Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Sit-in des enseignants adhérés au Cnapest à sétif

dimanche 31 mai 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

Cnapest Sétif : « nous dénonçons la persistance des problèmes socio-professionnelles… »

M. Ghanem, directeur de l’académie : « on veut déstabiliser le bon déroulement des examens… »

Le Cnapest (Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique) de la wilaya de Sétif a mobilisé ce dimanche ses troupes pour observer un sit-in de protestation devant le siège de la direction de l’éducation. Selon un communiqué de presse émanant des responsables du bureau de wilaya de ce syndicat, cette action est organisée pour dénoncer « la persistance des problèmes ayant trait à l’affectation des enseignants des lycées 1006 et Kerouani vers d’autres établissements scolaires, la rotation des correcteurs pour l’examen de BAC et la procédure engagée par la tutelle pour la distribution des postes de travail notamment dans la préparation de la carte scolaire. De son coté, M. Ghenam Abdelaziz, directeur de l’éducation de la wilaya de Sétif affirme, que « Les portes de discussions avec les membres de ce syndicat n’ont jamais étaient fermées, et que les relations avec le Cnapest fut toujours privilégiées en tant que partenaire à part entière dans toutes les actions qui les concernes. Toutefois, on n’arrive toujours pas à comprendre ce genre de comportement qui n’honore guère le corps d’enseignement et qui n’a d’explication que de déstabiliser le déroulement des examens, sinon comment expliquer la tenue de ce sit-in en pleins examens de fin d’année. » Avant d’ajouter ; « Pour ce qui est du Lycée 1006 logts, c’est une décision du gouvernement de créer 6 lycées pilotes pour assurer le Bac professionnel, c’est une projection pour l’élargir par la suite à travers toutes les wilayate du pays. En plus de cela, les enseignants seront affectés dans des lycées limitrophes en plein centre-ville. Quant au lycée Kerouani, son état vétuste a nécessité l’engagement de travaux de restauration suite aux décisions du président de la république d’allouer plus de 500 Milliards de centimes afin de restaurer les anciens lycées à travers tout le territoire du pays. Nous avons opté pour la fermeture de la première cour, avec l’orientation des élèves de première année secondaire et quelques professeurs vers les lycées limitrophes au lycée Kerouani tout en aménageant des horaires pour les enseignants qui restent au lycée cité en attendant l’achèvement des travaux. » Nous dira M. Ghanem en guise de réponse aux principales revendications du Cnapest.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus