Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

L’établissement El-Hidab a été vendu mardi

8 ans pour vendre un hôtel
jeudi 15 décembre 2005, écrit par : Boutebna N.

Après quelque 8 ans de blocage, soit depuis 1997, du temps des défunts fonds de participation, le premier hôtel public en activité vient enfin de passer entre les mains d’un nouveau propriétaire dans le cadre de la privatisation. Le contrat de cession de l’hôtel El-Hidab, un trois étoiles urbain, situé au centre-ville de Sétif, a été signé avant-hier à Constantine en début de soirée entre les représentants de l’état, unique actionnaire, et le repreneur.

En 2004, le gouvernement a mis en vente 120 unités économiques, dont 22 hôtels, avec une nouvelle approche qui faisait apparaître une meilleure volonté de privatiser par rapport aux expériences précédentes, soit du temps des fonds de participation, du conseil de privatisation ou des holdings. Le paiement cash et la mise à prix, entre autres, n’ont pas été reconduits comme conditions. En parallèle, l’accent est mis sur le montage financier, le business plan, le plan d’investissement et la protection sociale. Des 22 hôtels, les offres concernant 6 établissements ont abouti. El-Hidab est le premier de la série qui a vu sa privatisation devenir effective depuis mardi dernier.
L’histoire le retiendra comme le premier hôtel que l’État algérien a privatisé depuis l’ère des nationalisations. Les 5 autres hôtels vont suivre, selon A. Louanchi, de Gestour, pour qui “d’ici le 31 décembre prochain, le plan de privatisation de l’ensemble du parc hôtelier public sera arrêté”.
Selon des sources sûres, l’évaluation des 26 derniers hôtels sera terminée toujours d’ici la fin de l’année. Pour rappel, l’hôtel El-Hidab est un 3 étoiles situé en plein centre-ville de Sétif avec des chambres luxueuses et bien équipées. Ce sont 77 chambres avec 3 suites et 8 dressings.
L’établissement est doté aussi d’une piscine, d’un restaurant, d’une brasserie, d’un salon-bar, d’une salle de banquet, de 2 bassins d’agréments, de jardins luxueux et de deux parkings. De l’avis des professionnels, y compris les nouveaux repreneurs, le personnel de l’hôtel est jugé compétent et stable.
Le chiffre d’affaires par jour, en hors taxe, se situe entre 300 000 et 400 000 dinars avec un bénéfice annuel corrigé qui peut atteindre les 4 milliards de centimes. Le tout est boosté par un “good will” réel du fait du développement économique que connaît la capitale des Hauts-Plateaux qui est en train de devenir un pôle régional de négoce et d’industrie dans le domaine de l’électronique et de la communication.
El-Hidab bénéficie aussi du cachet culturel de la région avec la cité romaine de Djemila et son festival ainsi que Aïn El-Fouara et sa notoriété.
Proposé à la vente, 3 entités dont un collectif de travailleurs avaient soumissionné. Le choix du CPE a porté sur l’offre de la Sarl Sofaf, une entreprise versée dans le fil électrique et dont le siège est situé à Sétif, pour un montant de 65 milliards de centimes.
Le 31décembre 2005 à minuit, il sera procédé au transfert, et du patrimoine et de l’exploitation. Pour cela, et dès hier, une commission ad hoc a été installée pour assurer cette tâche.

M. K

Liberté Algérie


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus