Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

BRÈVES DE SÉTIF

Les amateurs de motocycles perturbent la quiétude des habitants
dimanche 9 octobre 2005, écrit par : Boutebna N.

La mise en fourrière, les contraventions et même les ralentisseurs n’ont pu mettre un terme à un phénomène qui semble caractériser la ville de Sétif ces derniers temps. En effet, les amateurs de motocycles à échappement libre sillonnent les ruelles de la ville à toute vitesse à longueur de journée causant à leur passage un bruit asourdissant à vous crever les tympans. Ils sont devenus un véritable casse-tête, en plus de leur conduite dangereuse causant de multiples accidents mortels. Pour les citoyens, une action plus efficace à l’égard de ces machines endiablées est plus que nécessaire.

Plusieurs cités dans le noir

Depuis des mois déjà, les riverains ont fini par s’habituer à l’obscurité qui règne en maître dans plusieurs cités de Sétif (500-Logements, Aïn-Trik, Hechama, La Pinède...). Que ce soit la commune ou la Sonelgaz qui s’occupe de l’éclairage et de son entretien dans ces zones, l’absence de lumière ne fait que favoriser les petits chenapans et rôdeurs qui en profitent tard dans la nuit. Une petite visite de routine, qui ne coûte rien, s’impose pour que tout rendre dans l’ordre.

Les camions chargé de matériaux de construction menacent la vie des citoyens

Si les produits laitiers et les légumes dits périssables bénéficient de l’apport des camions frigorifiques pour leur transport, ce n’est pas le cas pour les matériaux de construction qui accusent un manque flagrant en matière de réglementation. En effet, des camions, chargés de briques rouges, de bois, de matériaux de construction divers, déferlent quotidiennement dans les rues de Sétif, dépassant parfois le niveau des ridelles, sans couverture ni attaches, ce qui représente un véritable danger pour les piétons et les automobilistes. Une intervention des services de contrôle s’avère impérative.

Un milliard pour le couffin de Ramadhan

Un milliard, c’est la somme allouée par la commune de Sétif pour le couffin de Ramadhan de cette année. Sauf que cette fois-ci, il n’y aura pas de couffins comme d’habitude. En effet, cinq mille citoyens bénéficieront de cet argent sous forme de mandat carte d’une valeur de deux mille dinars chacun. L’année dernière, l’APC avait dégagé le même montant, soit un milliard de centimes, et avait fait bénéficier plus de dix mille familles nécessiteuses. Une simple opération de calcul fait ressortir que cinq mille familles démunies ont été ainsi écartées de cette opération. Désolant.
I. S.

Le Soir d’Algérie


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
www.bouandas.populus.ch/ :
La police n’a qu’à confisquer les motocycles des contrevenants !!

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus