Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

64ème anniversaire du 8 mai 45.

Projection de l’Autre 8 mai 1945 - Ou la face cachée des atrocités coloniales françaises
mercredi 6 mai 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Bougaa

ommémorant le 64ème anniversaire les atrocités commises par l’armée coloniale française contre le peuple algérien, un certain 8 Mai 1945. Ce génocide qui s’est traduit par la mort sous toutes ses formes de 45.000 Algériens innocents dont le seul “tort” était d’avoir revendiqué une liberté spoliée par l’occupant, un imposant programme diversifié a été mis en place par les organisateurs et ce, à travers toutes les régions de la wilaya.

Hormis les activités sportives et culturelles, le volet cinématographique a eu tout l’intérêt avec la programmation du documentaire intitulé « L’Autre 8 mai 1945 », qui sera projeté dans la maison de la culture de Sétif.

Réalisé par Mme Yasmina Adi, une Algérienne née en France, ce documentaire relate les atrocités commises par l’armée coloniale française contre le peuple algérien sorti, ce jour-là, revendiquer son indépendance au moment même où les alliés célébraient leur victoire contre l’Allemagne nazie. « L’Autre 8 mai 1945 » ou la face cachée des atrocités coloniales françaises, lève le voile, à travers des témoignages illustrés par des photos et vidéos inédites, sur les mécanismes et conséquences de cette répression coloniale commise dans plusieurs villes d’Algérie, notamment Sétif, Guelma et Kherrata en mai 1945. La cinéaste s’est basée également sur des documents et archives de l’administration française, des services de renseignement anglais et américains, ainsi que sur le témoignage d’un reporter américain, arrivé le premier sur les lieux et de personnes ayant survécu à ces tueries massives, parmi lesquelles des rescapés de la guillotine. Parmi les témoins majeurs figurent Chawki Mostefaï, le confectionneur du drapeau algérien brandi lors des manifestations du 8 mai 1945, Aïssa Chéraga le porteur du drapeau de la manifestation de Sétif et des condamnés à mort en 1945 qui ne retrouveront finalement la liberté qu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962. A signaler que « L’Autre 8 mai 1945 » réalisé avec la participation de la chaîne publique française « France 2 », a été programmé lors de différents festivals en Italie, en Espagne, en Belgique et au Burkina Faso.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus