Accueil > Sports > ESS actualités (anciens articles) >

ESS Infos : Quand la rue limoge !

mardi 13 décembre 2005, écrit par : Nedj

Certains pseudo-supporters ont, tels de mauvais élèves, la
mémoire courte. Les illettrés du football ont quant à eux poussé le bouchon trop fort, et ce, pour venir à bout de la patience du coach, Hadj Mansour, qui a fini par craquer et claquer par là même la porte. Car les « hooligans », qui ont dans un premier temps insulté cette compétence qui a répondu présent au moment où le club traversait une pénible période, ont voulu par la suite franchir le rouge,
à savoir porter atteinte à l’intégrité de ce coach dont l’unique tort est de considérer le football comme une science exacte, qui n’aime ni l’empirisme de certains
ni le charlatanisme des autres. Les puristes qui ont assisté au dernier ESS-JSK n’ont pas manqué de mettre en exergue le titanesque travail réalisé en peu de temps par
le Palestinien qui a pu métamorphoser le onze qui a pour la première fois depuis le début du championnat réalisé un match plein. Tenir tête au leader, mieux encore le faire douter à plusieurs reprises, n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’un travail programmé. Sentant le danger
venir, Hadj Mansour s’approche, samedi, du président Serrar pour qu’il soit déchargé d’une mission qui devient dangereuse d’autant que l’hostilité d’un groupuscule
d’énergumènes n’ayant rien d’ententistes s’amplifie de jour en jour. Certains charognards n’ayant rien d’analystes ont, qu’on le veuille ou non, boosté cette cabale pleine de non-dits. Hadj Mansour qui a bien assuré la transition, apprend à ses dépens que l’ingratitude,
l’ignorance, l’intolérance et bien d’autres maux collent à la peau de l’Entente qui n’a besoin ni de ces énergumènes qui font la loi, ni de ce coup de poignard au moment
où il refait surface. La position du club qui n’a pas fait grand chose pour mettre un terme à ces pratiques moyenâgeuses, le moins qu’on puisse dire, a dans une certaine mesure laissé faire. Est-ce pour pousser Hadj Mansour à remettre le tablier ? D’autant qu’on n’a pas trop insisté pour dissuader le Palestinien qui ne pouvait
par ailleurs partager ses prérogatives avec Rachid Belhout qui reprend en sa qualité de nouvel entraîneur en chef, le témoin. Le nouveau coach qui sera secondé par Bouzid Cheniti aura lui aussi du pain sur planche. Le « Belge »
qui n’a pas le temps doit au plus vite répondre aux chasseurs de Mansour par, s’il vous plaît, des résultats et des résultats, rien que cela . Les dirigeants qui dorlotent certaines vedettes, et qui, à la veille de l’entame du championnat, ont promis monts et merveilles
aux supporters, vont-ils changer leur mode de gestion
d’un groupe qui fonctionne avec deux vitesses diamétralement opposées ? La « rue » qui a trouvé en Mansour le bouc émissaire idéal, attend l’embellie. Eu égard
à la grisaille qui assombrit le ciel de l’ESS, l’éclaircie n’est pas pour demain d’autant que certains réflexes se sont installés à l’Entente en culture...

El Hadj Mansour : « Je préfère partir que de laisser ma peau »

Peut-on connaître les véritables raisons de cette démission surprise ?

La situation était insupportable. Je ne pouvais continuellement supporter les insultes, menaces et intimidations d’un groupe de voyous qui a vraiment dépassé les bornes. Il m’est impossible de poursuivre dans un climat aussi hostile.

Vous n’avez toujours pas répondu à la question...

La venue de Belhout n’y est pour rien, je le dis et redis. D’ailleurs ma décision de remettre le tablier était prise avant le match de la JSK qui n’a pas été bien préparé.

Comment ?

Figurez-vous qu’on s’est entraîné à huis-clos, avec la peur au ventre à cause de certains énergumènes qui venaient pour m’insulter. Je n’arrive pas à expliquer cette hostilité à mon égard. Dire qu’à chaque fois que l’Entente me fait appel, je fais le maximum pour redorer son blason.

Quelle a été la position du comité directeur ?

Serrar, lui aussi un être humain sujet à pression, a tenté de me dissuader, d’autant qu’il s’est montré satisfait du travail réalisé en peu de temps, mais n’a pu me convaincre
pour que je change d’avis. Je ne pouvais rester car ma vie et celle des miens étaient menacées.

A ce point ?

Oui, à ce point. Le harcèlement au téléphone et à côté du domicile familial devenait insupportable.

Quelle explication donnez-vous à cette cabale qui ne dit pas son nom ?

Au vu des services rendus à Sétif, qui est ma ville adoptive, la cité natale de mes enfants, je pense que
je mérite mieux que cette hostilité d’un groupe qui ne représente, à mon sens, pas tous les Ententistes qui savent distinguer entre le bon grain et l’ivraie.

On a l’impression que vous êtes déçu...

Je ne suis pas déçu mais blessé dans mon amour propre, d’autant que le travail entamé commençait à donner ses fruits. Le match de la JSK qui s’est joué sur un rythme
élevé et soutenu illustre mes propos. Dommage que ces gens-là qui ont tout fait pour saborder notre travail ont eu le dernier mot. Je suis désolé pour les joueurs qui ont
repris confiance et pour le club surtout, car il fait le maximum pour mettre le collectif dans les meilleures conditions de travail.

N’avez-vous pas de regrets ?

Si je devais reprendre l’équipe à quelques heures d’un match aussi important que celui du MCA, je le ferais sans réfléchir. Le fait de quitter l’équipe au moment où elle
remontait la pente, et de fort belle manière, me désole. J’ai même le sentiment d’un travail inachevé. L’histoire retiendra que Mansour a un jour mis dans le bain un certain
Hassen Telbi qui est en mesure de valoir beaucoup de satisfactions à l’Entente et au football algérien. A
l’instar de Hadj Aïssa, Maïza, Defnoune et d’autres, ce jeune doit être encouragé et protégé.

A propos de Telbi, certains n’ont pas admis sa titularisation face à l’ogre kabyle...

En football, l’entraîneur qui ne prend pas de risques n’a pas sa place sur un banc. Si je devais refaire le coup, je le referais, car Telbi, qui est un arçon pétri de qualités,
devait un jour ou l’autre affronter une grosse cylindrée. A ce sujet, j’estime avoir fait le bon choix, n’en déplaise aux analphabètes qui se transforment à chaque
match en coach et en connaisseurs d’un métier aussi dur. J’espère que ce jeune aura dans un proche avenir d’autres matches car il est en mesure de rendre service au club
d’autant qu’il possède une excellente marge de progression.

Pouvez-vous dresser un bilan de votre bref passage ?

Il est impossible de dresser un bilan, après seulement quelques jours d’exercice. Pour être franc avec vous, je commence à peine à connaître certains joueurs que je ne
connaissais pas auparavant. Les fauteurs de troubles ne m’ont pas laissé le temps nécessaire pour mener à bien une mission qui se présentait sous de meilleurs auspices.

Comment voyez-vous la suite des évènements ?

Si cette dynamique de travail est préservée, l’Entente atteindra sans aucun problème ses objectifs, d’autant
que le calendrier de la phase retour lui est favorable, sachant qu’elle aura à recevoir les principaux prétendants, à savoir le CRB, le MCA, l’ASO et l’USMA.

Avez-vous un message particulier à transmettre ?

Même si je suis encore traumatisé et sous le choc, je ne peux oublier les messages de soutien des véritables
Ententistes que je remercie au passage. Je souhaite que les véritables supporters de l’ESS se mobilisent autour de leur équipe qui est capable de relever le défi, car elle
en a les moyens.

Amrane au Mouloudia

Contrairement à El Hadi Adel, l’enfant de Merouana, qui a réalisé une bonne entame de championnat, marque ces derniers temps le pas. Amrane, qui a complètement raté ses dernières sorties à domicile, a, parait-il, la tête au Mouloudia qu’il va sans nul doute rejoindre au mercato
et ce, en échange avec Maouche.

Zarabi à l’USM Blida

L’ex-Koubéen qui ne fait plus l’unanimité autour de lui en dépit de sa convocation en EN Espoirs, qui a étonné plus d’un à Sétif, est lui aussi sur le départ. Il n’est pas impossible de voir Zarabi du côté de la ville des
Roses.

Telbi et Zeroual demandés par l’USC

Les juniors Telbi (ex-USMAn) ayant fait son baptême du feu lors du dernier choc ESS-JSK et le jeune libéro Zeroual (USMK) sont convoités par l’USC qui désire s’attacher les services de ces deux jeunes talents, pour sauver une saison des plus compromise.

Saïdi et Boutemdjet à l’ASK

Le milieu défensif Saïdi et l’ailier Boutemdjet, qui a été, l’exercice précédent, l’un des meilleurs buteurs de la DII avec l’ASK, sont convoités par l’AS Khroub qui joue comme l’année dernière les premiers rôles en Super
D II. Ces deux joueurs, qui n’ont joué que 223 minutes pour l’un et 88 minutes pour l’autre, auront vraisemblablement plus de matches dans les jambes avec le club précité.

Raïs à Kouba

L’enfant de Beni Aziz qui n’a pas eu, contrairement à d’autres, plus de chances est sollicité par le RCK entraîné par Laroui qui connaît les potentialités
de Raïs et ce, pour l’avoir entraîné, l’exercice écoulé au MC El Eulma. Il faut souligner que le joueur en question n’a joué que 70 minutes face au CRB (1re journée) et un match entier face à l’ASO (3e journée) puis vogue la galère.

Diallo et Doumbia se « séparent »

Les deux Maliens qui ont été les premiers libérés prendront différentes directions. Diallo est, selon une source proche du club sétifien, convoité par le club tunisien de La Goulette, alors que Doumbia est annoncé du
côté du CA Batna. Notons à toutes fins utiles que les joueurs en question, recrutés en devises fortes, n’ont pas beaucoup joué. Si Diallo a joué 122 minutes, Doumbia n’a été incorporé qu’à 5 minutes de la fin du match MCO-ESS.

Neuf joueurs sur le départ

Comme nous l’avons annoncé dans une de nos précédentes éditions, l’effectif ententiste sera sans nul doute dégraissé. Pas moins de neuf joueurs, et pour lesquels de grosses sommes d’argent ont été dépensés, quitteront, lors du mercato, l’Entente.

El Hadi Adel entre la Tunisie et l’USMAn

Le transfuge de l’USMAn qui n’a pas montré grand chose est sur le point de retourner chez lui ou de rejoindre un club tunisien dont le nom demeure inconnu.

L’ABS fait son marché à... l’Entente

Les dirigeants de l’A Bou Saâda se sont déplacés hier à Sétif pour faire leur marché Ces derniers sont entrés, nous dit-on, en contact avec le comité directeur de l’Entente pour faire part de leurs intentions envers
certains joueurs ciblés, devant aider l’ABS à atteindre ses objectifs. L’on dit que Derradj, Bouadam et Saïdi intéressent le club du Hodna.

Comme à l’école buissonnière

La reprise des entraînements n’a pas été faite. De nombreux
joueurs qui ont affronté la JSK et les autres ont, vendredi, fait l’impasse sur le sauna pour les uns et
l’exercice pour les autres. Le lendemain, soit samedi, la séance du matin prévue au niveau de la salle de musculation, a été tout bonnement annulée, car de
nombreux joueurs n’ont pas jugé utile de faire le déplacement. Les employés du club ont pour certains été autorisés à aller rendre visite à leurs familles. Cette manière de faire n’a pas été du goût de Hadj Mansour
qui nous a confié juste avant de remettre le tablier : « Cette démarche n’est pas du tout professionnelle. Shevchenko ne rend pas visite à sa maman en Ukraine, à l’issue de chaque match... »

Maouche relancé

Le Bordjien du Mouloudia vient de reprendre le contact
avec le club sétifien. Le joueur veut changer d’air d’autant qu’il vient de perdre sa place de titulaire
au doyen. L’Entente, qui est à la recherche d’un joueur
devant meubler le milieu du terrain, a pris attache, par le biais de ses dirigeants, dimanche, avec Messaoudi Tourki. Le contact a, nous dit-on, tourné sur un éventuel échange.

Diakité attendu aujourd’hui

L’autre Malien, Diakité, qui évolue comme ailier gauche
doit arriver à Sétif, aujourd’hui. Le poulain du manager Guedjali ayant, nous dit-on, joué en Europe (Allemagne et Belgique) et Afrique du sud, est un compétiteur de premier plan. L’expérience de Diallo et Doumbia n’ayant pas convaincu, ce qui fait grincer des dents les Sétifiens qui ne croient plus au père Noël.

Source : Le Buteur


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus