Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Emettant depuis Sétif sur un rayon de 350 km

L’action de proximité a favorisé l’épanouissement de radio Hidhab
vendredi 18 novembre 2005, écrit par : Nedj

Après près de quinze années d’exercice, la radio locale Hidhab de Sétif peut s’enorgueillir de ses 3 millions et demi d’auditeurs, selon son directeur M. Ziouche Brahim, un ancien cadre de la Chaîne 1.

Emettant sur un champ de diffusion qui peut atteindre les 350 km, elle est écoutée dans différentes wilayas limitrophes de même qu’elle a accédé dans les foyers des zones les plus reculées de la région. A Sétif, elle a fini par se hisser au rang de média de proximité le plus privilégié au cours de ces dernières années. Certes, elle rend compte des évolutions enregistrées au niveau de la cité, mais elle répercute et expose aussi les préoccupations quotidiennes des citoyens, en témoignent quelques auditeurs privilégiés dont essentiellement la femme au foyer, les automobilistes et les commerçants. Pour eux, les émissions du programme aux grandes heures d’écoute, notamment celles de la matinée, répondent favorablement à leurs goûts. L’impact est certain, diront certains spécialistes, car dans ce domaine la motivation de la femme essentiellement, traduit sa participation aux questions sociales et leur perception avec une vision plutôt évolutive.

Partant de ce constat, le directeur de la radio Hidhab évoque l’appréhension de la stratégie de communication et ses visées. En effet, explique-t-il, parmi les émissions nouvellement adaptées à la grille des programmes figure celle ayant trait à la lutte contre les tabous et les préjugés. « Des sujets qui traitent des moeurs jamais évoqués par le citoyen au vu des barrières sociales, se taillent une large part d’intérêt où les auditeurs arrivent à exprimer leurs malheurs librement devant des spécialistes en l’occurrence », déclare-t-il.

Cette liberté se traduit par l’action de proximité du média qui fait appel aux critiques du citoyen sur la gestion de sa cité et de son environnement à travers des émissions thématiques. « L’avis est ton avis » ou encore « Profondeurs d’El Hidhab » en sont les plus en vue.

Le directeur explique cette stratégie par l’importance de la radio locale dans la cohésion nationale. « Elle constitue en fait un facteur déterminant contre la frustration et l’exclusion, car elle permet au citoyen de s’exprimer et de s’intégrer tout en prenant conscience qu’il appartient à une communauté malgré les différences », affirme-t-il. L’autre aspect, qui bénéficie d’une large tranche horaire dans la grille des programmes, a trait à la culture régionale. La politique de la promotion du chant et de l’art traditionnels permet selon ses concepteurs de rehausser le talent des potentialités locales au rang national, et, pourquoi pas international. Les cas de l’instrumentaliste Alla propulsé sur la scène mondiale illustre parfaitement la mise en valeur de la mission de la radio de Bechar à l’occasion, nous signale-t-on.

« La radio se ressource de par ses auditeurs, de par son génie », soutient le directeur comme pour expliquer l’impact du média de proximité dont la stratégie de communication repose sur l’anticipation. Elle « ne doit rien laisser au hasard », dira-t-il. Pour preuve, face au remous social causé par l’alerte contre la grippe aviaire et la diphtérie, la radio locale a lancé un vaste programme dont les objectifs visent essentiellement à tempérer la panique et à sensibiliser les citoyens sur le sujet.

Abdelhalim Benyelles, Source : La Tribune


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus