Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Cadre de vie : Ces ateliers qui dérangent

samedi 25 juillet 2009, écrit par : Khalil Hedna, Setif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

evant la prolifération continue de petites fabriques et autres ateliers en tous genres en milieu urbain, les habitants des cités et des quartiers “résidentiels ” de la ville de Sétif, sont montés au créneau pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme “une atteinte aux règles de l’urbanisme”.

Ainsi, de la cité Hchama, Dallas, Cheminots, Langar en passant par Boumarchi et Tandja, les habitants contrariés s’insurgent contre la transformation graduelle de leurs cités et quartiers en zone d’activité. Ils se plaignent des nuisances provenant des garages de mécanique, de tôlerie, de soudure, d’ateliers de toutes sortes, menuiserie, couture. On y trouve même des usines de plâtre, de conditionnement, de fabrique et les désagréments générés par l’incessant va-et-vient des camions, de fourgonnettes et de véhicules en tous genres dans leurs quartiers. Ajouter à cela le constat amer de dénaturation de l’espace urbanistique de ces anciennes cités censées être résidentielle et destinée essentiellement à l’habitation, avec des commerces et services de proximité.


Partager cet article :
18 commentaire(s) publié(s)
setifienne :
Il faut peut être commencé à sevir, ya des lois il faut les faires réspecter, c’est inadmicilble, il faut que les autorités prennent tout ça en main et penssent un peu au citoyens qui souffrent du bruit, et du vas et vient des voitures et camions, on habite où ? dans quel pays vit-on ? ya t-il un pilote dans l’avion ? c’est l’anarchie totoale

Réponse :

De quelle avion parliez vous ?

Réponse de setifienne :

je parle des dirigents, des résponsable et entre autre Mr le Wali.

Réponse de setitienne :

je parle de l’avion, qui est pour moi la ville de setif,
Ghachi :
Depuis quand l’Algérie est un État ???? C’est un Ghachi, avec un groupe de mafieux qui s’auto-proclame gouvernement et une horde de corrompus qui tirent sur tout ce qui leur permet de faire grossir leurs fortunes mal acquises. C’est ça l’Algérie. Donc SVP ne parlez pas de lois et tout le blabla

Réponse de wiiii :

chez nous ya ni lois ni droit ni ètat ni politique ni gouvernement si l’anarchi totale si clair et net. kayna rachewa en gros

Réponse de VmC :

tu te répètes, tu te répètes c’est fatigant, change de disque
Dr r Amina :
Aala selametek cher khalil, tu nous a manqué, Bonne reprise et bon courage. Fidele lectrice
maestro :
je vous signal monsieur que notre willaya es devenu la loi de la jingle il nya ni lois ni reglement ...atelier inplanter dans les quartiers residensiel odeur bruits on dirait que nous somme dans des zones industriel j ai ecris partous monsieurs le wali chef daira surte envirenement....meme au ministre rien ne marche

Réponse de weled bizad :

Bled chokobi. C’est qui autorise c pv de construire c sehabe administration je pense il faut penire le chef service qui délivre c pv ouff heuresement il ya la press
Commentaire n°37370 :
Vous soulever une question très importantes, d’ordre économique d’abord et d’urbanisme aussi, comme beaucoup d’économiste s’accorde a le dire, ce sont les petites entreprise et fabrique artisanale qui crée beaucoup d’emploi. Donc ces artisans existe bien, ils sont très utile pour la société, possède un savoir faire, des machines, une main d’œuvre qualifie, a défaut d’encadrement et de structure adéquate, livrer a eux même, sans terrain ou zone d’activité pour ces petite entreprise, la seul et unique solution est forcement celle d’exercer dans leur propre habitation ou de louer chez des particulier, d’où la prolifération anarchique de ces atelier. En résumer ces ateliers et les riverains sont pénalisé, faute de terrain et de structure. Des lois devrait pourtant exister pour designer les cite résidentielles ou aucun commerce, donc registre de commerce n’est livrer, et interdire toutes activités, et en contre parti mettre a disposition des lieux pour ce type de (...)

Réponse de un victime :

je vous signal monsieur que ces ateliers de menuiserie travaille en noir ni registre ni autorisation ni impot il recrute des jeune de 15ans sans assurance ,plus le bruit la pousiere et les maladies,sans parler des atelier de couture ...montage... je vous signal dernierement les brigades de la direction de comerce de setif avant de sortir les rideaux sans fermer plus de 50atelier dans la cite de thabet bouzid goutali houari boumedienne a el eulma a qui nous adressons notre requete alors que la zone d activite excite

Réponse de resident cite meddour :

au niveau de notre cite meddour et moussaoui nous vivons le calvaire avec un resident nouvellement installé qui ne respecte personne avec une attitude de -personne ne peut me toucher- en effet il installe un atelier de transformation de bois(menuiserie)avec le bruit assourdissant a longueur de journees,et le comble il s’adonne a un autre commerce celui de la vente de fardeaux de bois avec le va et vient des camions chargeant et dechargeant avec le chariot elevateur ,vous imaginez le spectacle(ca ressemble ou boulevard des 1014) Notre Association a depose une requete aux autorites competentes,on attend une reaction des services concernes car on devient malades et impatients

Réponse de un vivctime :

je m adresse a monsieur HEDNA KHALIL j ai des photos des ateliers de menuiserie non seulement les nuisance et le bruit des machines ,aussi la tinte le vernis en plein rue au trotoirs plus de 50atelier dans une cite de 600 lots qui travaille sans rgistre et qui emboche des jeune de 14ans ?
LOGIQUE :
oui, malheureusement c’est l’anarchie totale. C’est du ressort des responsables qu’on ne voit que dans les cérémonies du ventre. Le MAIRE peut-il agir comme premier magistrat de la ville ? S’il ne peut pas le faire, qu’il se retire honnetement. LE Wali, peut-il agir ? Logiquement OUI, mais son souci majeur c’est l’Entente...et c’est comme ça que le CARNAVAL FI DACHRA se perpétue. pauvre Algérie qui mérite mieux que cela.
halte :
Tout le monde travaille au noir mais le malheur il y a des gens qui disposent des registres de commerce et ont unje autorisation de la direction de l’environnement qui est censée protéger les citoyens donc SVP Stop. Les gens de l’environnement doivent frapper d’une main de fer car c’est la santé qui est mise en jeu. SVP un peu de représsion.
FAOUDHA :
Bravo au journaliste et à Setif info d’aborder ces sujets de la gestion de la ville. C’est de la responsabilité de tous mais plus précisément du Wali, du Maire et des directions du commerce et de l’environnement. Mais ces responsables vont-ils agir ? Apparemment non car d’une part le phénomène prend de l’ampleur (faites un tour du côté des nouvelles zones d’habitation à Sétif et vous verrez le nombre sans cesse croissant de ces commerçants-artisans clandestins fauteurs de nuisances et d’anarchie et d’autre part ce n’est surement pas le directeur du commerce qui somnole dans son bureau à longueur d’année, ni la directrice de l’environnement qui se pavane en 4/4 (alors qu’elle est à Sétif depuis peu) qui vont bouger et règler ces problèmes...quant au Wali et au Maire de Sétif, ça ne semble pas faire partie de leurs (...)

Réponse de Agnès :

Tiens tiens tu peux en dire plus stp, elle est a son poste depuis combien de temps ? Je me souviens des réactions violentes sur ce meme forum concernant le -action- de l’ancienne direction. Donne plus d’info stp, que je comprenne EL buziness

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus