Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Colloque international sur la crise financière mondiale

lundi 11 mai 2009, écrit par : Setif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

La faculté des sciences économiques et de gestion de l’UFAS, en collaboration avec le laboratoire du partenariat et de l’investissement dans les petites et moyennes entreprises dans l’espace euro-maghrébin organisent un colloque international sur : « La crise financière et économique et gouvernance mondiale » du 20 au 21 octobre 2009.

1- Problématique du séminaire :

La crise financière actuelle a mis fin à la prospérité de l’économie spéculative. Cette dernière s’est caractérisée par l’embellie spectaculaire des organisations financières et des fonds spéculatifs investis dans le secteur immobilier. La crise des crédits hypothécaires à risque (subprimes) a entraîné les marchés financiers et le crédit mondialisé dans une tourmente sans précédent. L’injection rapide de centaines de milliards de dollars dans l’économie pour circonscrire la crise n’a pas pu gérer convenablement le manque de liquidité dans les banques américaines, européennes et asiatiques. Des pertes énormes se chiffrant en milliards de dollars sont enregistrées par ces dernières. Des dizaines de milliers d’entreprises ont déclaré faillite et des milliers de travailleurs se sont retrouvés sans emploi.
Par conséquent, la crise financière s’est transformé en crise économique internationale généralisée et profonde qui continue de s’aggraver touchant de manière plus ou moins prononcée l’économie actuelle et future de tous les pays.
Cette crise pose à nouveau plusieurs questions sur la nature et les limites du système libéral, sur ses différentes écoles et sur les coûts engendrés par ce système. D’où le besoins de trouver un système alternatif remettant en cause le rôle de l’Etat, des banques centrales et des organisations financières et monétaires tant au niveau local, régional qu’international ainsi que les organismes de notation et de contrôle.

Il est nécessaire de réévaluer le système économique, financier, monétaire et commercial international tout en cherchant un système de remplacement capable de maximiser la performance économique. Ceci, dans le cadre de réformes radicales et globales basées sur les principes et les outils d’une nouvelle gouvernance internationale tant au niveau local, régional que mondiale.
La situation mondiale, régionale et nationale catastrophique fera l’objet d’un colloque international sur « la crise financière et économique et gouvernance internationale » avec comme objectif l’étude et l’analyse des différents aspects théoriques et pratiques de la crise systémique actuelle et la recherche de mesures pouvant contribuer à une éventuelle sortie de crise.

2. AUDIENCE CIBLÉE PAR LE COLLOQUE

Cadres et responsables des organismes publics, cadres dirigeants des entreprises, chercheurs et enseignants universitaires, étudiants en post graduation.

3. OBJECTIF DU COLLOQUE ET DE L’ATELIER :

• Origines et conséquences de la crise financière ;
• étude et analyse des risques inhérents aux nouveaux produits financiers et limites du système financier et monétaire international ;
• politiques pour gérer et circonscrire les effets de cette crise tant au niveau mondial, régional que local ;
• impact de la crise financière sur le futur de la performance économique et politique économiques internationale ;
• caractéristiques et principes fondamentaux de la gouvernance économique régionale, internationale et d’entreprise.

4- AXES DU COLLOQUE ET DE L’ATELIER

1 – Premier axe : Crise financière internationale : causes et mesures pour l’endiguer
• Présentation de la crise financière et des crédits hypothécaires ;
• Origines et caractéristiques de la crise financière internationale ;
• Evaluation du rôle des organismes financiers et monétaires internationaux ;
• Politique locale et régionale pour circonscrire la crise financière actuelle.
2- Deuxième axe : Gestion des risques de crédit à la lumière des crises et futur du système bancaire mondial
• Produits bancaires et outils financiers actuels ;
• Mondialisation et libéralisme financier : impact sur les relations bancaires entre nations et contribution à la crise ;
• Gestion des risques financiers et fonction des banques centrales nationales et régionales ;
• Politiques financières et bancaires et l’avenir du système financier et bancaire mondial.
3 - Troisième axe : Transformation de la crise financière en crise économique et ses effets sur les économies mondiales
• transformation de la crise financière en crise économique : limites temporelles et sectorielles et coûts ;
• impact et effets de la crise financière et économique sur l’économie algérienne ;
• impact et effets de la crise financière et économique sur les économies arabes, les pays producteurs du pétrole et les pays émergents ;
• impact et effets de la crise financière et économique sur les économies avancées.
4 - Quatrième axe : Perspectives, défis et politiques pour endiguer la crise financière et économique
• gestion stratégique pour affronter les défis de la crise financière et économique ;
• systèmes d’information comptables et impact de cette crise sur la sécurité et risques informationnels ;
• défis pour les économies mondiales pour gérer les effets de la crise financière et économique ;
• politiques économiques pour affronter les effets de la crise économique.
5 - Cinquième axe : Révision et réformes globales et outils de la gouvernance économique mondiale
• évaluation scientifique et spirituelle des théories et politiques économiques capitalistes ;
• réformes nécessaires du système monétaire, financier et économique international, régional et national ;
• principes et bases de la gouvernance au niveau international, national et l’entreprise ;
• responsabilités économiques et humaines des organisations économiques et financières dans le cadre des règles de gouvernance mondiale.
6 - Sixième axe : Politiques et organismes alternatifs pour une sortie de crise dans le cadre du système participatif
• introduction et principes du système participatif ;
• politiques motivant le mouvement d’une économie spéculative vers une économie productive réelle ;
• organisation financières et bancaires alternatives dans le cadre des mécanismes du système participatif ;
• impacts futurs des politiques et organisations gérées selon le système participatif au niveau mondial, régional et national.

5 – PERIODE ET LIEU DE DEROULEMENT DU COLLOQUE

La session se déroulera du 01 au 02 Dou-elkirda, 1429 correspondant au 20 et 21 2009, à la Faculté de Sciences Economiques et de Sciences de Gestion à Sétif en Algérie.

6 – LANGUE ET MODE DE PRESENTATION DE LA SESSION
• La langue à utiliser durant la session sera la langue Arabe, Français ou anglais
• Le mode de présentation : en plus des conférences et des divers modes de discussion, le programme utilisera de manière élargie par les moyens de formation tels que les cercles de discussion ouverte, la présentation de conférences avec le système d’exposition PowerPoint.

7 – CONDITIONS DE PARTICIPATION A LA SESSION DE FORMATION

Il est exigé du participant :
-  qu’il soit titulaire d’un grade universitaire en économie ou équivalent,
-  qu’il soit employé de manière effective dans de petits ou moyens projets ou dans un ministère ou centre ou institution en relation avec le domaine de la session,
-  qu’il maîtrise la langue utilisée au cours de la session,

8 – PARTICIPATION A LA SESSION SCIENTIFIQUE DE FORMATION

1 – Remplir le formulaire et la transmettre à la Commission de Préparation de la session avant le 15/05/ 2009,
2 – Imprimer le texte entier de la communication sous programme WORD et le transmettre par courrier électronique sous forme de fichier joint ou par fax avant le 31/08/ 2009,
3 – Les articles présentés seront soumis à l’évaluation du Comité scientifique spécialisé conjoint,
4 – La Commission de Préparation informera les auteurs des communications retenues et leur adressera les invitations de participation dans les délais indiqués.
5- La priorité sera donnée aux communications individuelles
6 – La Faculté de Sciences Economiques et de Sciences de Gestion de l’Université de Sétif prendront en charge les frais de séjour des participants communicants,
7 – les actes du colloque seront publiés

9 - CORRESPONDANCE :

Dernier délai d’envoi des abstracts : 15 mai 2009
Dernier délai d’envoi des communications : 31 Août 2009

Toute correspondance est à adresser à :

Coordinateur du colloque international.
Faculté des Sciences Économiques et de Gestion
Université Ferhat Abbes
19 000 Sétif
Algérie
Tel : 00 213 36 67 35 72

Veuillez trouver ci-joint la fiche d’inscription.

Documents joints
(PDF - 23.3 ko)

Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
tahia el kahla :
ne vous inquieté pas la crise elle et loin de nous . peuple qui vie dans la mizér . la coruption. birocratie qui a detruit le payé. des milliards detourné .payé divésé en 2 le deset pour les grand societé international de pertole. et le nord pour les jeunnes qui vols il se drogue. ....... mes el haja li mliha cest que en a pas des detes. ces formidable ca. (dounia el taraif)
djazair :
Le taux d’inflation en Algérie a atteint 6,1% durant le premier trimestre selon l’ONS. mercredi 22 avril 2009. Le rythme d’inflation moyen en Algérie a atteint 6,1 % au cours du premier trimestre 2009, a-t-on appris hier auprès de l’Office national des statistiques (ONS). Cette variation est due notamment à une forte hausse des prix des biens alimentaires (8,9 %), avec 17,6 % pour les produits agricoles frais, 5,9 % pour les services et 1,9 % pour les biens manufacturés, précise l’Office. Les prix des produits alimentaires industriels, quant à eux, ont connu une stagnation au cours des trois premiers mois de l’année en cours. A l’exception de la baisse des prix des huiles et des graisses (11,20 %) en Algérie, tous les autres produits du groupe alimentation s’étaient inscrits en hausse au cours de cette période, dont le poisson frais (38,9 %), les viandes de mouton (22,4 %), la volaille, le lapin et les œufs (22 %), les légumes (17,4 %), le café et le thé (12,1 %), les viandes de bœuf (11,90 %). (...)
EL18 :
je pense que c coloques sont tres interesant mais a condition que se soit des conférencier de taille qui traite la chose de maniere scientifique et subjectif loin des discours officielles,veut dire c démasqué ce discour plus exctement.
TiredPerson :
Publié le : lundi 11 mai 2009 sur Setif Info. Dernier délai d’envoi des abstracts : 15 mai 2009. C’est un exemple typique de la BONNE COMMUNICATION.
lyamine :
un problem banale

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus