Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Ici, la Loi n’est pas égale pour tous

vendredi 6 janvier 2012, écrit par : A. Nedjar. Sétif Info, mis en ligne par : A. Nedjar

Imaginez un seul instant que l’un de ces propriétaires ou locataires donnant sur les galeries des arcades du centre ville soit mû par une idée saugrenue, vienne à édifier un pan de mur entier pour délimiter sa propriété obstruant par là le passage des piétons sous cette même galerie ?

C’est pourtant ce qui vient de se produire dans l’une des grandes nouvelles cités, pas loin du 3ème nouveau pôle universitaire, sur un grand boulevard de surcroit, à la vue de tous.

Cet acte d’incivilité aurait été moins sévèrement condamnable s’il avait pour auteur un commun des mortels. Mais là , il s’agit d’un pharmacien , un-scientifique" ou un-scientiste", formaté pour résoudre les équations les plus délicates ou de formuler les médications les plus complexes, qui a bénéficié de surcroit d’un enseignement gratuit de son primaire à sa sortie de l’université , qui a reçu un agrément de l’administration de la santé pour ouvrir cette officine médicale mais qui est incapable d’interpréter ou d’obéir aux lois de cette même république et qui sont valables pour tous.

C’est universel, un espace du domaine public est inaliénable et inviolable , ce qui est le cas ici s’agissant d’un passage public .

Nous sommes certains que les privilèges attachés à ce-potentat" ne lui assurent en aucune manière cas ce droit de détourner la vocation de ce passage en le murant carrément pour en faire une propriété privée même s’il a « pignon sur rue ».

Certes, ce fait est condamnable mais là, nous prêchons certainement un converti en parlant d’un véritable hors la loi.

C’est dire que le plus souvent, c’est la nonchalance des autorités de l’état, notamment celles des polices de l’urbanisme de l’APC et celles de la Wilaya qui sont le plus à plaindre pour n’avoir-rien vu" !
Elles seraient peut être tiraillées pour l’instant par d’autres considérations à l’approche des élections législatives et autres.

C’est ainsi que nous nous trouvons en présence de manque de réactions là où de véritables quartiers de bidonvilles, faits de tôles et de matériaux hétéroclites ,cernent impunément déjà la ville, ce qui nous donnera à cette allure et pour bientôt une-ville bidon" .

Pourtant, le bras de l’administration est bien armé avec des textes, d’énormes effectifs de polices, de gendarmeries, de gardiens municipaux, d’inspecteurs urbanistes, de tribunaux etc.

C’est juste suffisant pour réprimer les manifestants diront certains !

Doit-on croire que nous vivons où sommes-nous en présence d’une république bananière ?

Comment peut-on croire en ce même état et à cette même république dès l’instant où ses lois les plus élémentaires soient impunément foulées au sol ?

C’était aussi l’appel récent du ministre de l’intérieure qui parlait de trouver un mécanisme par lequel le citoyen puisse retrouver la confiance dans son état et dans son administration.

Voici un exemple édifiant, simple mais qui parait il, serait difficile à- résoudre" »tant il est vrai que la réactivité de cette même administration ne soit pas conforme aux attentes des citoyens désemparés par cette absence.

Ce fameux mur a été édifié il y a des semaines sans que son responsable n’en ait été inquiété à ce jour ou remis à l’ordre.

Pour le Code de l’Urbanisme, comme pour le Code de la Route, ce sont par là de véritables mécanismes de contrôles et de vérifications du degré de conscience de tous. En l’absence du respect de leurs règles, il y a forcement le dysfonctionnement et l’hécatombe survient.

Ici, nous sommes juste en présence d’un minuscule petit cas qu’un-chambite" d’autrefois aurait résolu à lui seul, sans s’en référer à ses supérieurs car en ces temps là, la Loi était égale pour tous.


Partager cet article :
34 commentaire(s) publié(s)
zarchitic :
Un mur ou une contre marche de 50 cm et même plus , c’est kif kif , y en plein à Sétif .
houda :
Mais justement c’est grâce a la complicité de ce chambite notoire dont je tairais le nom,d’autre fois comme vous dites que la cité Kaaboub a été bâtie taudis contre taudis sans aucune norme et dans l’indifférence générale des autorités qui ne voyaient que dalle le jour .Quand a ce pharmacien,ce n’est pas étonnant Science sans conscience n’est que ruine de l’âme..Rabelais......
Lemnaour :
bled khortti tag 3lamen tag sientifik ?! sah, fe tekhrad te3 edoua
Scarlett :
Chambite : c’est quelqu’un qui régle les litiges ? Est-ce que quelqu’un a été voir le pharmacien pour lui rappeler la loi ? Parce que si personne ne lui a rien dit, il prend ses aises, le pharmacien, Puis, porter plainte ? Interpeler les autorités compétentes, leur demander des comptes, faire une pétition, tagger son mur, murer sa porte, l’embêter , boycotter sa pharmacie....... A suivre Salam,
Commentaire n°119012 :
chambite,c’est la déformation du mot garde champêtre qui avait le rôle de puissance de police et qui a été supprimé dans les années 70.Il connaissait tous le monde et veillait à tous.
23 :
Mais mon ami tu as mis du temps à t’en apercevoir !....
ali chergui :
PHARMACIEN OU VENDEUR DE MEDICAMENT QUE SIADOU L’ONT PRODUIT
Commentaire n°119020 :
Il faut poser la question si le pharmacien paye une redevance pour la publicité de son officine qui aussi grande que le panneau publicitaire installé juste à coté.Il faut juste signaler que la déontologie du métier interdit ce genre de publicité qui ne se réduit normalement qu’en une enseigne de format réglementé.Que pense l’ordre qui permet ce désordre ?
khélifa albeurri :
Salama 3alaikoum, Moi je trouve cela très joli, en vert et blanc...Encore un peu de rouge, monsieur le pharmacien, et l’on aura les couleurs nationales ! Il a raison finalement, puisque depuis longtemps, c’est l’anarchie. Peut-étre qu’il a un piston de tracteur pour le protéger !!! Encore un si fléne, un gué’ieude quoi ?
ben ali :
il a eu un permis de construire pour faire ce mur non ? si il a eu le permis c’est le maire qui est responsable de ce qui se passe dans sa ville - y a t il une association de riverains qui a deposer une requete aupres de l’urbanisme ?- si tout le monde s’en fout alors forcement il fait ce qu’il veut le pharmacien -y a t il un syndic de l’’immeuble ,il doit passer par un accord du syndic de l’immeuble pour toucher a la maçonnerie de la façade ,et il doit se se conformer a l’allure generale du voisinage et de l’immeuble (peinture blanche sur un colori sable ???)...enfin le cadastre il dit quoi -partie privé ou partie commune car si il est chez lui il transforme comme il veut !. Dans ce bled y en a meme qui mettent des dos d’ane sur la route ou ils veulent alors dans leur magasin , cela m’etonne pas (...)
ya Hadji ! :
...Mais là , il s’agit d’un pharmacien , un scientifique ou un scientiste ma fois je vous sens choqué. Je vous signale que Bachar le chat et un ophtalmo, un autre scientifique ... l’école n’éduque plus, depuis plus de 30ans, fait tout sauf sa vocation primaire.
imad :
ca prouve qu’on a vraiment du temps a perdre ......
loup blanc :
C’est la responsabilité du P/APC le premier magistrat de la ville de réguler la gestion du foncier déjà il ya une loi la 90/29 qui est faite dans ce sens simplement appliquée la encore la cité bouaroua, les trottoirs je dirai des murs de sécurité enfin je salue l’intervention de l’autorité de la wilaya pour la décision prise concernant le respect de l’espace public.Les Etats-Unis d’Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation.Il n’a jamais tué une mouche, dit le défenseur. Les mouches qu’il n’a pas tuées ont été porter la peste dans une province entière, dit l’accusateur.
algéria :
vous parler ça et là de permis de construire ?!!!! faite un tour tout autour de la ville et vous verrez la catastrophe lescitoyens dont vous parler ;ils construisent et modifient leurs bâtisses à tout va(qui rajoute un étage rajoute ;qui enlève un balcon enlève ;qui modifie un trottoir modifie...et j’en passe) sans se soucier du plan d’ensemble des cités ou quartiers même l’apc à enlevé un arbre centenaire à bouaroua en face ain bouaroua pour une za3ma agrandissement de la route alors pour commun des mortels al djardane comme disait l’autre c’est tag ala man tag....le la sortie du tunnel n’est pas pour demain ......
gasbelliro :
chambite = champetre =garde champetre qui surveille les forets et non qui regle les litiges celui qui regle les litiges c’etait salah l’garde ( police communale)
nacer bensemra :
esperons que cet article va inciter qui de droit a reagir et a l,interesse de respecter la reglementation,de plus ,ou sont les associations,celle de l,environnement ,la ligue des comites de quartiers ,ou bien leur actions sont limites a la participation dans les commissions d,attributions de logements et de distributions des secours recueillis par les citoyens durant le mois de careme
AZIZEN :
sans comentaire. A sétif tout le monde s’en fiche même le maire qui n’a jamais fait un tour en ville de peur de voir le peuple lui sauter dessus. ALAH YARAHMAK YA OLOPH PALME de SUEDE
Commentaire n°119090 :
gasbelliro : chambite c’était le qualificatif designer le garde garde communal .Il avait vu sur tout
chambite :
bravo pour l’article ;il faudrait que tous les journalistes participent à la gestion de la ville ,ils ont les moyens de mettre chacun devant ses responsabilités .Ce qu’il faut c’est du courage et beaucoup d’indépendance car la presse est un pouvoir réel. Pour ma part j’ai applaudi la mesure prise pour évacuer les trottoirs mais apparement les mauvaises habitudes reprennent .y a qu’ voir le boulevard qui mene aux 1014 comment ces vendeurs de meubles se réapproprient doucement les trottoirs.Il faut sévir contre tous, sans exception mais HELAS ce n’est pas le cas puisque au coin de ce meme bd ;un colonel a carrement obstrué les arcades avec des barrieres en fer forgé et il n’a pas été inquiété.LA JUSTICE POUR TOUS OUI .Oui mais pour tous.
KAHLOUCHI :
Meskine le FAR (RAT) MAGICIEN c’est du vent du nord et d’une forte grippe qu’il à peur ( voir l’emplacement du mur coté nord) les médicaments à l’intérieure n’ont aucun effet et encore ce n’est pas FARHET ABBAS ALLAH YARAHMOU qui a eu cette engreneuse idée,normal de nos jour c’est le fruit de notre système éducatif.
nina :
ce pharmacien n’est surement pas l’ami de nedjar puisque il en fait tout un tapage !!! probablement dans son entourage proche y en a qui ont bien profité du chambite meme lui meme on ne regarde jrs pas sa bosse.et vs ts qui juger ce pharmacien en n’ayant que l’avis d’une seule partie !ou est votre islam ???
Commentaire n°119125 :
Nina, Si ce pharmacien n’est pas ami à Nedjar,il est surement le votre pour le défendre avec une telle appreté. Vous avez raté comme toujours une occasion de vous taire car il s’agit de bien publics
flen ben flen :
mais HELAS ce n’est pas le cas puisque au coin de ce meme bd ;un colonel a carrement obstrué les arcades avec des barrieres en fer forgé et il n’a pas été inquiété.LA JUSTICE POUR TOUS OUI .Oui mais pour tous. Lorsqu’on se sont menacé plus que les autres , on a le droit a un peu plus de sécurité .
tintin 130 :
Nina , vos commentaires gardez les. Sétif info est là pour nous aider à mettre un peu d’ordre ! : ! Alors n’encouragez pas ce pharmacien à faire de même de l’autre coté de sa porte !!sans rancune ce n’est que pour refaire l’éducation de ce pharmacien qui ne sait plus que les parties externes de son local appartiennent à la commune !!!
alilou :
Oui les journalistes doivent informer le citoyen et ne plus laisser aux autoritée le soin de nous mener en bateau. Oui ce colonel a obstrué le passage .Des GENS intouchables mais pas pour longtemps nous l’espérons tous pour sauver notre pays. halte aux baggaras devenus notables .
staifi :
1000000000000000000000000000 merci pour cet article ouf je commence a avoir confiance a notre setif info
anonyme-119130 :
Du coté de la clinique mahabi (route de béjaia) ,les piétons se déplacent sur chaussée ,dans la boue ,au milieu des vehicules de tout genre. Le trottoir attenant à la clinique est bloqué des deux cotés , celui d’en face n’a pas été rénové ,comme par hasard, alors que tout le trottoir jusqu’à l’hotel K... a été refait . Y ’en a qui ont du poids...
SABER :
VRAIMENT C’EST UN ARTICLE D’ACTUALITE QUI VA PEUT-ETRE ECLAIRER CE PEUPLE QUI NE S’ACHARNE QUE SUR LUI-MEME ALORS QUE CES HORS-LA-LOI,CES ARRIVISTES QUI EN COMPLICITE AVEC DES RESPONSABLES(MHABATES ET DONNANT/DONNANT)AGISSENT A LEUR GUISE ET ECRASENT TOUT SUR LE CHEMIN,SANS FOI NI LOI.MAIS DIEU LE TOUT PUISSANT EST OMNIPRESENT,ILS LES CHATIERA ICI BAS ET AUDELA.CROYEZ-MOI.
Commentaire n°119258 :
Y a que les pauvres meskins qu’on condamne dans ce bled. Alors s’il y avait qu’un pharmacien,la pilule pouvait bien y passer, mais lorsqu’il s’agit d’un bar restaurant où tous les amis s’y rencontrent en l’occurence Lisboa qui occupe les trottoires au su et au vu de tout le monde avec toute une nouvelle construction en dure alors qu’il avait bénéficié de plus de 300 m2 et que personne ne s’aperçois alors que juste à coté on avait délogé plusieurs vérandas en toiture métallique et on fait fi de ne pas voir cette occupation c’est bien grottesque. Ne dit-on pas Eli 3andou ardjalou yazgui el ma ouli 3andou malou yachri Asmaquant à celui qui n’en a pas hé bien on y passe dessus avec un rouleau compresseur.Bonne fete les amis.
Commentaire n°119284 :
Bonjour, je pense que son objectif n’est pas de délimiter sa propriété comme vous l’avez mentionné, c’est plutôt d’empêcher ceux qui n’ont pas l’intention de visiter sa pharmacie de passer par-là. Car, les passagers vont rentrer dans les arcades juste après les deux marches qui se trouvent à l’avant. Les gens aiment mieux marcher que de monter des marches, surtout ceux qui sont d’un certain âge. Il est bien HILI cet pharmacien, il veut garder son espace propre quant il pleut. Mais , les questions qui se posent : a-t-il le droit de faire des aménagements comme bon lui semble, est-il aussi propriétaire du passage qui se trouve devant sa pharmacie. Et s’il n’a pas le droit de construire ce mur, pourquoi on ne l’a pas arrêté avant même qu’il ne termine. A ma connaissances les arcades doivent être ouvertes des deux extrémités. Donc, s’ il n ya aucun règlement qui empêche de tels aménagements, mettez-en, il n’est jamais trop tard. Il vaut mieux apprendre de ses erreurs que d’être opiniâtre comme (...)
Commentaire n°119330 :
Ils sont tous pareils ,si la conscience est morte ,un pharmatien qui barre le chemin des pietons et pas loin (moins de un kilometre) le DINAUSORE De soit disant CLUB LISBONE BAR ET TEBERNET LICHBOUNA barre la route et construit meme au milieu du trotoir pour proteger ses ivrognes et ses chatahates et contarier la derniere DECISION DU WALI pour enlever les parre soleils et les TINDATES des magasins .Ce Patron qui est au dessus des LOIS de la wilaya et de l’etat a transformé sa cage metallique dressée au milieu du trotoir en une maison avec murs et dales. ALLEZ VOIR MONSIEURS LES RESPONSABLES ET MONSIEUR LE WALI LES GENTS QUI SE MOQUENT DE VOUS ET DE NOUS TOUS.
staifi :
merci pour votre honnenetè pour votre article le plus grave regardez du cote du restaurant LISBOA.C PIRE UNE PHOTO SVP MRS DE SETIF INFO
Commentaire n°119417 :
@Nina ;c’est juste lorsqu’on vient juste de descendre du Douar ou de la Mechta on est ébloui par les lumières de la ville alors pourquoi parler de son aménagement et des gents qui font fi des lois,lorsque Lachma devient une Zone industrielle, la ville une poubelle et les banlieues et villages avoisinants plus pire que les Douar où vaches et moutons paitent dans les poubelles et y font le ménage avant l’arrivée du camion poubelle et les chiens errant menacent la vie des enfants alors pourquoi avoir des autorités qui n’empochent que l’argent du peuple ou en font des fetes et soirées au théatre, à la salle des fetes au parc d’attraction ou sur des sites en ruines ou des grandes receptions à coup de mechoui lors des inaugurations Je ne pense qu’Obama, Sarkozy ou Merkelen face autan que nos Beni OUI (...)
Commentaire n°119489 :
SALEM,alors que dite vous en plein centre ville à 100 mètre de la wilaya ,au coeur de la ville de SETIF sur le boulevard 1/11/54 ou est irrigé un immense building en verre terminé depuis plus de 15 ans et ses arcades sont obstruées par des madriers et planches de bois, et personne n’ose le mettre en demeure pour libérer le passage aux piétons,par ailleurs dernièrement une operation a ete menée pour faire dégager les etales et marchandises des arcades du boulevard BENDAIKHA ; oh ! venez voire << re belote ( ahki zaborek ya DAOUD ) la civilité ai un art peu de gens peuvent l’admirés et l’apprécies << idha ouribete khouribete IBN KHADOUNE.(wa salate wa salem ala rassoul ALLAH )

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus