Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Rencontre sur l’évaluation du programme scolaire de la 3ème AS à Sétif

Le satisfecit du directeur de l’éducation
mercredi 6 mai 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

as moins de 75 établissements de l’enseignement secondaires que compte la wilaya de Sétif ont participé, à une rencontre portant sur l’évaluation du taux d’avancement des programmes pédagogiques des classes d’examens, à savoir ceux de la troisième année secondaire et le suivi des cours de soutien instruits par la tutelle, organisée au niveau du lycée El Mouiz de Sétif.

Cette rencontre d’évaluation intervient suite aux directives du ministre de l’éducation nationale lors de la récente réunion ayant regroupé, les directeurs de l’éducation des différentes wilayas du pays, ainsi que des représentants des enseignants et des parents d’élèves. Orchestré par M.Ghanem, directeur de l’éducation de Sétif, les participants ont dressé un bilan de l’état d’avancement des programmes pédagogiques des classes de terminale. Toutes les matières, scientifiques ou littéraires, sont ainsi passées au crible, ce qui a permis au premier responsable sur le secteur d’avoir une idée précise de l’évolution de chaque établissement dans l’application des programmes de terminale. « Malgré le retard accusé dans l’application des programmes pédagogiques, notamment aux lycées Dahmane de Ain Oulmane, Beida Bordj et Bouandas, conséquences des mauvaises conditions atmosphériques qu’a connu dernièrement ces régions, un plan « d’urgence » fut déclenché par la direction à l’encontre des ces établissements, ce qui a permit de rattraper ce déficit, des semaines avant les épreuves du baccalauréat ». Nous dira M. Senoussaoui responsable de la communication. Une fois le bilan des travaux de cette rencontre validé, il sera présenté en plénière lors de la rencontre régionale des directions de l’éducation de l’Est prévue à Annaba le 16 mai avant la tenue de la conférence nationale présidée par M. Benbouzid, ministre de l’éducation nationale.


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
une mère :
Quelle mascarade que cette rencontre qui à mon avis ne veut absolument rien dire.Excusez moi, mais dans les pays qui se respectent , ce travail a lieu avant mais non après.Il faut dire que nos programmes scolaires du primaire au secondaire sont trop chargés, les enseignants de tous les niveaux ne cessent de crier et de demander l’arrêt du massacre de nos enfants. Vous vous imaginez que nos enfants en classe d’examen continuent jusqu’à présent de poursuivre leurs cours de 8H du matin à 17H30 pratiquement sans interruption et on ne leur laisse même pas le temps de réviser .Il sont tellement fatigués les pauvres .De grâce qu’on allège les programmes et qu’on cesse de jouer avec l’avenir de nos enfants qui de toutes façons arrivés en classe de terminale restent analphabètes polyglottes.BASTA (...)
Je rêve :
Pour évaluer quoi ????
une mère en colère ! :
pour evaluer le désastre benbouzidien !c’est l’abrutissement à tous les niveaux ! en première année primaire déjà les enfants détestent l’école !
Anseignante à la retraite :
De quelle evaluation parlez vous ?Helas ce n est plus le moment.Nos enfants sont epuises et ils attendent les vacances avec impatience.nos pauvres petits n ont plus le temp d aller jouer De toutes façons ils n iront pas loin avec ce maudit progrmme
Mal au coeur :
Helaaassss les programmes ne seront pas termines à temps.Pourquoi d apres vous ?je reponds ce n est pas à cause de la surcharge des programmes,mais c est les enseignants qui ne terminent pas le cours en classe et le terminent dans dans les garages ou les cours payants se font...Et on le sait TOUSSS !!!

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus