Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Des fuites d’eau en pleine canicule

vendredi 31 juillet 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

A Sétif, dans certains quartiers de la ville, il ne se passe pas un jour sans que le réseau d’alimentation en eau potable soit le lieu de fuites.

La vétusté et la mobilité de l’ouvrage, ainsi que, les différentes agressions causées par les entreprises intervenants au sol et parfois les citoyens, sont à l’origine de suintements d’eau qui se répètent.

L’exemple flagrant s’affiche à la cité des 750 logements, jouxtant la direction de l’Algérienne des eaux, où une quantité importante d’eau potable s’écoule, depuis mercredi dernier, sur l’accotement et la chaussée, sur plusieurs mètres, provenant d’une conduite défaillante.

Même topo dans la cité Tandja, où cette précieuse eau décampe des canalisations alors qu’elle fait latéralement pénurie pour bien d’autres foyers, notamment à la cité 500 logements, la pinède et même les quartiers du centre ville.


Partager cet article :
17 commentaire(s) publié(s)
Oumabdoullah :
Assalamou alaykoum, Deja l eau vient un jour sur deux dans les cites mais la ca coule a flot mais pas dans le bon sens, arretons ce gaspillage ? Neanmoins j ai envie de dire que ca change car d habitude se sont les eaux usees qui sillonnent nos quartiers avec une odeur qui tape a des KM. Enfin ca va rafraichir nos quartiers en pleine canicule, n est ce pas une Aubaine ? lol Cordialement
Minotor :
Oui, a l’ADE ils sont en vacances probablement en Tunisie ou, sur les plages algériennes. Ah ! c’est pas de chance y a Ramadhan aprés, il faut attendre la rentrée scolaire ;)
Mohand :
L’eau qui coule partout ...sauf dans les robinets !
2lo :
Nous sommes le vendredi 31 juillet 2009 et il est 8h40. Par la grâce des responsables de l’ADE, je ne peux pas faire mes grandes abblutions (lodho akbar). Par contre, dans les quartiers où ils ne peuvent pas se permettre de couper l’eau, celle-ci remplit les canniveaux.
un sétifien :
oui mr Hedna des fuites d’eau avec des coupures parfois plus de 3 ,jours sans eau et les responsables sont en vacance au bord de la mer
RAIS :
Merci de bien montrer que le problème ne vient pas que des pouvoirs publics mais plus de 95 % provient d’un grand manque de civisme et d’éducations des citoyens.Bravo bravo milles fois et si vos confrères dènonçaient le comportement de ces citoyens hors la loi beaucoup de choses seraient améliorées et ils auront moins envies de rejoindre l’eldorado(enfer occidental). Signé quelqu’un qui est désolé par le comportement de ses compatriotes suivre exemples les tunisiens et les marocains.
Karim :
Dire quoi et commenter quoi, si on commence à commenter ce sujet, il nous faut des dizaines et des dizaines de pages à rédiger. Mr Khalila Hedna par ce bref paragraphe et par sa modeste contribution a touché le fond du problème et qui a paralysé l’Algérie depuis l’indépendance jusqu’à ce jour......EH OUI MONSIEURS LE PROBLEME DE L’EAU EN ALGERIE. Cette problématique devra prendre toute son importance du petit détail au grand détail, partant de sa production, sa mobilisation et son stockage, passant par son traitement, son transport, jusqu’à sa distribution finale au citoyen. Je pense que tout le monde est impliqué de l’Etat avec toutes ses institutions confondues (Ministères, Directions, Agences, Offices,.....etc) gérés par des cadres incompétents & inconscients, au simple citoyen consommateur (ignorant, gaspilleur et pollueur). Juste posons juste cette question. A on donné à l’eau sa vrai importance...source de vie et facteur de développement ? Si oui alors pourquoi parlons-nous de ce sujet. Si (...)

Réponse :

PAR RESPECT -JE FUME DU.................MON CAUCHEMAR CONTINUE-
Salim :
Je relève un mot qui, non seulement, fait tâche dans l’article mais qui ne s’applique pas à la société algérienne actuelle. Il s’agit du mot citoyen (qui fait partie de la cité). Lorsque la cité se résume à la tribu ou à la famille, on comprend facilement l’absence de l’intérêt général, ou public, du subconscient de tout un chacun. Dans ces conditions, il m’apparaît normal que l’eau, l’argent, le pétrole et toutes les ressources du pays coulent sans retenues. L’intérêt général fait partie du domaine de la légende, il n’ya donc pas de raisons que tout fonctionne normalement.

Réponse :

C’est un sujet d’eau et de canicule et non un sujet de philo ya SI SALIM.

Réponse de Salim :

Lorsqu’on pointe le doigt vers la lune, l’idiot regarde le doigt
Commentaire n°37877 :
l’ADE quelque soit la saison doit être à cheval pour régler les problèmes notamment ceux des fuites. Quant au rationnement de l’eau, il est obligatoire sauf qu’une justice dans l’alimentation doit être faite.

Réponse :

Le rationnement doit concerner tout le monde y compris les autorités. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Un exemple au hasard, à dallas because un pâté de villas appartient à la police.
TAHAR DE MAOKLANE :
les tuyaux c est comme l algerie ...ça fuit de partout !!
jean pierre :
l’algérie est perçée elle fuit de partout avec ces dirigeants et les tuyaux aussi le service des eaux ne vaut rien ses dirigeants n’ont plus il y aura du gaspillage partout et les gens dans les cités n’ont pas d’eau bravo vive l’eau
Atatürk :
En hiver, nos responsables peuvent trouver facilement l’excuse suite au gélification des conduits d’eau, mais la c’est pas la cas. Ca fait mal de voir cette source de vie qui coule comme ca. Merci au journaliste
ken hna ou tar :
chi l’mechheh youklou el merteh

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus