Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Vers la disparition du quartier « Boumarchi » ?

mardi 14 septembre 2010, écrit par : Boutebna N, Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Le quartier « Boumarchi » faisant partie de la cité Tlidjene de la ville de Sétif subit ces dernières années une défiguration architecturale qui le transforme au fur et à mesure d’un quartier résidentiel en quartier populaire.

Cette transformation a déjà commencé il y a une vingtaine d’années ; Cependant, ce phénomène s’est accéléré cette année. En effet et selon les habitants du quartier, un certain entrepreneur vautour achète des maisons à des prix allant de 4 à 8 milliards de centimes avant de les démolir et construire à leurs places des bâtiments à plusieurs étages. Envions cinq chantiers y sont en cours et disposent à priori des permis de construire selon les panneaux affichés. Les autorités semblent avoir changé le type de lotissement vu sa situation stratégique et le manque des terrains de construction.

Ce changement a suscité le mécontentement des Sétifiens qui veulent préserver l’architecture coloniale du quartier. Pour information, le quartier Boumarchi est l’un des plus anciens de la ville. Il a été construit lors de l’occupation française et porta le nom de cité Levy jusqu’à l’indépendance de l’Algérie.


Partager cet article :
95 commentaire(s) publié(s)
3AMRI MIYETE GUELBOU :
éh oui ! comme le disait si bien Ibn Khaldoun idha 3ouribate, khouribate. C’est une belle revanche des nomades sur les citadins. Langar puis maintenant beaumarchais, dans une décennie il ne restera plus de Sétif mais on l’appellera plutôt NEW BARIKA. A quand le tour de la pinède et peut etre meme de Ain Fouara. A bon entendeur sétifien, salut
el berri :
Bientot la démolition de l’école des freres Dardar (ex-école clémenceau )à El Eulma et l’ex-Mairie ,construites en 1860 et persone n’a bougé le simple doigt : donc la gongrene se propage ...vous subissez ce que vous avez récolté
Commentaire n°77764 :
ce n’est plus boumarchi c bouberiki ou boumagraoui
Bachtotti :
Dernier épisode du célèbre feuilleton : De Magra à la cité Levy.
azzouz de MONTREUIL :
rouh ya stif, ce barriki et les autorités qui lui ont donnés l’autorisation pour construire ces immeubles semblent ignorer que la cité levy (boumarché) est situé sur une grande nappe d’eau (la plus importante de setif), il viendra le jour où le tout s’effondrera sur leurs tetes, y a ouih lmeskine, rabi yestore, mefiez vous el bariki prend son argent et vous EZENZLA ALA ROUSKOUM, méfiez vous
Juba :
C’est pas la faute au Bariki,la faute est au gens qui vendent les villas de leurs parents et achetent des F3 et F4 aux alentours de Setif,il ya un vide Juridique et administratif et le Bariki en profite...ya des milliers de Bariki a Setif ! C’est malheureux de voir des villas demolies,c’est une atteinte a la memoire de ceux qui ont suer pour les batir..!Heritiers ne sacrifiez pas ce patrimoine parental conservez au moins l Odeur de vos parents.
Commentaire n°77775 :
je ne suis ni avec magraoui ni avec les autorités mais c’est comme ca les proprietaires des villas sont mort les heritiers pour éviter les problemes entre eux la seule solution (vendre) si les vrais setifiens de boumarchi ne vendent pas leurs biens il n’y aura ni magraoui ni vautour
Beaumarchais :
bonjour, Beaumarchais ( cité Tlidjéne) son urbanisme montre bien l’histoire des colons et les setifiens qui vivaient cote a cote que y avait beaumarchais arabe et beaumarchais français qu’il les separe par lle boulevard colonnel Henry gentil ( djaref boubakeur)la difference est flagrante entre deux mentalité du respect de la nature, urbanisme, et bien etre que ls villas coloniales ont tte des jardin des rosier a une eopque au printemps on sentait que les odeurs des roses et plaisir de voir des roses de partout que cette beauté naturelle nous imposait a etre assorti , qu’on sortait propre chaussures cirées et parfumé, a une epoque les gens de la ville pour descendre a beaumarchais pour ballade et le bien etre ils metaient leur plus beaux habits, propre chaussures bien cirés, ces derniéres années Beaumarchais a subis metamorphose degradante, ya plusieurs facteurs, le premier facteur, c les premiers arriviste de setif qui ont occupé les bien vacants tous venus des dechrates a l’annonce de (...)
tapisrouge :
absence, absence de l’état de l’état, y’a pas d’autres explications
afoura :
la descente en enfer a commence en 62 lorsque le regime a choisi ladjoudane -ladjudant-benbella -au pharmacien ferhat abbes .et dire que beaucoup de gens sont encore fiers du regime fln /fis quant a la cite tlidjene avec sa mosquee squatee par les afghans elle devenue kaboul a petite echelle.en rentrant chez moi je levite touours a lheure des prieres.
tayar :
je ne vois pas où est l’absence de l’état dans tout ça ? l’état ne peut pas interdire à quelqu’un de vendre sa maison à ce que je sache et c’est partout dans le monde...alors svp,un peu de bon sens.
pinede :
a AFOURA 8 mai 45 (amar rasek) le mot d’ordre de soulèvement avait été donne le matin même en provenance de Alger par FERHAT ABBAS, pharmacien à setif et le docteur SAADANE tous les deux avaient sillonné durant le mois d’avril 45 les villages du constantinoie et demandé a tous de se tenir prêts:le mots d’ordre arriverait- bientôt très rapidement le 8 MAI 45 l’arrestation de farhat abbas Dr SAADANE et l’insurrection de setif sont liées.... LES amis du manifeste de M FERHAT ABBAS de son secretaire general DEBACHE de ain abbassa et de messalli el hadj si la dose et insuffisante fait moi signe mon cher affoura pour information stif , setif ou sitifis colonia elle fait parti du constantinois
Staifia tout court :
L’état ne peut pas interdire à quelqu’un de vendre sa maison mais il a le droit de faire respecter l’architecture de la ville que je sache. Supprimer des jardins pour bâtir que du béton avec le changement climatique,la disparition des plantes, les nouveaux habitants n’en profiteront pas longtemps. Mais au fait existe-t-il en Algérie une personne qui peut acheter 3 à 4 villas en même temps à des prix exorbitants et les reconstruire en un temps record alors que des milliers de personnes souffrent de la faim C’est llà que l’on se pose la question ;Où est passé l’étét et ses représentant les signataires Que DIEU les détruise avant qu’ils détruisent le quartier
staifia qui pleure stif el ali :
l’etat ne peut pas interdir aux gens de vendre mais par contre elle peut interdir les constructions anarchiques et quand on dit l’etat c’est surtout la mairie mais c’est tous des corrompus ils s’enfoutent completement de la ville de setif ils pensent qu’a remplir leurs poches et l’argent blanchis.
STIFA :
la défiguration de cette belle cité n’a t elle pas commencé prés du rond point ?Soyons sérieux , n’y a t il pas un BARIKI à l’interieur de chaque opportuniste ?
Commentaire n°77806 :
à tayar l’état ne peut pas empêcher de vendre un bien mais peut obliger à garder le cachet d’un quartier comme partout dans le monde : R+1 avec jardin dans le cas de la cité levy (levy ancien maire de sétif)
Rayan :
Il y’en a assez de nos élus,il n’apporte rien,aucune proposition,aucune idée.depuis des décennies la citée Levy est devenue un quartier populaire.Autrefois c’était un quatier résidentiel ou il faisait bon de vivre ensemble(européens,juifs et quelques musulmans).C’était la bonne époque...
un setifien :
et alors tu as un dinar ;tu peux construire un douar,ce que fait actuellement elbariki on détruisant un patrimoine faisant perdre le charme d’une cité jadis pleine de rosiers ou l’on respire que l’odeur de ces fleurs.
beldi :
Prenez l’exemple des Touabti qui ont preferé faire de la maison de leur feu parents un musée accessible à toute leurs descendence que de la vendre
hayam :
au bon vieux temps, la cité boumarchi sentait le parfum des roses,des lilas et du jasmin ,d’ailleurs ,toutes les villas qui existaient là bas avaient de tres beaux jardins,et presque toutes etaient habitees par des français chretiens ou juifs et une minorité de musulmans.ces gens avaient un amour sans fin pour la nature et les jardin,c’est pourquoi, ils ont bati de si belles villas.maintenant ,setif est envahie par des barbares sans citer d’ou ils viennent ,ils savent ce qu’ils sont ;ils sont sans scrupule,n’ont aucun respect ni pour la nature ni pour l’histoire ou l’aspect de la ville ,ils sont comme les nuees de criquets devastateurs ,là ou ils passent ,ils ne laissent que les degats et la desolation.si la cité levy n’est plus à l’image d’autrefois,c’est que les ex -habitants ont une grande part de responsabilité là dedans,ils vendent leur heritage ,patrimoine,bien precieux a ce plus offrant inconnu,et comme ça ,les nouveaux proprietaires peuvent mutiler l’interieur surtout l’exterieur des (...)
Reno.........Nevada :
i remeber when i was in algeria exactly in setif....and i strolled streets of tlidjéne....i smelt only flowers from beautiful houses with attractive architecture ...but when i read that its become that avenue like that i felt upset ,,,it was built by persons who came from Barika and Magra..........warahoum wled el belda li them........
Commentaire n°77832 :
Il ne faut pas mettre tout sur le dos des arrivistes. Ce sont les ouled leblad qui ont vendu leurs biens. Donc, les arrivistes en profitent. Ici, il y a une defaillance totale des services d’urbanisme de la ville qui auraient pu mettre leur veto pour la delivrance des permis de construction, s’il y avait pas le respect et la sauvegarde de l’aspect général du quartier (à savoir des villas et non des bunkers en béton). Et je pense que le P.APC est un ould leblad comme certains aiment souvent à le souligner ici.
Commentaire n°77833 :
il a ausi pu loger plusieurs familles qui auraient pu se retrouver ds la rue ; essayez de voir ce coté du probléme !!
pinede :
franchement dessus que info setif n’a pas publier un descriptif de setif le vieux setif de 1949
michel :
quel dommage un si beau quartier cité lévy c’était un quartier résidentiel ou tous le monde se cotoyer c’est sur si tout est détruit pour construir des hlm c’est pas bien c’était un quartier calme j’avais 1 certain copain qui s’appelait wabdelwahb son pére était ferronier et il avait plusieurs fréres dont un qui était fana de moto qui s’appelait aba, mohamed et ils avaient une autre maison a coté du cimetière chrétien du coté de la gare si quelqu’un peut me donner des nouvelles de ces gens la cela me ferait plaisir
Ali :
Il est temps de raser tous ces vieux quartiers, le promoteur a bien raison le centre ville doit comporter des immeubles et non pas des villas usurpées pour la plupart par les plus malins au lendemain de l’indépendance ! quand aux nostalgiques de l’architecture coloniale, sont-ils les derniers survivants de ouled frança ?Quans a ces pseudos journaleux, ils sont trop partiaux , ont-ils des comptes à régler avec les autorités ? font-ils parti de l’opposition, qu’ils soient clairset non pas manipulateurs de l’opinion !
katia :
salam c’est normale que boumarché cité des combattants sont devenue comme-ça dakhlouha les étrangers et wlad el blad harbou dommage
Hanoucha 2 :
Heeee !!! chacun son tour,si on revient un peu en arrière dans le temps avant l’indépendance,le FLN a promulgué une lois interdisant l’achat des villas ou son occupation .ces mêmes gents qui les ont squattés.
MARTIGUES : MONGIROT/ MANENA :
Remettons les pendules à l’heure, voulez-vous ? Manéna, te rappelles-tu de notre belle cité ?Sousl’ombre d’une luxuriante et énivrante végétation,que de jardins fleuris, avec un délicat parfum de roses et de lilas.Oui, c’était la belle et faste époque, un temps révolu à jamais.Je redécouvre à nouveau la chanson de Charles Aznavour : LA BOHEME à l’écoute une émotion me prend et je compare invariablement le texte à l’indigène situation de ma cité, celle de ma jeunesse. Car, <. Puis :<< Au hasard des jours,je m’en vais faire un tour à mon ancienne adresse,je ne reconnais plus ni les murs ni les rues qui ont vu ma jeunesse ...ect..L’ex cité Lévy ( Lévy n’a jamais été Maire !).C’était un propriétaire terrien.La vente de ses terres, pour des raisons d’extension urbaines de la ville, s’est faite à ...BON MARCHE c’est à dire à un bon prix, voilà l’étymologie de l’expression arabe boumarchi. Cette vente ouverte à tous, sans aucune ségrégation raciale a permis aux citoyens d’acquérir des lots de terrains et par (...)
deloula :
salem. juste apres 1962 . ceux qui ont occupé les villas etaient pour la plupart des gens cultivés , diplomés et eduqués dans la tradition et le respect . les setifiens ’(les vrais) les connaissent.de plus ils ont conservés à la cité sa physionomie.l’odeur des fleurs se sentait de loin et se sent encore dans certains quartiers. arrive un certain malade ,un frustré qui a promis de faire de boumarchi une cité d’immeubles sans àme et sans charme pour faire habiter (.qui pour eux habiter boumarchi est une promotion’)he oui) des frustrés comme lui.Vendre un héritage est un droit ,protéger ce patimoine ,ne pas le défigurer est le devoir de l’etat
BIENS VACANTS TAA LAGWAR :
Beaumarchais taâ legwar (appelé franciss). En 1962 les villas sont devenues des biens vacants. Les nomades ont démolis les portes de ces villas pour habiter un bien qui ne leur appartient pas. En 1980 Chadli a payé ces biens vacants lors de sa visite à Paris (Belkheir était son conseiller). Après 1980 l’état à céder ces biens à ses occupants contre des dinars symboliques. Après 2000 un nouveau nomade achète avec son propre argent pour faire ce qu’il veut conformément à la réglementation. Le nouveau nomade achète avec un prix réel ce qu’ont acheté les anciens nomades avec des prix symboliques des biens qui étaient vacants en 1962
asmae :
A Katia .Ouled le bled ou les autres c est du pareil au même ! ne jamais mépriser son prochain mais l éduquer serait plus intelligent ! Pour revenir aux bunkers construits après l indépendance , il ne faut pas oublier que la ville de Setif est située dans une zone sismique , et que viendra le jour ou tout s écroulera . Les habitations sans étages seront beaucoup plus épargnés. Sans rancune !
zinou :
Heureusement que mon boumarchi arabe(ou je suis né et grandis) n’a pas été touché gravement par cette transformation sauf qu’il y a moins de monde depuis la 13 jusqu’à la 6.Je regrette seulement que je ne connais plus personne maintenant à part Zouaoui le menuisier et Ahmed le bourreletqui ont l’age de mon père toujours vivant malgré ses 92 ans. Je m’inquiète aussi pour le CEM Khemisti qui est dans un état d’effondrement et que les autorités dédaignent à régler ce problème
staifi men msila :
lui il a acheté tout boumarchi et vous vous dites magraoui et bariki .allez faites quelque chose si vous etes de vrais sétifiens.
staifi men msila :
bravi staifia horra tu as touché la plaie comment quelqu’un qui achète plusieurs villas en meme temps n’est pas controlé par les gens des impots et le fisc .beaucoup d’autres personnes sont entrain d’acheter des lots pour construire des ammeubles et les vendre appartements .et tout cela sans payer d’impots.
staifi men msila :
bravi staifia horra tu as touché la plaie comment quelqu’un qui achète plusieurs villas en meme temps n’est pas controlé par les gens des impots et le fisc .beaucoup d’autres personnes sont entrain d’acheter des lots pour construire des ammeubles et les vendre appartements .et tout cela sans payer d’impots.
Commentaire n°77890 :
Le Bariki dont tout le monde est là en train de faire son procès à croire qu’il arrive d’une autre planète n’est qu’un algérien comme nous tous. Qu’il soit venu à Sétif récemment ou il ya quelques années ne change rien car la quasi- totalité des sétifiens sont issus de la ruralité et la différence réside dans le fait que certains sont arrivés à Sétif un peu plus tot juste après la colonisation(pour bosser chez les colons), d’autres pendant la guerre de libération pour fuir la terreur des maquis et enfin d’autres après l’indépendancee et Sétif comme le reste des villes algériennes et comme partout dans le monde continue a être une ville de brassage de population. Toutes la grandes familles de sétif qui se disent citadines en traitant tous les autres comme des sous citoyens sont issues et je le répète de la ruralité ce qui pour moi n’a rien de péjoratif. Leurs aïeux sont orginaires de petits villages et hameaux qui se trouvent plus ou moins à la périphérie proche ou lointaine de Sétif comme par exemple Ouledsaber, (...)
azedine :
Bonjour je ne suis pas daccord pour certain avis des internautes, la cité beau-marché est trop veille qu’elle mérite de reconstruction ou rénovation comme d’ autre endroit a setif on vois des construction colonniale entrain de se dégrader. les arriviste comme disent certains internaute c des algérien et ils ont acheté avec leur argent c leur droit de modifier leur architecture et sa marche avec le temps,nous les algérien on a pas besoin de jardin comme les colonne d’avant q’ ils avaient la belle vie,on a besoin du commerce pour nourrir sa famille.
Commentaire n°77898 :
setif est devenu sectariste et meme raciste a cause des setifiens de nul part des turques et des horizons divers les vrais setifiens c est ceux qui ont des terres aux environs de setif qui sont devenus des etrangers dans leurs propres villes c est eux qui ont fait setifstaifsetifis moi je postes pour ceux qui se crois sortir du carellagesetifien pas les speculateurs j en est rien a cirer ,ca me degoute ce refrain moi je suis staifi t es staifi ???????? d ou de nuls parts dit-nous tes origines la plupart sont des etrangers de la ville setif ces vrais enfants sont partis depuis bellurette il reste les paroles avides,korfre,negation,racisme,sectarisme setif est devenu maudit par ces blasfemes avant y avait la bontee,karama,confiance,rahma l acceuil une tres grande reputation de generositee dans toute l algerie et au dela... et pourtant j ai vecu toute ma petite jeunesse a setif boumarche((taper le vent avec des gourdin)),les vrais setifiens je (...)
Commentaire n°77899 :
On est tous des Magraoui...
Commentaire n°77900 :
j espere que vous exercez pas la censure sur ce site,mon poste n apparait attention je suis bente-blad ould sabre...ould aamar ...ould-zigem...et bien d autres familles illustres les vrais fils et fille de la ville mensfiharemarque setif c est pas sfihacar sfihaelle est a ankara.
le chmilblik :
Je voudrai applaudir le commentaire du nouveaucela d’une part d’autre part il est vrai qu’avec le décé de leurs parents les propriétaires héritiers de ces villas et houaris vendent pour pouvoir acheter ailleur puisqu’ils vivent soit à l’étroit soit en deçà du seuil de pauvreté.Qu’un citoyen quelconque du territoire national veuille acheter c’est tant mieux pour lui maintenant pour ce qui est de l’architechture elle ressemble à ceux qui ont donné l’accord pour l’entamme des travaux et qui n’ont pas l’air de connaitre quelque chose en matière d’urbanisme.De meme je voudrai dire que la vie est ainsi faite les temps changent et les hommes qui étaient parmi nous hier sont passé de vie à trépas d’autres viennent s’installent et eux aussi suivront le meme chemin....
afoura :
les setifiens redjla.ouled bled et qui tirent sur tout ce qui bouge sont toujours des serviteurs zeles de se regime maffieux.hagar .corrompu et imcompetant.la racaille du regime est toujours applaudie et tres bien recue a setif.setif est devenue la vitrine de ce regime de canaille et truands.il ya toujours un prix a payer.
hayam :
m.ali ,certes ,il est splendide de batir de nouvelles constructions ,modernes accueillantes,agreables à vivre ,mais à condition qu’elles ne doivent pas exister au dépens d’anciennes habitations,si vetustes qu’elles soient,celles -ci ont une ame,il faut les restaurer.que c’est beau de voir le passé et le present cohabiter ensemble.regardez la cité imperiale en chine, elle est millenaire ,la meme chose pour les chateux de france la tour de londres ,les anciennes belles maisons de pompéi,on ne les a pas détruits ,et pour cause ,ce sont des vestiges du passé qu’il faut preserver à tout prix ,et meme si on n’y vit pas ,on transforme en musees pour raconter l’histoire aux plus jeunes.la terre est tellement grande ,pas besoin de raser ou demolir pour batir des buildings et pour causes :embellissement se l’aspect de la ville et la crise de (...)
Commentaire n°77918 :
A l’inconnu anonyme qui a debuté son commentaire par le bariki dans tout le Monde, etc.Monsieur, entiérement d’accord avec votre analyse qui est basée sur des données logiques et reelles. Salutations
El Kelli :
Autre : Il existe des PERSONNES OULED LEBLED ZA3MA (ils sont nombreux)qui pensent toujours que ces cites sont des *MOUKHALAFETTE EL ISTI3MAR*LA...JE N’AI RIEN A DIRE...
Commentaire n°77920 :
Au journaliste Boutebana. A mon sens, le titre de votre artcile est mal utilsé, car vous auriez du le titré par exemple comme suit : le renouvellement urbain du quartier qui est une forme d’evolution de la ville comme il se dit et se fait actuellement dans les pays des colons, alors eux ils ont droit à l’evolution et nous nous restons toujours dans le 4 eme monde.Une chose qui disparait ne reviendrait jamais mais le quatier de beaumarchi demeure toujours sous la forme et les conditions de l’heure ( ville evolutive. Salutations
Le sentimentaliste :
Moi et mes freres on nous proposer plus de 10 millards pour l’achat de notre maison familiale à la cité la PINEDE un terrain de plus 1400 m2. Aucun de nous n’a voulu ceder à ces Démolisseurs et nous sentons toujours l’odeur de notre regretté Pére Rabi yarahmou.
Commentaire n°77922 :
salam alaykom arreté d’etre raciste ce magrawi a trouver a setif des chiyata il en profite c tout les vrais setifien c ns les aamar elhrar manache chiyata salam pauvre setif
Commentaire n°77927 :
Hayam ,Ne compare pas les chateaux de France à ces villas devenues hideuses ! Il est temps de moderniser Sétif ville sans oublier les espaces verts, mais de grâce la nostalgie n’est pas bonne alliée avec le développement . Sétif a été bâti par les colons pour les colons, aux algériens de bâtir une ville qui leur convient ! ces villas n’ont plus de sens d’exister, si ce n’est dans des albums photos, ou des livres d’histoires ! Tout Sétif doit-être repenser afin de répondre aux besoins des sétifiennes et sétifiens . Ces besoins sont nombreux, des infrastructures sociales, économiques, culturelles, éducatives,...Adieu Bomarchi vive cité TIlidjène , Adieu Langar,...Adieu cheminots,...... La wilaya de Setif est une des wilayas les plus peuplés du pays ,il est normal que des entrepreneurs même berris pensent à demain en construisant des immeubles pouvant accueillir une population de plus en plus nombreuse ; ces immeubles doivent intégrer des éléments de modernité en terme, sismiques, environnementales,et (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus