Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Les services d’état civil submergés pour le 12S

mardi 31 août 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Malgré les différentes actions de réaménagement et l’intronisation de l’outil informatique dans la gestion afin d’améliorer ses prestations, le service de l’état civil de l’APC de Sétif reste soumis à une pression permanente à l’effet de l’affluence du public. Dès 8h du matin, les locaux de la commune sont assaillis et d’interminables chaînes se forment vite devant les guichets jusqu’à l’heure de fermeture des guichets.

Quotidiennement, les employés tentent de répondre à des centaines de citoyens dans une atmosphère pesante et tendue. Sur les lieux, le sentiment de mécontentement se lit sur tous les visages, tant chez le public que chez les employés. Pour la délivrance d’un simple extrait d’acte de naissance ou le certificat de résidence, parfois, le demandeur doit passer de longues heures avant d’atteindre le guichet. L’attente est pénible notamment pour les personnes âgées ou celles qui viennent de loin. On ne cesse de rouspéter devant les guichets, mettant en cause la lenteur des services de l’état civil à fournir cet acte de naissance dans les délais raisonnables et la situation se transforme assez souvent en colère qui explose fréquemment à la face d’un guichetier à qui l’on fait mille et un reproches. A l’origine de cet engouement, est la fameuse copie intégrale des actes de naissance (appelée aussi le n°12), indispensable pour la constitution des documents biométriques et autres dossiers administratifs et scolaires.

Toutes les solutions envisagées pour améliorer la situation ne peuvent venir à bout de ce calvaire car ce document qui est établi à partir du registre de l’état civil et non du livret de famille, ne peut être retiré qu’au niveau de la commune de naissance. Toutefois, on se demande pourquoi les administrations et autres structures exigent souvent le n°12, alors qu’un extrait d’acte de naissance (n°13) suffit. Il faut dire également que depuis l’avènement du passeport et de la carte d’identité biométriques, ces fameux documents administratifs (acte S12, certificat de résidence…), font l’objet d’une tension très vive dans toutes les mairies, surtout celles des grandes villes.


Partager cet article :
24 commentaire(s) publié(s)
hamza montreuil :
saha ftourkoum pour remedier a ce problème, il faut passer a la vitesse superieure et de proceder à la délivrance des actes de naissance integrale par systeme internet (puisque l’outil informatique existe déja) pensez y messieurs les responsables !!

Réponse de DJEMS DE LYON :

saha fatourkom, mon pauvre tu croix tout le monde est équipé d’un ordinateur et encore moins d’internet !!! il va falloir trouver un autre moyen afin d’éviter cette cohue !! bon courage

Réponse de BACHTOTTI :

Mais la mairie n’est pas pouvre ya messiou. Tous les registres de Setif ont été numérisés par un certain H. T. et son équipe, et cela, depuis l’année 2008. La BDD est fin prête. Y’a qu’à renseigner deux champs (N° Registre + N° de l’Acte), puis imprimer. Est-ce aussi fastidieux ?

Réponse :

oui tous le monde est dotte de micro si non je prefere le cyber que la chaine de la mairie saha yaaaaa habibi

Réponse :

s12 13 14

Réponse de samir-milan à bachtoti :

salamo alikoum,H.T=high technology ?
Commentaire n°76628 :
C’est à la mode le N°12 alors qu’il n’y a aucune différence entre lui et le 13

Réponse :

nous sommes le seul pays à exiger un extrait d’acte de naissance pour les enfants à chaque rentrée scolaire, d’où la cohue habituelle ; et ensuite pour l’établissement des papiers d’identité bio il n’y a qu’à s’inspirer des autres pays qui l’ont fait avant nous ; je ne sais quel N° portent leurs extraits de naissance, mais je suis sûr qu’il n’y a pas ce désordre dans toutes les mairies du monde et que les gens ne galopent pas d’un bouts à l’autre du pays et attendre que l’enflure (thakhama) le maire daigne signer un torchon
Commentaire n°76651 :
Je me demande pourquoi trois sortes d’extrait de naissance pourtant l’estampille est la même (RADP).

Réponse de zinou :

C’est simple ! tu vis dans « l’Algérie, bureaucratique et populaire »
Abdel Marseille :
Il faut se faire une raison le biométrique c’est pas pour nous. Et en plus ils veulent faire des cartes d’identité biométriques on va droit dans le ravin, il vaut mieux rester sur le 0s c’est dans nos gammes.C’est là qu’on constate que nos cerveaux on fuit le pays, c’est le chaos, on racle le fond juste bon à dépouillé les vieillards dans les aéroport , puisse Dieu avoir pitié de nous.

Réponse de asmae :

DÉBILE DE DEMANDER A CHAQUE RENTRÉE SCOLAIRE UN ERTIFICAT DE NAISSANCE !! TANT QU ON DEMANDE DES PAPIERS A TORT ET A TRAVERS IL Y AURA LA PAGAILLE DANS LES STRUCTURES ADMINISTRATIVES.

Réponse :

les dirigeants de ce pays n’ont pas confiance dans les documents qu’ils émettent eux même
KHALI :
Quand l’administration se complixe la tâche poue emmmerder le citoyen, elle innove, créee des imprimés fixe des dates de peromption ferme les yeux sur l’absetéisme, invente des systèmes D et cotionne la corruption. nos députés sont très à cheval sur les procédures qui leur rendent la vie facile pour vivre comme des rois en mettant des obstacles aux administrés. la solution est simple promuger des lois qui consacre un seul document ayant une vie aussi longue que le citoyen, et limiter la demande des pièces administratives à la présentation d’un carte nationale d’indentité. BIEN ENTENDU APPLIQUEZ LA LOI EN MATIERE DE FALCIFICATION AUSSI BIEN POUR LES PREPOS2 AUX QUICHETS QUE LE CITOYEN MALHONNETTE.

Réponse :

avec un document unique valable toute la vie, ils vont s’ennuyer les gens du pouvoir, pas de chaines pas de légalisation de photocopies pas de tchipa .... tu veux les tuer ya khali

Réponse de TINN :

de la tipa à la violence , il y a un petit pas à franchir celui de ne pa accepter la hogra. de la violence au meurte il y a un petit pas dont nos députés sont les seuls responsables.

Réponse :

vive l’anegérie !
rebas lemak :
rien n’a change depuis l’independance !!!!!!!bonne fete de l’aid.

Réponse de S comme souffrir :

Vive le masochisme féstif, on s’y délecte collectivement dans d’intérminable bain de foule gluante. Le plus souvent on a se qu’on mérite ! Quant au sadisme étatique, il date pas d’aujourd’hui et c’est pas demain la veille, qu’il abondonnera son vice mignon : FAIRE SOUFFRIR LE PEUPLE A MORT... vive la république sans son puplic, qui endure le martyre pour un bout de papier au 21em siècle...

Réponse :

si malheureusement tout a change apres lindependance mais en pire.

Réponse :

à l’indépendance jusqu’au milieu des années 70 l’état civil était en français et ça marchait bien encore
colombe :
pourquoi les représentants , les élus ne réagissent pas. soit ils emmerdent le peuples à qui ils demandent des voix pour leur election leur réelection, soit ils observent la ramadan à leur manière en europe avec leur enfants. l’élu algérien est le premier à martiriser le citoyen. nous en qualité de force silencieuse nous lançons un appel pour le rupture avec ces super hommes, en observant à leur égard un silence absolu (pas de salamalikoum.

Réponse :

qui leur dit salamalikoum ? pas moi en tous les cas
Commentaire n°77094 :
C’est malheureux Messieurs les Bureaucrates...quand il y a trois sortes d’extrait de naissances, deux sortes de résidences (petit format et grand format et j’en passe..dans un dossier administratif on demande souvent : un extrait de naissance, une fiche individuelle, la photocpie de C.N.I !!!!!Wallahi Tbahdil et impensable !!!! trouvons des solutions pourtant il y a des réponses ! pourquoi gaspiller des tonnes de papiers ? le préjudice de l’absenteïsme pour beaucoup,les chaines, parfois des bagarres qui eclatent entre : citoyens et agents ou préposés administratis ! Yassirou Wa la Touaâssirou.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus