Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Sétif : Les arts plastiques à l’honneur

dimanche 7 août 2005, écrit par : Boutebna N.

Après le festival du théâtre professionnel et les journées du chaâbi, l’antique Sitifis accueille du 2 au 10 août une exposition d’arts plastiques.
Cette manifestation, n’ayant fait l’objet d’aucune information contrairement aux activités culturelles tape-à-l’œil, se tient au niveau de l’ex-salle des fêtes, située non loin de Aïn Fouara. Ne faisant jamais les choses à moitié, les « décideurs » de la cité sont constamment aux abonnés absents. L’inauguration de cette galerie d’art, appréciée sous d’autres cieux, a été confiée aux seuls soins du directeur de la culture qui se fait désirer. Dire que ce rassemblement réunit plusieurs artistes représentant différentes écoles d’arts, notamment le surréalisme avec Mohamed Karim en peinture sur toile, Zireg Kamel en art contemporain, et le réalisme en céramique d’art, avec Rédha Mirabet. La présence du maître dinandier, Amine Driss Khoudja, créateur du célèbre « Mahbès Quacentini » (pièce unique au monde, réalisée sans soudure), fut à son tour très remarqué grâce à des créations rarissimes qui relatent l’histoire de l’antique Cirta. Sa participation est « un rappel à la mémoire algérienne pour la sauvegarde du patrimoine constantinois et national », nous confie l’écrivain et collectionneur Ben Badis Abdeslem, compagnon de l’artiste dans son combat de préservation du legs. Outre la sensibilisation des simples citoyens aux valeurs artistiques, le défilé de couleur vise à faire bouger les officielles de la ville, comme le déclare Hassan Chorfi (artiste plastitien, peintre, sculpteur et photographe). « Il est temps de profiter des avantages géographiques et historiques qu’offre la ville de Sétif pour créer des ateliers et des espaces où les artistes mettront à nu leur talent et leur savoir-faire. » Par ailleurs, les Sétifiens sont conviés à la visite de la galerie et à mettre leurs mains dans la pâte à travers un atelier grandeur nature installé à la placette du théâtre municipal. Des toiles seront mises à leur disposition pour des essais sous le « chaperronage » des artistes.

Melissa Ould Ali
El Watan


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus