Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Interview du Professeur Bioud, chef de service de pédiatrie (CHU de Sétif)

mardi 19 mai 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Bougaa

u terme des journées de formation médicale continue organisées par le service de pédiatrie du CHU de Sétif, en collaboration avec la DSP , la Faculté de médecine de l’Université Ferhat- Abbés et l’association ASMA (Association Sétifienne des enfants asthmatiques et allergiques, nous nous sommes rapprochés du Pr.Bioud, initiateur de cette rencontre pour une brève interview.

Peut-on savoir l’objectif de la tenue de ces journées ?

Une telle manifestation a pour but principal de permettre l’actualisation des connaissances et d’acquérir du nouveau savoir pour mieux prendre en charge les malades et par la même amoindrir les dépenses en matière de santé. Chez nous, l’organisation systématique de ce genre de cycle, va contribuer au transfert de la formation médicale continue, du stade obligation déontologique à la phase obligation légale. D’ailleurs, cela demeure notre but d’autant plus que pour ces journées, il y avait la contribution de sommités dans le domaine à l’image Du Pr. Boukhari et les Professeurs Mokhtari et Saïd Hadji de l’hôpital Saint- Vincent de Paul, Paris.

A vous entendre Professeur, la formation médicale continue est-elle si importante ?

Tout à fait, tout le monde est censé suivre la formation médicale continue, particulièrement pour notre spécialité ; la pédiatrie, à titre d’exemple et pour ces journées, de nouveaux thèmes, qui sont d’actualité ont été introduits au menu, à savoir ; L’asthme, cette maladie qui reste la plus fréquente et celle qui présente des défaillances en matière de prise en charge. Le nouveau né, là aussi on a remarqué beaucoup de carences dans les connaissances en néonatologie, et enfin la gastrœntérologie. Je dirais aussi qu’on avait l’opportunité d’avoir parmi nous dans ces journées, des imminents spécialistes venus de France et d’Alger qui , durant ces journées, ont passé en revue l’asphyxie périnatale, la convulsion du nouveau- né, détresses respiratoires du nouveau-né, cardiopathies congénitales, l’asphyxie périnatale, la convulsion du nouveau- né, l’allergie alimentaire, le reflux gastro-œsophagien, constipation, encoprésie et enfin la conduite à tenir devant un corps étranger digestif à déclaration néonatale et bien sûr la prise en charge à la naissance des nouveau-nés à risque. Les communications présentées ont permit aux médecins spécialistes en pédiatrie et les médecins généralistes des deux secteurs (privé et public), présents à ces journées, d’actualiser les informations déjà acquises dans ce domaine.

Quelle était la contribution de l’association ASMA pour cette rencontre ?

L’association Sétifienne des enfants asthmatiques et allergiques ASMA a été d’un grand apport pour la réussite de ces journées. Fière de sa composante hétérogène (médecins et membres actifs) ASMA active pour la sensibilisation de la société de cette maladie qui est très fréquente (asthme) notamment par l’organisation des sorties dans les établissements scolaires et autres regroupements. Depuis sa création en 2001, ASMA œuvre pour l’éducation des enfants asthmatiques, aider socialement les malades asthmatiques en plus de l’organisation des activités scientifiques pour un public spécialisé.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
amel :
oui c’est vrai la formation medicale contnue a une importance primordiale dans la bonne prise en chage des malade, mais il faut qu’elle soit generalisée pour toutes les specialités
Bougaa :
Les journess etaient tres interessantes surtout avec Dr Moktari qui a tres bien presenté. Nous esperons suivre ces cycles de formation regulierment.
Setifien :
Je voudrais savoir la differnece entre obligation deontologique et obligation legale.

Réponse :

JE SUIS DU DOMAINE MEDICAL,JE CONNAIS LA DEONTOLOGIE MEDICALE MAIS PAS L’OBLIGATION LEGALE.
Commentaire n°31844 :
L´organisation de telles journées ne peut être que bénéfique pour la Santé publique. C´est là un des instruments privilégiés pour l´accomplissement d´une médecine de qualité. Nos enfants en ont tant besoin. Merci au professeur Bioud et à toute son équipe. Omar Mokhtar Chaalal.
Pitchou ISM :
La différence entre l’obligation légale et déontologique c’est la suivante : L’obligation légale cad il y a un texte de loi bien précis dont chacun est obliger de le respecté faut de quoi pourras être poursuivie en justice Alors que pour ce qui concerne une obligation déontologique c’est une obligation beaucoup plus morale et éthique ; j’espère avoir répondu brièvement et très simplement a la question

Réponse :

MERCI MR MAIS PTE REMARQUE IL N Y A PAS D’ISM MAIS UNE FACULTE DE MEDECINE A MA CONNAISSANCE.
Commentaire n°31901 :
Pitchou, Drole de pseudo pour un conaisseur !!!
Commentaire n°32264 :
entre ce que on dit et ce que on faitc est tellement différent bien sur hacha les Professeurs et les grands medecin

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus