Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Parmi les coopératives théâtrales les plus en vue à Sétif

El Fouara privilégie le théâtre pour enfants
samedi 3 décembre 2005, écrit par : Nedj

A l’instar des troupes théâtrales les plus connues à Sétif, El Fouara s’est constituée en coopérative afin de répondre à des impératifs économiques et administratifs, selon ses éléments. Reste que le problème de la diffusion du produit demeure la contrainte majeure du groupe constitué sous forme d’association en 2000.

Caravane et carnaval, réalisée en 2003, constitue la pièce la plus primée et la plus réussie, d’après son metteur en scène Lamri Beddar. Placée dans le registre du théâtre de la rue, mais dont le travail scénique est orienté essentiellement sur les capacités des comédiens à produire un théâtre « exhibitionniste », la pièce, qui raconte l’histoire de cinq personnages puisés dans la réalité sociale (un enseignant, un politicien, un retraité, un sportif et un artiste), met en scène l’esprit égoïste de l’homme moderne.

Dans la pièce, le choix du tragi-comique relève de la stratégie artistique propre au quatrième art afin de stimuler le spectateur, nous explique-t-on.

Sans loi, un duo qui figure dans le palmarès de la troupe a réussi à décrocher « le Burnous d’or » au Festival primé de Sidi Bel Abbès et une participation au Festival d’Aurillac en France en 2002.

En 2004, la seule participation qui mérite d’être citée demeure celle du Festival de Hammamet en Tunisie, tandis que l’année 2005 a été riche en distinctions réservées à la production du one-man-show de Mourad Saouli, récompensé comme meilleur texte à Sidi Bel Abbès et meilleure scénographie au Festival du théâtre professionnel de Sétif. Il s’agit là d’un autre style de théâtre où l’expression corporelle du comédien est mise en valeur. Le texte écrit par Mourad Bencheikh, le président de la troupe, relate, dans un style comique, l’histoire d’un jeune qui veut faire sa vie.

L’image du jeune Algérien est alors caricaturée et présentée avec dérision. Selon le metteur en scène, la particularité du texte réside dans la critique et
l’autocritique véhiculées par le message. Outre ces productions, parmi les activités de la coopérative théâtrale El Fouara figure un espace privilégié de théâtre pour enfants. Selon un de ses membres, l’engouement des enfants pour le quatrième art interpelle inévitablement le professionnel à préparer le théâtre de l’avenir. « Raconter des histoires à travers les ombres chinoises », qui figure parmi les plus importantes productions de la troupe, vise, selon ses membres, à développer l’imagination de l’enfant tout en se démarquant de certains théâtres qui n’apposent pas de critères sélectifs, notamment ceux inhérents à la langue utilisée.

Ceux-ci, disent-ils, versent dans l’usage du langage de la rue en dehors de toute considération artistique ou déontologique. Pour eux, la réglementation de l’exercice des animateurs dans ce domaine s’avère prioritaire en vue de jeter les jalons du théâtre de l’avenir.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus