Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

DU TROTTOIR À LA CHAUSSÉE

Aïn El-Fouara, la honte !
mercredi 23 novembre 2005, écrit par : Nedj

Les habitants de la deuxième ville d’Algérie, Sétif en l’occurrence, ne comprennent plus rien du train où vont les choses. Les travaux engagés pour la réparation des trottoirs risquent de s’éterniser, et il est quasiment impossible de circuler, et sur la chaussée, et sur les trottoirs. Pis, ces travaux, qui visent essentiellement l’embellissement des aires urbaines, amoindrissent beaucoup plus l’espace réservé aux piétons. Ces derniers sont alors obligés d’envahir la chaussée carrossable et l’on devine... les dégâts !

Source : Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus