Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

La toiture du Lycée Gaïd risque l’effondrement

vendredi 13 janvier 2012, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La moitié du toit des classes du Lycée Malika Gaïd de Sétif, risque à tout moment de s’effondrer.

L’association des parents d’élèves ainsi que celle des anciens élèves de Kerouani et Gaïd ont tiré le signal d’alarme à propos ce danger.

Chaque jour, une tuile dégringole à l’intérieur du bâtiment, fort heureusement, aucun élève, pour le moment, n’a été blessé.

Malgré l’attribution d’une enveloppe financière ayant trait à la restauration du lycée, ajouté au chapitre consacré à toute action de réfection, les services concernés de la wilaya affichent un désintéressement total à l’égard de la situation.

Cette dernière pourra se transformer en véritable catastrophe, car à l’effet des conditions climatiques et la vétusté de la charpente qui ne tiendra pas pour longtemps, on craint qu’un surplus de charge verticale engendre des désordres au niveau de la structure.

Le danger est donc réel et l’intervention des spécialistes est plus que nécessaire.


Partager cet article :
35 commentaire(s) publié(s)
nacer bensemra :
ou en n,est l,operation de renovation des deux anciens lycees de setif,sos,patrimoine en danger mrs les autorites concernes.
scarlett :
C’était il y a longtemps, pas en Algérie : vingt personnes, pour la plupart des enfants, sont morts dans l’incendie qui a détruit, en quelques instants le CES de ...’ Le collège s’effondre comme un château de cartes, là où il n’est pas soutenu par d’autres faces du bâtiment ou par des poutres trois hauts fonctionnaires, le constructeur et l’architecte sont condamnés à des peines de prison avec sursis. Puis amnistiés. Pour faire des économies ,des collégiens sont morts dans leur école, Personne n’a le droit de prendre des risques pour nos enfants, Alors, en Algérie, battez- vous contre ce qui n’est pas la fatalité, Salam
chedri mokhtar :
6 milliards pour l ess et non pour lycee malika gaid vive setif
CACHEPOUSSIERE :
Vous avez bien raison Mr chedri ! LE MAIRE et LE WALI préfèrent offrir 6 milliards (argent du contribuable) à des joueurs pousse ballon et analphabètes que venir en aide au lycée Gaid, lieu du savoir. Avec l’ESS, la propagande ramène mieux et puis les élections c’est dans 4 mois, LE MAIRE veut bien briguer un autre mandat qui lui ouvrira la voie du Sénat et une retraite dorée avec 40 millions de salaire mensuel ! alors organiser des réceptions pourl’ESS , bien médiatiser l’info relatant cela et les milliards (du contribuable encore une fois, en a t-il le droit ?) peut lui ramener des voix des pauvres supporters de l’ESS, crédules et manipulables à volonté . QUELLE HONTE CE MAIRE DEMAGOGUE (pourtant énarque et fils de la ville) qui ferait mieux de se cacher ET CE WALI PERIME qui ferai mieux de partir en (...)
Commentaire n°120006 :
Te casse pas la tête, c’est une construction d’avant - guerre .....
Asso des vieux anciens de Kerouani stop :
Vous l’aurez compris,c’est le dernier souci de l’association des Vieux Anciens Eleves KEROUANIgaid. Kerouani etant en chantier,le regroupement lors de la toute derniere rencontre s’est faite dehors devant Kerouani ...
rani :
Il faut faire bouger ces corrompus de la DLEP qui s’en fichent éperdument de tout ce qui ne peut rien leur apporter .Je reprends l’idée d’un internaute de setif info qui propose de faire circuler des pétitions adressees à qui de droit pour denoncer et denoncer les responsables dans tous les secteurs qui bloquent le développement de la wilaya .La société civile doit apprendre à se défendre.RAS LE BOL.
Discipline :
Est-ce reellement le ministere de l’education à qui lui manque vos 6 milliards pour restaurer ce lycée, mais c’est un probleme seulement de programmation ceci d’une part et il faut du tout pour faire un monde monsieur mokhtar, d’autre part. Salutations
Corto Maltéss :
les tuiles datent du colonialisme, qu’a fait l’état depuis cette date ,pour la renovation du célébre lycée. 600 Millions pour courir dérriére un ballon, mais rien pour les jeunes qui veuillent s’instruire. Corléone.... le chef de corléone se trouve à la wilaya.
Staifi :
Le seul danger qui menace ce lycée c’est le dictateur qui gere cet etablissement ,li a fait de ce lycée une propriete privée .
khélifa albeurri :
Salama 3alaikoum, Réparer ? Cela a un coût....Et ça ne rapporte rien, bien sûr... Ils ont d’autres préoccupations : renflouer les caisses du ballon rond et des loups noirs.... Mais id’ji ouakt’houme, ou isseulkou fi dounia oua fi al akhira !
Corto Maltéss :
Le pavé dans la marre ! indigné vous... Indigné vous, tout Sétif doit s’indigné.
parent d eleve :
biensure mr le wali s inquiete pour l ESS parce qu il s agit de la magouille entre eux et le danger pour nos ENFANTS au lycee c est secondaire parce la vie humaine des algeriens c est banale et la preuve ce cas n est pas le premier dans ce bled alors jusqu a quand ce pourrissement votre tour arrivera incessement C EST UNE QUESTION DE TEMPS DIEU EST GRAND
Gomez :
Qu’y a–t-il de mal a recevoir une ou deux tuiles sur la tète ? Une petite bosse sur la tète n’a jamais fait de mal a personne. De toute maniere, ces élèves la ont le crane aussi dur que le ciment. Ca va peut être aider les profs à faire rentrer les connaissances beaucoup plus facilement.
Gomez :
La légende veut qu’une pomme tombée sur la tête d’Isaac Newton soit à la base de sa fameuse théorie sur la gravitation universelle. Une tuile sur la tete peut peut etre faire jaillir cette etincelle tant souhaitee et faire ressortir ces bonnes idees qui sont restees longtemps dans le placard.
azizen :
Allons allons messieurs dames, les deux prestigieux lycées de sétif ont reçu une subvention conséquente du Chef de l’état en personne. Mais malheureusement nos responsables chargés du suivi des projets ont la tête ailleurs. Que font les membres de l’association pour dénoncer cette bureaucratie et ces lenteurs dans les travaux de rénovation. N’est ce pas messieurs BENBAOUCHE et DRIF. OU EST LA TRANSPARENCE. Connaissez vous le coût des deux projets, les entreprises désignées pour la réalisation des travaux etc .... Membres de l’association saisissez le premier responsable de l’état pour ces retards et vous verrez la tortue devenir slougui.
Scarlett :
Gomez A condition que la matière grise ne se soit pas répandue sur les livres des jeunes, Salam,
Commentaire n°120068 :
moukhalafate listi3mar !! ces 2 lycées sont à démolir et brûler
hadj ahmed :
Tous les édifices publics sont gérés par (une direction des ) un directeur des Immeubles, au sein d’un ministère ou d’ une administration , en général architecte ou spécialiste du bâtiment . D’autre part, il y a toujours un budget pour cela . Est-ce le cas pour Setif ? Si oui que fait cette direction ? où est l’argent budgétisé ? Salam .
TORCHI :
à Gomez , arrête de faire le pitre, ce n’est pas drôle du tout ! Tu ne semble pas avoir fréquenté un lycée, ni te mettre dans la peau d’un élève ou de ses parents pour s’en inquéter. Tu sembles faire partie du gros lot des médiocres qui composent ce bled.
Commentaire n°120087 :
La sécurité des enfants devrait concerner les parents en premier lieu. Et, il y a des associations de parents d’élèves fédérées qui les représentent. Il doit y avoir des moyens d’agir et de se faire entendre, y compris par des grèves. Des grèves au niveau de tous les lycées de la ville et pourquoi pas de toute la Wilaya. Des parents qui s’entendent sur l’intérêt de leurs enfants se feront mieux entendre. L’Association des anciens peut dénoncer sur la presse nationale et se plaindre à tous les hauts niveaux du pouvoir. Et les sétifiens locaux, qui pour beaucoup ont fréquenté ces lycées, peuvent menacer d’un appel au boycott des élections. Des moyens démocratiques et non violents pour faire respecter la célèbre répution de la fiertè sétifienne, qui apparemment s’émousse. Les cris de certains sétifiens, on ne les entend que dans les tribunes, pour valoriser leurs bourreaux. Les autres (...)
El Mefiant :
Pour les lycées de Sétif, ce n’est même pas une question d’argent puisque les crédits sont débloqués et depuis longtemps. C’est un exemple type des ravages de la bureaucratie et au siège de la wilaya de Sétif, pour être précis. L’association des anciens l’a dénoncé clairement, l’APC n’a rien à y voir. Je m’étonne aussi que des associations sportives professionnelles continuent à recevoir l’argent du contribuable. Nous faisons semblant de nous étonner : en fait rien ne nous étonne plus dans notre pays ! Pleure ô pays bien aimé.
Gomez :
@ TORCHI Les gens devraient se regarder dans la glace plus souvent et feraient mieux de se taire au lieu de critiquer les autres. Les esprits d’élite discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les esprits médiocres discutent des personnes. Tu fais partie de cette dernière catégorie.
Corto Maltése :
a Anonyme-120087 a méditer sur ces écrits, juste, objective, pleine de conscience, indigné vous, Sétifiens ,Sétifiennes, jeunes, agées, riches,pauvres, INDIGNE VOUS, manifésté vous par la désobéissance civil. parlez en autour de vous, la chaine humaine.
Pingouin :
@anonyme 120068, Ces moukhalafate listi3mar !!!!!! comme tu dis sont des endroits qui ont formé des hommes et des femmes qui sont la fierté de l Algérie , mais d un autre coté c est vrai que pour des énergumènes de ton genre le savoir est synonyme de kofr. Quelle mentalité d’arriérés qui ont pour modèles les bons a rien wahhabites saoudiens. pauvre Algérie.
echecplayer :
dix dinars de chaque ancien eleve residant à setif pourrait subvenir aux reparations de la toiture des deux grands et anciens lycées de SETIF.Mais où doit on trouver les charpentiers et les couvreurs d’antan.
Commentaire n°120160 :
clin d’oeil d’anonyme 120068 à pingouin
Bey Mustapha BEBBOUCHE :
Bonjour à tous. Tous les gouvernements algériens qui se sont succédés, ne se sont jamais posés la question suivante : Pourquoi en France ; et cela chaque année, une moyenne de 80% des lycéens obtiennent leur BAC ; et en Algérie, nous n’avons qu’une moyenne de 40 % des lycéens qui obtiennent leur BAC ? Le gouvernement de Bouteflika ne s’intéresse-t-il pas à nos lycéens ? Et par voie de conséquences au devenir de notre jeunesse et de notre pays ? J’ai la solution pour faire sortir notre jeunesse estudiantine de ce marasme. Je voudrai révolutionner le Baccalauréat Algérien en créant le Baccalauréat Filière. C’est quoi le BAC Filière ? Tout lycéen ou lycéenne à l’examen du BAC qui obtient une note égale à dix (10) ou supérieure à dix (10) dans une matière sera reçu (reçue) à son BAC dans cette même matière. Un lycéen qui obtient 18 en mathématiques et qui n’a pas de bonnes notes sur les autres matières, aura son BAC en Mathématiques. Il pourra poursuivre ses études Universitaires dans cette même matière et (...)
GOUPIL :
@ Corto Maltése (El-Khoroto el-Malti)Je suppose : Je n’ai nullement envie de m’indignER pour si peu de chose.Et je n’ai pas à me faire remonter comme un réveil-matin par n’importe quel bougre qui ne sait pas écrire ce qu’il veut dire. Alors Mr. Corto,indignEZ-vous si ça vous chante de vous indignER,moi je sais qu’au lycée Malika Gaîd il y a une équipe de gestion qui va nécessairement faire réparer la toiture dans les meilleurs délais,avant même que votre chaine humaine ne s’ébranle. Ouala habit diréna fawdhat-el-ghouat fi Stif ? Rouh etnéni ya ouilidi.Sétif en a vu de toute les couleurs avant que vous ne soyiez de ce monde.
merouche charaf :
c’est tout la ville de sétif quil faudrait faire une reféction c’est pas juste un toit c’est tout l’algérie comme le pays et une pasoire.
maya :
tout à fait d’accord avec toi gomez,les eleves de nos jours font tout sauf etudier, ils ne sont ni respectueux,ni serieux,ni appliqués ,ni assidus ,mes respects pour ceux qui sont agreables et studieux..........
bichou :
Tant que les enfants de la nomenclatura étudient aux frais du contribuable à l’éranger, cette vermine se désintéresse forcément des problèmes du vrai citoyen. On a beau dire que l’union fait la force, ce peuple soumis continue de porter le pantalon baissé, bien fait pour lui.
carlos :
Bien dit BICHOU ! C’est la triste realité.
yolanda :
bonjour je remercies pingouin pour la reponse qu il a faite a celui ou celle qui a qualifié les lycees Kerouani et Gaid de moukhalafates listi3mar sans oublier de lui faire remarquer que moukhalafates les colons ont enfanté des hommes et des femmes d une tres grande valeur que tu ne connais sans doute pas ,de par la grandeur de ton ignorance ce qui est bien dommage !
langar :
Eh oui, les lycées ne peuvent pas faire de grève et donc, pas besoin de les corrompre comme on l´a fait avec les enseignants avec des hausses de salaires et des rappels, sans aucune justification professionnelle.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus