Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

20 fauteuils roulants pour les handicapés moteurs

vendredi 23 décembre 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

« Je vais enfin pouvoir me déplacer, sortir, prendre l’air et cesser d’être une charge pour ma pauvre mère » dira toute heureuse, Amina qui a reçu, un fauteuil roulant à l’occasion de la journée « sourire pour tous » organisée par les jeunes et dynamiques membres de l’association Rotaract Club de Sétif.

Khalti Messaouda, toute émue, ne cache pas sa joie de voir sa petite fille recevoir son fauteuil roulant. « C’est une sorte de délivrance pour Amina, elle passait son temps au lit et ne pouvait même pas se déplacer dans la maison », dira-t-elle.

La même joie exprimée chez Hadj Saci le père de Yacine, un mongolien paraplégique âgé de 10 ans et ayant, lui aussi bénéficié d’un fauteuil roulant. Enfin il pourra l’emmener se balader à bord de son nouveau fauteuil. En fait, il suffisait de regarder Yacine pour voir un visage illuminé de joie.

Lors de cette cérémonie, 20 fauteuils ont été distribués au profit des handicapés moteurs de la wilaya de Sétif. Pour leur part, Karim, Yacine, Hidayette, Yousra, Amina et les autres membres de cette association, disaient que venir en aide aux personnes dans le besoin, est un geste humanitaire, caritative et culturelle qui reste ancré dans notre société. « On ne peut se mettre à la place de la DAS ou l’APC et substituer aux actions menées par les autorités concernées par cette frange de population, mais notre contribution est plus que nécessaire de par des actions de proximité complémentaires » conclu, Karim.

A noter enfin, que pour le programme de cette journée, tenue au niveau de la maison des jeunes 1014logts, des jeunes chanteurs de la ville ont, eux aussi, voulu contribuer à cette joie par des présentations attrayantes, le tout ponctué par une sympathique collation organisée à l’honneur des handicapés, les convives de marque de cette journée.
Bravo aux organisatrices et bonnes continuation pour d’autres actions, similaires dans la portée.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Abdel Marseille :
Ceux sont des choses qui nous réchauffent le coeur et nous redonne le sentiment que la joie est si simple, le sourire d’un enfant handicapé.Et le reste n’est que futilité, ma plus haute reconnaissance à tous ces gens qui rendent possible ces merveilleux instants.Que Dieu les bénisse.
khali :
il y a 3 semaines , un expression de besoins de chaise roulante ( au nombre de 6 chaises , exprimée par la mosquée El Atik (El-Eulma) et ce suyite aux emandes des malades dans le besoin de ce moyen de déplacement, a reçu un appel favorable la semaine d’après l’imam remerci les donnateur et informe les fièle que la emande a été satisfaite et qu’il en reste 2 fauteuilles roulants qui sont dans l’attente d’une manifestation d’un malade quel beau geste de soliarité ceal s’est passé sans fonfard ni tapage méitique ALLAH YARZAK EL MOUHSININNE Salam
Scarlett :
Je ne sais pas comment fonctionne le système de soins en Algérie, Un fauteuil roulant revient cher, Qui finance le fauteuil ? le système de santé ? Combien de temps faut-il attendre entre le moment où une famille fait une demande et le moment de l’acquisition du fauteuil ? Est-ce qu’il faut passer par un médecin et avoir une ordonnance médicale ? Quand on souffre d’un handicap qui invalide et empêche la personne, ou l’enfant de se mouvoir seuls, c’est une sorte d’emprisonnement du corps, alors, si on n’a pas de fauteuils roulants, pour sortir de chez soi, pour acquérie de l’autonomie pour certains, ce n’est pas normal, Cela devrait faire partie des priorités, Les handicapés peuvent souffrir de cette situation et d’un non respect de leur handicap Salam aux handicapés,à leurs famille, et aux assos qui les (...)
Pinedes :
Bonjour, Bonne initiative, juste continuer a aider ceux qui sont dans le besoin. Bon courage. Tout de meme, une chose que je voudrais bien lancer a ceux ( il y’en a beaucoup) qui sont plus qu’a laise et qui - vous m’excusez d’utiliser ce mot- crachent de l’argent : essayez ( faire un petiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit effort) de rendre le sourire a ces necessiteux et faire depenser un peut de votre fortune (allah y’zidkoum)... merci, bonne annee a vous tous et je dirais bien bon courage a ces personnes fortunées qui vont franchir ce pas de bienfaisance.
marie Noel :
je vous conseil, de vous mettre en relation avec Handicap Intérnational, association basé à Lyon, elle pourra conseillé, aidé, Il faut rapprocher les peuples, et les deux rives. ici est la bas.
Scarlett :
Et si on prenait de l’argent sur les budgets des clubs de foot pour acheter des fauteuils roulants ? Salam,
ben ali :
je propose de taxer les capitaux placés a l’etranger par des algeriens residents en algerie ,je pense que nous pourrions financer des fauteuils roulants-les usines qui les fabriquent et les mines de fer pour la matiere premiere-et je crois meme qu’on pourra payer des educateurs pour soulager les familles.
chafia bella :
le chaise roulante est un droit pour l handicape faut pas attendre le 03 dec ou le 14 mars pour se rappeler que les handicapes existe
khali :
@ scarlett : et si Et si on prenait de l’argent sur les budgets des clubs de foot pour acheter des fauteuils roulants ? Salam, très bonne initiative et remarques sauf que les handicapés sont des personnes qui ne perturbent pas la vie politique. ils n’ont pas moyens de faire trembler le pouvoir, contrarement aux fans du foot dont le gouvernement craind car cette population peut se donner les alibis pour casser
Scarlett :
chafia bella Tout à fait OK avec vous,,quand on est handicapé, c’est tous les jours,et on a besoin d’aide pour vivre décemment, Même si les associations font du bon boulot,elles ne peuvent pas tout faire, Ben Ali Bonne idée, c’est vrai que la prise en charge d’un handicapé au quotidien, demande du temps, de l’énergie, ( en fonction de l’handicap), et former des éducateurs créeraient des emplois, Khali : C’est vrai que les handicapés n’ont pas de moyens de pression pour obtenir de l’argent, n’ont pas de poids au niveau politique,et les familles doivent se débrouiller seules, et compter sur la solidarité des associations. Quand on voit la joie des handicapés, leurs vies se trouvent transformées, mais un fois de plus, c’est une question d’argent, et de l’argent, il y en a partout, mais pas pour le social, ou pour améliorer la vie des gens, La vie est un éternel combat, (...)
DIDOU :
QUELLE DECEPTION , JE PENSAIS QU’ON LEUR OFFRAIT DES FAUTEUILS ELECTRIQUES !
ahmed :
et pourquoi pas les gens qui feront un don de fauteuil

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus