Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Sétif : Costas Gavras en tournage

dimanche 27 novembre 2005, écrit par : Bougaa

Le célèbre réalisateur Costas Gavras fera, au début du mois de décembre prochain, une virée à Sétif où il compte tourner Mon colonel, un long métrage de 120 minutes devant retracer le parcours d’un tortionnaire français responsable d’atrocités, de tortures et de crimes perpétrés à l’encontre du peuple algérien lors de la guerre de Libération nationale.

Ce film, qui sera réalisé par le cinéaste français Laurent Herbier, est écrit et produit par l’auteur du grand Z tourné en 1969 en... Algérie. Fidèle à sa ligne de conduite de militant des droits de l’homme et d’humaniste, Costas Gavras revient 36 ans après en Algérie, où il possède de nombreux amis, pour retracer à travers une œuvre cinématographique l’itinéraire d’un des bourreaux d’un peuple dont l’unique crime est d’avoir un jour réclamé son droit à l’autodétermination. Cette nouvelle production de Costas attirera sans nul doute l’attention des critiques comme fut le cas pour Z, L’aveu, Missing et bien d’autres œuvres toujours d’actualité dans les grandes universités américaines. Le détenteur de la
Palme d’or et du Prix d’interprétation au Festival de Cannes (1982) pour Missing, l’autre thriller politique, chapeautera, nous dit-on, personnellement le deuxième repérage des décors ciblés à Constantine, à Skikda, à Béjaïa et à Sétif. L’on apprend qu’une bonne partie du tournage (6 semaines) se déroulera du côté de Aïn El Fouara, (cet autre lieu représentant la résistance au colonisateur) qui vit actuellement au rythme du casting faisant l’objet d’un énorme engouement de centaines de jeunes Sétifiens avides de figurer pour la postérité dans cette production soutenue, nous dit-on, par le département de Mme Khalida Toumi. Notons à toute fin utile que le cinéaste, ayant été des années durant un complice de Yves Montant, a réalisé, depuis ses débuts en 1965, plus de 20 films. Le Couperet est le dernier produit en 2005 par Costas, qui a obtenu, en 1969 pour Z, le Prix du jury au Festival de Cannes, ainsi que l’Oscar du meilleur film étranger et un autre, récompensant le meilleur montage. Music Box (1989) a été sacré Ours d’Or à Berlin. Le film Amen, réalisé en 2001 avec Urich Tukur et Mathieu Kassovitz lui a valu en 2003 le César du meilleur scénario original... Nous y reviendrons.
Source : El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus