement sur Abd-Errafik en lui destina des coups mortels. Choqué par la scène, tout le monde dans la salle n’arrive plus à intervenir, Abd-Errafik alors avec le sang qui giclait partout se lève, et se jeta sur la prof avant de sortir de la salle et s’effondre sur la pelouse du jardin. Quant à Hamza, il est resté paralytique dans la salle avec le couteau dans la main. Une étudiante du groupe alerta alors le coordinateur du campus qui a très vite pris les dispositions nécessaires pour transporter le jeune Abd-Errafik vers l’hôpital. Et c’est après que la nouvelle de la mort de Abd-Errafik nous ai annoncé » relata M. Baki président de l’université de Sétif qui renchérit « la rumeur qui circule en ce moment, reprise d’ailleurs par la presse, faisant état d’une ancienne dispute causé par le match de Foot-ball Ess-Cabba n’a aucun lien ni fondement dans cette affaire, car ces deux jeunes et d’après leurs proches, ne sont ni supporters ni adeptes de ce sport, et je ne comprend pas du tout, comment on peut exploiter la mort d’un jeune pour ces raisons… . Les motifs de l’agression sont pour l’heure et selon des témoignages déterminés mais l’enquête judiciaire pourrait prendre une autre direction ».

Sur une question relative au manque de sécurité dans ce genre de campus, M. Baki rétorqua : « il est vrai que ne manquons d’effectifs dans ce genre de site, mais je peux affirmer que le problème de sécurité au sein de l’université ne se pose pas actuellement toutefois, je ne vais pas faire aussi de l’université une caserne… ». Quand à l’environnement extérieur de l’université, M. Baki lance un appel à toute la société, civile et militaire pour une étroite collaboration afin que de tels agissements de non-respect et d’agressivité cessent.

Par ailleurs, une marche de recueillement est envisagé par les étudiants de l’université à la mémoire du jeune Abd-Errafik, dont l’enterrement est prévue Jeudi après la prière du Asr à Bordj, sa ville natale.


Partager cet article :
43 commentaire(s) publié(s)
samy de paris :
Et pour alors tous ces vendeurs de papiers disaient que ces deux jeunes étudiants avaient des différents par rapport au match de l’ESS et CABBA,qu’est-ce qu’on pourait pas faire pour vendre plus de journaux,et le plus beau c’est qu’ils reclament plus de liberté !!!??? pour écrire je ne sais pas quoi !?El lah yarham eli mate et l’autre jeune je crois qu’il est malade sinon il n’aurait pas agit comme ça ,allah yahffad el bled et el3ibed.
fouzi d’Alger :
Oui nous aimons l’ESS à mourir, mais pas jusqu’à tuer..En tout cas Rabbi Yarhmou, wrabbi Ya’ti lwakdig essabr wa esalwan.. الفتنة نائمة، لعن الله من أيقظها.

Réponse de Mounir d’Alger :

le fautif à l’origine de cet fitna n’est autre que cette page jaune d’Elhadef qui construit sa fortune et une basse notorièté sur le malheur des gens.L’Etat qui est seul et unique responsable de la sécurité des biens et des personnes doit intervenir pour mettre un terme à la fitna propoagée par ce sinistre quotidien vendu au prix fort 20Da alors qu’il ne mérite même un sou.
Commentaire n°29613 :
Allah yerham ! Maintenant, que va-t-il se passer ? Est-ce que les dirigeants vont intervenir pour clamer haut et fort que l’Etat ne tolère pas des actes pareils ? Est-ce que les dirigeants vont proposer des solutions concrètes et surtout AGIR ??? J’ai l’impression que ce meurtre va etre vite classé dans les faits divers ni plus ni moins. Concernant les propos des journalistes, je pense qu’il ne faut pas les accuser d’avoir désinformé en parlant des causes du meurtre. Moi je pense tout simplement qu’ils ont essayé de faire leur travail en interrogeant les personnes présentes et c’est la rumeur qui a circulé. S’ils avaient été reçus par les responsables de l’université ils auraient pu obtenir les vrais motifs. Dieu protège notre pays et leurs enfants !

Réponse :

On n’écrit pas des choses pareilles qui alimentent encore + la fitna en se basant sur la rumeur c’est encore pire. En tous les cas, y a pas de journalistes sportifs c’est des supporters qui alimentent la haine pour vendre leurs chiffons de journaux....

Réponse :

Desole’ mais les journalistes ne doivent publier que les faits, verifies aupres ceux qui savent. Colporter des rumeurs sous n’importe quel pretexte est inadmissible. Rabi yarham le jeune.

Réponse :

allah yarham le jeune a mon avis la presse ne fait que maitre la poudre au feux allez lire el chourouk d’aujourdhui ils disent que le jeune ellah yarhmou est toujour vivant mais dans un etat critique et que le coupable est en fuite .

Réponse de mimosa :

Echourouk ? vous appelez encore cette -CHOSE- un -journal- ? mais voyons !! ce sont des charlatans qui y bossent et non pas des journalistes, je me demande comment ils ont la conscience tranquille en touchant leur salaire à la fin de chaque mois (salaire halal ? vous pensez ?) C’est dommage d’abuser d’une situation tragique de la sorte...Allah yarham le défunt et vivement la paix au pays

Réponse :

Vous avez entierement raison c’est une CHOSE sa fait pas plus d’une année setif info en a souffert
ringo :
..notre presse ainsi que bos journaliste son imature tout simplement, on est des arriviste concernant la liberté d’expression, dire que le jeune etudiant a été tué a cause d une querelle de match ess cabba..il était trop rapide a ecrire ca de tte facon on a lus pire que ca , la presse rahi etchael fenar ...
Layachi :
Je crois qu’il est approprie’ pour les deux authorites locales de Bordj et Setif de se reunir au bon moment pour organiser un tournoi apres la saison de foot, en Juin ou Juillet, qui opposerait des equipes mixtes faites de joueurs veterans Setifiens et Bordjiens, d’un cote’, et des joueurs issues des deux equipes ESS/CABBA de la saison courante, de l’autre cote’. Ce serait la meuilleur facon de rendre hommage a la memoire du jeune Hamza, Allah Yarahmou, et rapprocher les deux communautes qui ont toujours etaient freres et soeurs, tradition qui semblerait d’ailleurs perdue pour notre nouvelle generation de jeunes .

Réponse de Layachi :

Pardon, j’ai voulu dire Abderrafik, Allah Yarrahmou.
Sétifoise :
Allah yarham Abderrafik, un jeune algérien arraché à la vie à la fleur de l’age et l’accueille inchallah dans son vaste paradis.Mes sincères condoléances à sa famille, moi je suis une jeune femme sétifienne et je pense fortement et sincèrement à la mère du défunt, et j’implore le bon Dieu pour lui donner du courage et l’aider à surmonter cette tragédie. Concernant les bétises parues dans les journaux, je dis simplement que les lecteurs sont beaucoup plus intelligents que ces pseudos journalistes le croient, c’est vraiment honteux de se servir des malheurs des gents pour remplir les colonnes des journaux et vendre des histoires montées de toutes pièces dont les répercussions peuvent être désatreuses. Nous sommes en premier et dernier lieu une grande famille Algérienne et rien ni personne ne pourra changer cela, encore moins un bout de caoutchouc (...)

Réponse de MIDOU :

AICHA KHIR MEN AYACHE vous avez entièrement raison chère Sétifoise. Je partage votre avis et celui de Layachi plus haut jusqu’à quant ces malheurs, il faut faire quelque chose pour nos enfants et enterrer la haine à jamais à cause du Ballon et les matchs du foot entre l’ESS,CABBA et MCEE il est temps que les autorités réagissent, il faut une réconciliation entre les frères, voisins et même des gendres.Un Eulmi c’est un Sétifien, un Braidji c’est un Sétifien nous sommes tous des Algériens c’est honteux de notre part. VIVE L’ALGERIE .
Commentaire n°29638 :
Dans des situations comme celles ci,il faut choisir ses mots M Hedna,on ne peut être ému .On ne peut être que très affecté. C’est un drame qui touche tout le mode

Réponse de Mme Z.A :

Emu, empesé, affecté , c’est des definitions qui expriment un sentiment ou un constat apparent de sentiment, le mot est bien dit et aussi utilisé ds sa place . l’important c’est de se pencher sur ce genre de violence orchestrée je ne sais pas par qui...bon courage
Presse :
Ouallah cette presse ne merite aucune liberté elle doit etre sencurée comme au bon vieux temps du FLN. C’est vraiment grave ces derrapageS notamment de la presse torchon soit disant sportive. Que dieu donne le courage à la famille du jeune qui viens de mourir. Allah Yarehmou.
akoubi :
allah rayraham les deux etudiants un chez le dieu et l’autre un mort vivant . le satan a pris la vitesse de prendre l’etre a comis se crime . dans une situation pareille on demande que prendre les messure de sécurité morale envers nos etudaints d’etre frere soeur mere pere une famille unis discuté changé le climat de université touvé un projet d’université car ses dernier temps l’université est devenu le quartier de crime unissons nous pour protégé l’espace de université .
tafet19 :
La folie,ce n’est pas celle qui a tué ce jeune étudiant ou celle de son assassin.La folie ,c’est surtout celle de toute la société qui a perdu tous ses repères et celle de l’université qui forme maintenant des assassins.Mosta,Sétif qui sait encore. Cette folie meurtrière avait déjà commencé un certain jour à Ben Aknoun. Je ne me souviens pas qu’on ait un jour ouvert le débat sur la question de l’inviolabilité de l’université qui est un endroit du savoir de la culture de la science et du sport.Ce dernier est absent dans toutes nos facultés.Alors lorsqu’on se heurte,on le fait pour du vrai.Ce n’est pas un parcage,une chambre un transport et un ticket resto presque gratuit qui sauveront de l’ennui et surtout de l’absence d’un projet de vie.C’est plus grave,l’université développe chez nous le sentiment de frustration et d’assisté.Combien de parents envoient leur filles juste avec de quoi payer juste le bus(.........!)ça facilite tous les errements et tous les égarements . Considérant l’obligation la gratuité (...)
aghilas :
azul fellawen, que dieu accuille dans son paradis des cieux notre enfant defunt...et mes sinceres condoleances a sa famille... en realite il ya deux victimes de cette betise humaine.... et beaucoups de victime...dans ces circonstances douleureuses... on ne va pas jeter de l’huile sur le feu...mais on ne va egalement se voiler la face... et de dire avec courage et dignite. dans ce drame nous portons tous une certaine responsabilite...notre etudiant (e) est completement oublie (e)....malheureux (se)..... livre (e)a lui meme dans cette jungle de violence. vit sur des pressions de tous parts.... sans reperes et sans but apparent...pas de culture ...pas de sport... pas de distrations... pas de bibliotheque (interdite meme pour nous )pour canaliser son energie...accule(e) de tous parts...traque (e)comme une bete sauvage....blesse (e) de temps a autre....reagit violement pour s’auto-detruire..... en realite notre etudiant (e) est tres malheureux.(se)....depuis 30 ans que je travaille (...)
staifi :
l’urgence est signalée que les 2 presidents de club prenent la chose au sérieux et a mon avis les sétifiens et bordjiens sont tous des freres et le foot ball ce n’est que 90 mn de jeux et celui qui gagne mabrouk allihe pour ces jeunes le jeux de main se termine toujours par des regrets et pourtant c’est les intelectuels vraiment c’est une grande perte ALLEH YARAHMOU RABI YAATI SABRE A SES PARENTS DOMAGE DOMAGE
1vraistaifipartiailleurs :
Salam, il y’a mort d’homme, probablement à cause du match, surtout n’incriminons pas les journaliste, ils ne font que ramener l’information. Dans toutes les villes grandes et petites, la violence est de plus en plus presente, les jeunes n’ont plus de repére........ (mais ça c’est 1 autre sujet)............. A setif il y’a les vrais setifiens et les arrivistes, malheureusement les vrais sont dominés par les faux (ain oulmane, bougaa...........), ces gens de douars se presentent partout comme setifiens et cela nous portent prejudice. Il est tres facile de reconnaitre 1 vrai staifi et 1 arriviste. Faites 1 tour à setif et vous verrez comment ils ont rendus notre chere ville : café maure, chemma, crachats, vols, poubelles partout, yeux grands ouverts devant nos jeunes filles............ les vrais staifias hadhara et méme au stade leur comportement est different : insultes, cris , meneces, armes blanches. A chaque match de setif, j’ai peur qu’ils fassent des conneries , aujourd’hui il y’a eu mort, (...)

Réponse de BOUZID :

pauvre de toi tu ve nous faire croire que soit dison les vrais stayfi comme tu dit son des anges sur terre et que les soit dison arriviste toujours comme tu dit son des diables HCHOUMA ALIK SI TU ETE VRAIMENT UN ETRE CIVILISE TU NE DIRA PAS SA PARTOUT IL YA DES BON ET DES MAUVAIS LA PREUVE A SETIF IL YA TOI ET TU ES MAUVAIS AVEC CE QUE TU VIENS DE DIRE RABI YAHDINE WA YAHDIK MOI JE SUIS PEUT ETRE UN BERI MAIS JE SUIS UN WLID FAMILA

Réponse de staifi men dar el beida !! :

tu es la honte des setifiens monsieur, toi a dar beida comme tu dit tu es arriviste ds ton pays et tes enfants sont des faux aussi,rabbi yehdik bark 2009 et encore cette mentalite arcaillique.a ma connaissance ain oulman ou bougaa... ont le matricule 19 ,il font parti de la wilaya de setif et sont avant tous des algeriens non ?en plus a setif est il faut pas avoir honte de le dire ,la violence existe depuis belle et bien longtemps,les violences que je qualifies de -guerres- ont toujour eu lieux a setif ,entre bir gay, tandja,landriolet,beaumarche,belair.... les insultes et kofriates aussi ont toujour existes a setif avant meme que les arriviste comme tu dit arrive a setif,celui qui ce comporte comme un cochon ne le fait pas parceque il viens d´une certaine region ,mais plus parcequ´il est -mal-eleves-a bon (...)
tarek :
il faut stope le journal qui dit l affaire et foot (fitna)
Commentaire n°29667 :
c est dramatique ...m ou est la justice pour saisir et sevir contre ces torchons inçendiaires.......cabba ess c est du foot bba setif c est tt autre chose c est dramatique moi j accuse ces torchons quotidiens de tt ce climat malsain ....................
algerien(stif-bordj-alger-oran-tamanrasset) :
dieu dit dans le coran : la youghair allaho ma bi kaoumin hata youghairou ma bi anfoussihim. que faisaient les responsables et les dirigeants pour tuer cette dès sa naissance.en europe les cris racistes sont jugés comme délits graves et les coupables sont jugés au tribunaux. rar contre dans nos stades on a meme vu le drapeau de hizbou allah on dirait qu’on est au liban .rahima allah la victime et sabre l’ahlou.
bliss :
ne prenez plus les gens pour des cons d’autant plus qu’il s’agit d’un drame,la victime a été transféré dans un (herbine) .Au CFA sachez qu’il n’existe même pas une structure sanitaire pouvant prodiguer les premiers soins,les agents de sécurité ne sont la que pour chasser les couples et,et,et,

Réponse de RAHMA :

La seule réaction devant la gravité de la blessure, c’est l’évacuation IMMÉDIATE ET PAR N’IMPORTE QUEL MOYEN vers l’hôpital !!!! PS : Quelle idée de prendre comme pseudo BLISS !
didine :
Bonjour avant tout mes sincères condoléances à ce jeune étudiant et q’Allah yarahmou. Je vais dire une chose il y a une certaine presse comme avaient ecrit quelques internautes,alimente la haine entre frères, et surtout à la UNE ce qui est inacceptable !!!
Toubib :
Trés affécté par ce drame et le décés de ce jeune bordjien parti dans la fleur de l’age, je ne peux que dire Ina lilah oua ina ilayhi radjioun, Rabi yerahmou oue rabi ydjib essabr pour sa famille.
Un journaliste digne :
tout d’abord je tiens à présenter mes sincères condoléances à la famille du défunt, et souhaiter beaucoup de patience à la famille de l’agresseur. je voulais juste répondre à certains commentaires concernant la presse et les journalistes. Certains avancent que c’est la presse qui est entrain de verser de l’huile sur le feu, certains autres appellent au lynchage des journalistes. je ne suis pas là pour défendre certains de mes confrères, mais juste de dire de ne pas généraliser. il existe réellement une presse et des journalistes objectifs, honnêtes et dignes, et il existe aussi des gens sans scrupules, c’est la triste réalité. relater un fait existant c’est de présenter une information crue et avec objectivité au lecteur, et c’est ce dernier qui doit juger. malheureusement dans cette affaire, quelques uns de nos confrères n’ont pas calculé l’ampleur de cette tragédie, et personne ne savait la cause exacte de ce drame. certains de mes confrères et dans un but purement lucratif ont voulu donner une certaine (...)

Réponse de khadidja :

merci mon ami, mais excuse-moi car ne pas publier la vérité cela donne aussi l’occasion -aux torchons- de faire circuler la rumeur, et l’exemple est là dans ce site, M. Hedna nous a relaté les faits de cette affaire mais sans prendre partie avec quiconque ni même faire paraître des infos fausses, nous ne s’attardant pas contre tous les journalistes mais il ya des gens qui ne mérite même pas ce titre, je vous propose monsieur en ce 3 mai de lutter pour la sauvegarde du métier journaliste et non pas pour la liberté de l’expression, qui, malheureusement on l’interprète autrement

Réponse :

BRAVO AU JOURNALISTE DIGNE. CE QUI N’EST PAS LE CAS DE BEAUCOUP DE SES COLLEGUES NOTEMMENT DE LA -PRESSE SPORTIVE- (QUEL -GROS- MOT).

Réponse :

a mon avis on a pas preciser x ou y ni par son nom ni par ses initiales mais on parle de quotidiens tel el chourouk qi investi dans l’intox et le regionnalisme et c grave personnellement je vous salue pour votre geste

Réponse de un journaliste digne :

je suis tout à fait d’accord avec vous Khadidja, mais des fois on devrait s’abstenir de publier certaines informations, surtout en ces moments très difficiles que traversent notre région, même si le drame n’était pas lié à un malentendu footballistique, certaines personnes mal intentionnées auraient saisi l’occasion d’envenimer les relations déjà difficiles avec nos voisins de Bordj et vice versa. Avant d’être sétifiens, nous sommes avant tout algériens, donc notre rôle est de préserver l’unité de notre pays au lieu de semer la zizanie et de créer une certaine haine. Pour ce qui est de la liberté d’expression, franchement vous avez raison, on confond toujours liberté d’expression avec liberté d’écrire ce qu’on veut, et c’est là où réside le mal.
douda :
je trouve que le tueur et malade rafike est un bon garçon et tres polie je le conné tres bien on n’a fais le lycee ensemble welah vous pouves pas imaginés le choque qu’ons a eu mais c’est la vie rabi yarahmou j’ai été à l’enterrement sa mére était paralisé elle était sans voie elle le regardé son pleurer tellment elle avait la fois en dieu je prie dieu por elle pour qu’il lui donne el sabre c’est tres dure pour elle rabi y3awedha inchalah
hitara :
Que le président de l’université intervienne pour mettre les choses au point c’est une très bonne chose.Mais la question qui se pose :pourquoi attendre une situation extrème c’est à dire la mort d’un étudiant pour le faire ? Ce jeune Hamza est un frustré que notre socièté en général et notre université en particulier forme.L’environnement dans lequel évoluent nos étudiants est malsain, beaucoup d’internautes ont dit ce qu’ils pensaient du CFA,les étudiants ont fait plusieurs grèves ,résultat :aucune réaction de la part des responsables.C’est bien beau d’attaquer à juste titre des journaux, amateurs de sensations,qui divulguent n’importe quoi,encore faut il que nos responsables se remettent en question.Avoir voulu absolument parquer des étudiants au CFA est une très grave erreur sur tous les plans et ça on ne le reconnait pas.Hamza,s’il est complexé comme on l’a affirmé,n’est pas le seul et bc d’étudiants sont frustrés ;les environnements spatial et pédagogique y sont pour beaucoup.Nous ne formons pas des (...)
Commentaire n°29792 :
Qu’avez-vous tous à etre aussi critique de la presse ??? On dirait que l’auteur du crime c’est le journaliste !! Enfin vonyons soyons plus clairvoyants et lucides. Moi ce qui me choque c’est que le gouvernement et encore moins l’administration n’aient pris les décisions qui s’imposent pour changer cela ! VOilà ! Sommes-nous dans une université du 21è siècle ou au Moyen Age où les gens pouvaient mourir de cette façon ? Il faut faire réagir le gouvernement c’est tout car notre pays est en train de sombrer !
citoyen :
Je supplie l’état de mettre fin au football qui est devenu un fond de commerce pour les opportunistes(présidents de clubs,journalistes,entraineurs et joueurs),un refuge pour les marginaux et un créneau pour les extrémistes de tout bord qui leur permet de nourrir la haine entre les fils d’un meme peuple.Lorsque le football dévie de sa raison d’etre à savoir éduquer la jeunesse,resserer les liens de fraternité entre les gens ,il doit disparaitre,et s’il vous plait lorsque la situation s’aggravera encore plus ne dites pas nous le savions pas.
tensim :
rebi ya3ti la3ekel à la maman li mate et rebi yerahmou
tafet19 :
Vivons nous le deuil de deux familles touchées par le malheur ou une de ces parties de foot ou nombreux n’en trouvent que le prolongement , un amusement quoi ? Ici le drame quel qu’en ait été sa couleur , a frappé et risque de récidiver à nos portes à tous.Un peu d’humilité rapportera surement la paix à l’âme disparu et du courage pour les familles.
karim :
Je suis vraiment touché par la perte cruele de notre camarade, je voudrais dire que le CFA est la source de tous nos problèmes, nous n’avons pas étudié correctement, pas de td, pas de salles, pas de chaiffage, pas de bibliothèque des département de langues, on nous a jeté dans cet enfer, oui, Monsieur le recteur, c’est un enfer, pourquoi nous avoir laissé dans cet espace , trop étroit, beaucoup de monde, pendant le terrorisme et il n’ya pas eu de crime et maintenant ? je réponds par lancer un cri d’alarme, si on reste au CFa, bientot un autre malaise

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus