Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Menace de recours à la violence au lycée Malek Bennabi

mardi 20 octobre 2009, écrit par : Halim Benyellès, Le Temps d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

epuis l’entame de l’année scolaire 2009-2010, la totalité des établissements scolaires à Sétif a observé un calme plat, malgré les quelques foyers de perturbations nés du problème du port de la blouse.

Cependant, l’événement qui a marqué la rentrée scolaire reste l’incident qui a explosé au niveau du nouveau lycée Malek Bennabi en début de semaine et qui a failli dégénérer. Il s’agit de la démonstration de force des élèves qui se sont élevés contre la compression des effectifs et les conditions de travail au niveau de leur lycée.

Les responsables du lycée ont dû opérer des séparations dans les salles de classes au moyen de feuilles de contre-plaqué afin de pallier le problème d’insuffisance de salles de classes.

En réalité, le lycée nouvellement inauguré au niveau de la nouvelle ville d’une capacité d’accueil théorique de 800 élèves compte plus de 1200 élèves. Selon les informations recueillies sur place, le problème de compression est né de la fermeture du lycée Bahmed El Hadi à proximité, un établissement du secondaire qui a été cédé cette année au secteur de la formation professionnelle.

L’information paraît fort singulière au moment où Sétif connaît un étalement urbain extraordinaire avec la livraison cette année de la première partie du programme LSP de 10 000 unités et qui s’apprête à lancer la 2e tranche.

Cependant, du côté des responsables, aucun argument n’est venu étayer la procédure de l’élimination d’un établissement de 1300 places pédagogiques de la carte scolaire de la wilaya de Sétif.

Actuellement pour faire face au conflit opposant l’administration aux élèves, ceux-ci sont conviés à opter pour d’autres établissements scolaires afin d’alléger la tension sur le lycée Malek Bennabi. Mais sur la liste des établissements proposés figurent singulièrement des CEM, ce qui a attisé encore plus l’excitation des élèves qui menacent de recourir à la violence si le problème de la compression des classes n’est pas réglé. « Nous ne quitterons pas notre lycée », ont-ils réitéré aux responsables de leur lycée.


Partager cet article :
14 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°45329 :
Quelle mouche a piquer les responsables de l’éducation à Sétif d’éliminer un établissement de l’enseignement secondaire tel que BAHMED. Nous habitants de la Cité des 1006 logts avons été étonnés de cette décision au moment ou la ville de Sétif ne fait que s’urbaniser aux alentours. Décidémment, le virus les bourdes de l’éducation nationale du sommet a atteint la base . Pauvres gosses
Commentaire n°45334 :
Que fait la Direction de l’éducation ? c’est malheureux de fermer le Lycée Bahmed des 1006 ! et faire entasser nos pauvres élèves au nouveau lycée Maélek Benabi, comme dans l’article ce lycée comporte seulement 800 places alors qu’il y a actuellement 1200 places ! c’est du HBell !!! des classes séparées par du contre-plaqué c’est vraiment de la folie ! ajouter à celà le LONG trajet que font ces pauvres à pieds chaque jour, en plus la facture salée pour les parents : 40, 80 DA par jour comme frais de transports !!! on à mis tout le monde dans le même sac d’envoyer ces pauvres lycéens(nes)à ce lieu si lointin comme l’appelait certains lycéens :Houna Tantahi El Hayet ; soyons juste et sage Messieurs de l’Academie faite quelque chose ! comme par exemple réouvrir le Lycée Bahmed des 1006 ou prendre le critère du lieu de résidence afin d’appaiser cette tention, par ailleur il y a 02 autres Lycée dans le secteur : Lycée Ouled Braham et Lycée K. (...)
didine :
Que fait la Direction de l’éducation ? c’est malheureux de fermer le Lycée Bahmed des 1006 ! et faire entasser nos pauvres élèves au nouveau lycée Maélek Benabi, comme dans l’article ce lycée comporte seulement 800 places alors qu’il y a actuellement 1200 places ! c’est du HBell !!! des classes séparées par du contre-plaqué c’est vraiment de la folie ! ajouter à cela le LONG trajet que font ces pauvres à pieds chaque jour, en plus la facture salée pour les parents : 40, 80 DA par jour comme frais de transports !!! on à mis tout le monde dans le même sac d’envoyer ces pauvres lycéens(nes)à ce lieu si lointain comme l’appelait certains lycéens :Houna Tantahi El Hayet ; soyons juste et sage Messieurs de l’Academie faite quelque chose ! comme par exemple rouvrir le Lycée Bahmed des 1006 ou prendre le critère du lieu de résidence afin d’apaiser cette tention, par ailleurs il y a 02 autres Lycée dans le secteur : Lycée Ouled Braham et Lycée K. (...)
Setif@netcourrier.com :
Il est temps que benbouzid le ministre de l’école parte.

Réponse :

Il faut qu’il parte ? oui avec celui qui l’a nommé : le Président

Réponse de Victime du systéme :

Ce n’est même pas le président qui l’a nommé ,il lui a ete imposé par quelqu’un de plus haut peut être même qui n’est pas Algérien.
Commentaire n°45360 :
L’exemple-type du génie de la planification en Algérie. Avant même d’être inauguré, les capacités(800 places) de ce lycée sont insuffissantes pour répondre à la demande (1200 élèves). DU VRAI BRICOLAGE. Comment fermer le lycée Bahmed El Hadi sans prévoir d’augmenter les capacités de celui de Bennabi ? INCROYABLE. CA N’ARRIVE QU’EN ALGÉRIE.
Parent d’élève :
Ca c’est de la Hogra, malmener nos Lycéens(nes)par de telles pratiques c’est aberrant ! Il est impératif de rouvrir le Lycée Bahmed des 1006, car le rendre en CFPA c’est inutile pour le moment puisqu’on vient d’ouvrir le nouvel CFPA d’El Hidhab ??? savez vous lorsqu’un (une) élève arrive en retard par exemple( faute de transport),on le vire illico-presto dehors par ces mots : va chercher tes parents ! et comme le Lycée est si loin allez y comprendre quelques choses Messieurs.
parent d eleve :
n oubliez pas le lycee Fatima Zahra el khanssa belair des classes de plus de 50 eleves comme des garderies d enfants ou sont les responsables de l education a setif avec de nouvelles inscriptions chaque jour des eleves
zaouali oua fhel :
sans oublier le lycee ahmed zahraoui qui est ouvert a tous les rescapes parceque son encadrement accepte tout et ne dit rien .quand on est trop bons on est trop cons messieurs les responsables si votre ami est deb ne montez pas sur lui.ouel fahem yefhem.

Réponse de l(observateur :

ce directeur n’est pas bon ,bien au contraire ,il compense son incompétence en faisant du populisme pour fructifier ses objectifs inavoués tout simplement !
Tilmidh :
Wach kach haaal O ! Directeur de l’Education
L’exilé :
Le déricteur de l’académie de setif,est un parents du ministre de l’école benbouzid.donc,c’est un mass3oul intouchable.ke de l’injustice,ke de la corruption,toute est permis,surtout a setif !
HONTE DE MES RESPONSABLES@AIN ARNAT :
LES VRAIS COMPETENCES VIVENT DANS L OMBRE.HEUREUSEMENT QU ON LA NOMME PLUS ACADEMIE MAIS DIRECTION.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus