Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Des quartiers aux noms étranges et absurdes

mercredi 21 décembre 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Les noms donnés à certains quartiers de la wilaya de Sétif poussent notre curiosité à bien savoir le sens voulu tellement qu’ils sonnent « bizarres » et « saugrenus ».

1006 logts, 400 logts, 200 logts, 500logts… bref, que des chiffres et des lettres qui n’ont de signification aucune, comme si cette wilaya connue par son vaste territoire et la diversité de sa culture, n’arrive plus à faire inspirer les élus locaux à choisir des noms adaptés à chaque région.
Hormis les anciens quartiers qui portent magnifiquement leurs noms, ou du moins ce qui reste, les nouveaux quartiers et autres coopératives et promotions immobilières portent des noms étranges qui nous incitent à se demander sur quelle base et surtout qui a eu l’illuminée idée à les baptiser comme tel.


Partager cet article :
42 commentaire(s) publié(s)
nacer bensemra :
çà veut dire simplement que l,imagination n,est pas au pouvoir ,on ne se casse pas la tete ,on baptise la cite en fonction du nombre de logement qu,elle contient,de plus ;la denomination obeit maintenant a desregles ou c,est l, onm,le ministere des moudjahidines qui etablissent les propositions de bapteme,cet article me pousse a lancer le debut sur l,implication des citoyens concernant la denomination de leurs cites qui doivent garder des racines du terroir et honorer des citoyens setifiens a titre posthume qui ont honores durant leurs vies la ville de setif ,par exemple ,cite noureddine abba,cite layass,cite ahmed lasso,cite dr amrane,ses quelques exemple atitre seulement indicatifs ,doivent nous inciter a reflechir a la denomination de notre environnement (...)
sans nom :
Salam les autorités méprisent le peuple , des quartiers sans nom, des rues sans nom comment faire pour s’y retrouver ???? En Europe ,il y a le GPS chez nous une vraie galère pour se déplacer si on est pas du coin ! donnons une âme à nos cités
Wahid :
je vois pas le problème dans tout sa, il est souhaitable d’entamer un sujet plus intéressant comme les espaces verts dans ces quartiers ou bien les airs de jeu pour nos enfants, de poser la question sur la sécurité et les fléaux sociaux que perdre le temps a ce genre de détails...
imad :
Bonsoir, Je suis totalement d’accord avec Wahid, je pense qu’il y a d’autres sujets a debattre que celui de trouver un nom. C,est vrai que le nom est good mais ce n’Est un must et n’est pas en priorite numero 1. On peut appeler nos quartiers et nos rues selon le desirs des gens mais ca ne changera pas la qualite de vie du peuple occupant ces quartiers... les espaces verts ? quand est ce qu’on va en parler....ou juste en donnant un nom a la cite ca va faire pousser l’herbe et les arbres ? La securite dans les quariters ? L’air de jeu pour les enfants ? je me rappelle que c’etait une initiative depuis que j’avais 5 ans la j ’en 50 et ca n a rien change.....toujours les enfants jouent dans la rue ...accident.....blabla. Encore ce que je trouve vraiment MERDIQUE c’est qu’on parle pas du tout du el bina el fawdawi= ou dans la cite des 600 logs on construit un CEM pour que les gens ne puissent PLUS mais je dis PLUS utiliser leur balcon( condanne) ni fenetre et que la chemine du CEM injecte du CO2 (...)
a wahid :
ya si wahid, un quartier sans nom si comme on te met un X à la place de Wahid....ca te vas ????
LOGIQUE :
A Mr WALID. IL FAUT DU TOUT POUR FAIRE UN MONDE ET CE N’EST PAS TROP TARD POUR PUBLIER UN ARTICLE SUR LES ESPACES VERTS’ ET LE SUJETB EST EGALEMENT INTERESSANT CAR CECI FAIT PARTI DE LA CONSTITUTION ET DE LA VILLE ET DE SON HISTOIRE SEULEMENT CHAQUE CHOSE A SON TEMPS . SANS RANCUNE
nourredine el hidhab :
C’EST VRAIS QU’IL YA DES CITES SANS NOM ET AUSSI DES SANS GAZ ET SANS EAU COMME LA CITE 200 LOGTS F N P O S EL HIDHAB N’OUBLIER PAS CA Mer KHALIL.
Commentaire n°117228 :
on est très loin de faire tout au norme les noms des rues et surtout des villes question ou tu habits a cote de la daira dans la rues des vendeurs de bijoux ou a cote du hammam babe biskra voila la réponse des gens ils ne savent même pas le nom de rue ou il habite
kamel saadoune :
c’est du n’importe quoi comme sujet. le problème des citoyens est ailleurs
sans nom :
Donner un nom c’est déjà reconnaître leurs existences, du moins l’officialiser. C’est aussi donner une âme à nos rues ,à nos cités. Dire que l’on vient de tel ou tel quartier c’est valorisant, cela s’appelle de la dignité.
aBKARI :
Mr HEDNA,proposez-nous des sujets plus passionnants à débattre SVP et merci !!!!
setifien :
Bonjour Je pense que tous les carties meme ceux avec numero ont des noms, vous pouvez le verifier et je peut vous donner quelques exemples. les 1006, 200 logts, sont les noms initials, mais les gens ont retenus ces noms que les vraix noms des cartiers, comme cite Dallas son vrai appelation est la cite premier Novembre et chaque rue a un nom helas le problem est ailleurs
Amar Montréal :
Toute a fait d’accord avec vous M. Bensamra... et la liste est longue.
marie Noel :
que sont devenus les célébres noms de notre citée d’antan, Beaumarchais, la pinéde, les 5 fusillés, conbattants, bel ’air, cheminots,etc... 1014 ??? 1006 ???? 750 ???? Manque de lécture, de littérature,d’histoire, dommage,une si belle ville,donné à des résponsables irrésponsable. sacrilége. un vrai sétifien, d’antan.
faid :
et si ont parlais culture justement ?
azouz benbaouche :
A NACER BENSAMRA ENCORE UNE FOIS TU EST DOUX ET CLEMENT DANS TA REPONSE C EST CE QUE J AI JTS SOUHAITER QU ON APPELE LES NOUVEAUX QUARTIER DE SETIF PAR LES NOMS DE CES ENFANTS EXP CITE ALI LAYAS ETC VOUS SAVEZ MMES LES RESPONSABLES CE QU ON VEUT MAINTENANT NI LE MINISTRE DES ANCIENS MOUDJAHIDINE NI LE VIEU WALI NE DECIDENT A LA PLACE DE LA POPULATION SETIFIENNE OUA SALAM
Ladar ladouar Chien erant :
Quand on voit que certains ne se rendent même pas compte de l’importance d’un nom donnée à une rue , franchement on n’a même pas envie d’écrire une ligne sur ce sujet . On sens qu’on a encore de bon chemin devant nous pour changer les mentalités. Quant on vois qu’on a déjà commencé à donner des noms à chaque endroit dans la lune alors que mes compatriotes mettent plus d’une heure pour montrer un endroit dans la ville où ils sont nés . Pire encore ! X et fière de l’être ! Le bon dieu lui même , quant il a crée Adam , il a commencé par lui apprendre les noms . Le bon dieu lui même nous dit que Adam a mérité sa supériorité sur toutes les créatures uniquement parce qu’il sait nommer les choses . Que dire alors !? Il y a trop de travail à faire dans ce pays !
Nabil :
Je rejoins l’idée de l’auteur de cet article, c’est vrai, c’est moche d’avoir des noms qui portent des chiffres. On aurait avoir des noms inspirés de notre patrimoine et même d’ailleurs. La faute revient à notre système, il fallait nommer la cité dès le lancement des travaux et non pas après. Car une fois on s’habitue à un nom, ça sera difficile de le changer, c’est comme la langue. Par exemple, la cité coloniale Boumarchi porte le nom Tlidjene depuis 1962 , mais les gens continuent à utiliser l’ancien nom.
Zrodia :
A Sétif, il y a une grande place située en plein de centre ville, elle s’appelle Mostaghanem, mais je n’ai jamais entendu personne dire : RDV place de Mostaghanem. Chez nous on préfère dire : RDV la place en face la mairie de Bel Air, à coté l’entrée du parc, là où il y a une grande stèle, tu vois ? c’est près des 600 logements aussi..... Je pense que vous avez devinez ou se trouve maintenant cette place
Zrodia :
J’ajoute d’autres blagues : Place Garnouna : à la place de Lotus, drôle de nom. Place SA3A : on trouve pas une horloge, en vrai, il y avait une petite horloge au milieu du carrefour qui a été cassée suite à un accident par un véhicule. H’chama : 1ere tranche, 2e tranche, 3e tranche, ..... on va ou ??? 100e tranche ? Qui peut me limiter la Cité Hidhab ? C’est tellement grand qu’il faut la découper en quartiers. Cité Ferrailles : il y avait la bas une ferraille qui a cessé vers 1980, puis la cité a pris le nom 500 logements. On entend parfois des RDV : place l’ancien barrage ta3 500 logements. Qui a vu des tours à la cité dite Les Tours ? ahhh des bâtiments à 10 étages ?
Commentaire n°117277 :
On a bien voulu donner le nom de hadj lakhdar à l’aéroport. PÔVRE SETIF.
selena :
ce sujet ne merite pas qu’on lui accorde tant d’importance,il n’ y a ancun interet à en debattre dessus, c’est sur qu’il y a d’autres sujets primordiaux qui suscitent notre attention ,donc notre envie de commenter
marie Noel :
moi dans la famille est sétifienne, depuis que les Amers ont donné une idéologie et un sens à la ville, mon grand pére, disait : le cérveau c’est comme la terre ça se cultive.... étant du hidhab el helya, la dureteté du climat vous oblige à cultiver votre étre. puis chez pas, je pense pas qu’a setif il ya que des sots, les cadres ne sont pas à leur place, stop !
Nacerus16 :
Et bien Mrs il y a pire à Alger , une cité à Tixeraine a pour nom la cité je n’en fout les autorités locales n’ont pas trouvé mieux , qui dit mieux mrs les responsables ?
nekakaa ali :
Pourquoi toujours incriminé les autorités. A ma connaissance chaque cité batie est batisée par les autorités au nom d’une prestigieuse personnalité. Malheureusement, les habitants de ces cités, notamment les jeunes donnent des noms bizarre qui sont repris par la majorité. Même à la radio EL HIDHAB on entend de temps à autres les commentateurs dire : HAI KHAMSMIET MESKANE - HAI LES TOURS. En matière de grande cité, de notre vieux temps on ne connaissait que : TANDJA -LANGAR - BOUMARCHI - LEDJANE - BEL AIR
Scarlett :
Marie Noel : je pense pas qu’a setif il ya que des sots, Je suis complètement d’accord avec vous, enfin, quelqu’un qui est positif, le cérveau c’est comme la terre ça se cultive.... étant du hidhab el helya la dureteté du climat vous oblige à cultiver votre étre Ce que disait votre grand-père me plaît beaucoup, Je ne sais pas ce qu’est : le Hidahb el Helya, je présume que c’est une région montagneuse, dans la région de Sétif ? Salam,
tintin 130 :
Une ville sans noms de rues , ressemble à une famille à laquelle on donne des numéros au lieu de noms. Quand on lit le nombre de personnes que cela ne dérange pas on voit que le peuple n’a plus d’âme et accepte l’inacceptable !!!!Pauvre Algérie, comme s’il manquait des grands hommes et femmes dans ce pays.
razeli@yahoo.fr :
On veut débattre de culture avec un peuple ignare et ignorant ,quelle rigolade !!!C’est le pur produit de l’école algerienne arabisée brutallement. alors 1006 1014 1000458 etc.Qui se souvient de STIF TIHert KASANTINA et autres conneries ?
Zarchitic :
il n y a que le nombre de logements qui fait la différence dans nos cités , l’architecture ( s’il y en a ) est la même partout .
sans nom :
A ceux qui ne voient pas l’utilité des noms de rues et de quartier, comment faire demain avec le GPS ???? et comment vont-ils faire les taxis radio ? les livreurs de Pizza ?,..... et Si à la place de Sétif on mettait sur une carte la ville des 1 million d’habitant ! soyez sérieux l’information c’est la marque de la modernité
massinissa :
Il faut changer la mentalité des gens même à new-york on dit la 150°rue ,la 180° rue et ça n’a jamais posé problème .
INconnu :
Les chiffres et les lettres , c’est tellement plus facile et plus économique de l’effort consenti à l’histoire de la ville par ceux qui n’ont pas leurs places où il devraient l’avoir. dans ce cas , que font les syndicats , la mairie en la personne du Maire ou pire le wali et le peuple dans tout ça.... Tant qu’il n’y a pas de ferveur populaire, il y aura toujours des bêtes qui suivront le chemin vers l’abattoir...
kiko :
A setif si n’y a pas de gps il faut cherché avec des calculatrice c facile a trouvé ds les poches des anciens fln qui sont toujours devant la poste et la banque guétté les virements vu que ils ne font la guerre que eux seul .....vive l’ALGERIE
nacer bensemra :
a mr kiko,il est regrettable d,entendre que ceux qui sont devant la poste guettent les virements,saches que des fois j,en fait partie ,j,attend et non pas je guette la miserable retraite apres 32ans de service,peut etre que ton pere et avec nous ,ils s,agit de retraites d,algerie qui attendent dehors faute d,endroit pour les accueillir afin de recevoir leur maigre pension qui fait vivre leur famille y compris les enfants adulte sfaute de chomage,je tient a preciser que ,je ne suis ni moudjahed ,ni ayant droit ,quoique c,est une fierte de servir son pays ;de plus elmoutaaghaedine,ne sont a la charge de personne ,bien au contraire....
Commentaire n°117361 :
Ce qui semble absurde à priori,c’est plutôt l’article lui même.Tous les quartiers portent des noms ,baptisés avec des noms de martyres .C’est l’habitude qui leur fait porter les noms des projets.je ne trouve pas que c’est plus absurde que Langar qui veut dire la gre ,chiminou,landerioli ou rassi dour qui veut dire ruisseau d’or. cherchez autres choses pour remplir ta page.
nacer bensemra :
faute d,instruction,les gens utilisaient des reperes pour se situer,la gare ferroviaire est devenue ,langar,cite andreoli enderiouli,cite des cheminots chiminou,il y avait une fontaine ou etait inscrit eau potable c,est devenue ain boutambel,d,ou l,importance des reperes ,dans leur sagesse ,les anciens ont regler le probleme de situation spatiale,faisant en autant,en empruntant des noms qui permettrons au gens de se situer
sans nom :
Pourquoi ne pas dans le cadre d’activités scolaire ou périscolaire enseigner la topographie de la ville à nos enfants afin que les générations futurs s’approprient leur ville.
Simmlimm :
Bonjour, la problématique des noms des quartiers et des rues n’est spécifique à la ville de Sétif seulement. On peut trouver ces appellations même dans d’autres Wilayas. Je pense que ce sujet devrait être pris au sérieux. Si on veut ouvrir les consciences, réveiller les pensées et le désir de la réflexion et la recherche il faut au moins un stimulateur ! il n’y a pas mieux que le nom du quartier ou la rue où on habite. Le nom peut être lié à l’histoire, la littérature, la science, l’astronomie, ... tout ce qui peut apporter un repère d’union constructif. C’est pour ça, je pense qu’il faut réunir des historiens, des sociologues, des docteurs en littératures, française et nationale, des urbanistes, des résidents du quartier et en discuter pour un moment ! Pour en choisir des noms ! Ceci devrait être organiser par les mairies où loge le lieu en question à Sétif ou ailleurs. Il ne faut pas oublier si on veut mettre à terre un peuple, la meilleure façon c’est d’effacer ses racines, son histoire et sa volonté de (...)
Commentaire n°118871 :
pour Massinissa. Les noms de rue à New York sont des coordonnés spéciales pour que quiconque veut se déplacer n’a pas besoin de demander aux passants. il suffit de compter à partir du repère et c’est gagné . Par contre chez nous les noms des citées servent au départ pour caractériser le projet, malheureusement, après il est approprié par la population et ne sert qu’ ceux qui y habitent. les étrangers au quartier peinent à s’y retrouver. Ca c’est pour les quartiers ; quant à mettre des noms de rue, on se demande si on sait faire encore
Commentaire n°118926 :
Ya si Hadna, vous qui vous intéressé souvent aux imams et aux quartiers et leur baptème pourquoi ne parlez vous pas des cafés, douches et épiceries auxquels ont a interdit les vérandas en toiture métallique ainsi que l’occuppation des trottoirs par des étales qui sont réservés généralement aux piétons et qu’en tant de citoyen j’approuve mais lorsqu’ils’agit de deux poids et deux mesures et si la loi ne s’applique que pour les pauvres et les démunis qui la halou oula ghoua lahoum hé bien on les posse à la révolte :faites une visite du coté de Lisboa Lisbona et vous verrez qu’on occupe les trottoirs et meme la voie qui devient chaque soir un parc, faites une visite du coté de la mosquée des 1014 logements et juste en face une la villa de je ne sais pas qui mais surement une tete s’est simplement approprié les trottoirs en les cernant de barreaudage ou alors lorsqu’on va dans certain quartiers on devient aveugle et bouche cousue et y a pas (...)
Commentaire n°118928 :
Ya si Hadna vous feriez mieux d’aller faire une virée chez Lisboa pour nous retracer qui occupe les trottoirs et ce en construction dur au vu et au su de tout le monde et ce en pleine compagne, ainsi qu’en face de la mosquée des 1014 loement où un propriétaire s’est accaparé purement et simplement des trottoires en les cernant d’un barreaudage alors que vous ne fouinez la où iln’y a pas photo. Alors chiche et à défaut éteignez vos phares qui nous éblouissent.
douma :
Bonjour Zrodia effectivement la place de Mostaghanem à SETIF est la où on a mis le palmier (antenne Mobilis) et la fleur du Lotus (au paravant en face de la wilaya. Mais je ne sais pas pourquoi on lui a donné ce nom.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus