Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

LORS DE SA VISITE À SÉTIF

Guidoum déclare la guerre à la violence
samedi 7 janvier 2006, écrit par : Boutebna N.

En visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Sétif, jeudi dernier, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yahia Guidoum, a entamé sa tournée par l’ouverture des travaux d’un séminaire national sur le thème “Violence juvénile en milieu urbain”. Cette manifestation, qui a duré deux jours et à laquelle ont pris part les DJS et les directeurs des CIAJ des 48 wilayas, a été l’occasion pour le premier responsable des sports du pays de rappeler l’importance de cerner les véritables problèmes qui poussent les jeunes à la violence, notamment celle qui sévit dans les stades.
Sur un ton ferme et menaçant, il a souligné que désormais pour tout dépassement enregistré dans un stade, son département incombera la responsabilité au directeur de la jeunesse et des sports. “Je voudrais que les cadres du secteur de la jeunesse se penchent très sérieusement sur les vrais problèmes qui poussent les jeunes à se révolter. J’estime qu’il faudra prendre en charge les préoccupations de nos jeunes car si l’un d’eux n’est pas suffisamment encadré, il recourra automatiquement à la violence. Il faut que vous soyez près d’eux, les écoutez les sensibilisez et surtout les mettez dans de bonnes conditions. Réhabilitez le véritable rôle des Maisons de jeunes, les auberges de jeunesse et autres lieux et mettez-les à la disposition de nos jeunes”, a-t-il dit.
Et d’enchaîner un peu plus loin : “Quand le jeune achète un billet du stade au marché noir et qu’il n’a rien à manger pendant des heures, que voulez-vous qu’il fasse ? Moi, en tout cas, j’ai décidé de responsabiliser les DJS pour tout dépassement dans un stade. C’est eux qui vont assumer cette charge. Alors, sortez d’ici avec des solutions et du concret pour remédier à ce phénomène.” Il faut dire que le phénomène de la violence dans les stades a pris des proportions alarmantes ces dernières années. Le constat, fait à partir de données statistiques et les rapports des services de sécurité et de la justice, laisse penser que ce phénomène gagne de plus de plus de terrain et progresse rapidement, affirment les participants. Un peu plus tard, le ministre s’est dirigé vers le siège de l’Entente de Sétif, à l’ex-hôtel de France, où il a inauguré le centre de formation du club. Sur place, le président Abdelhakim Serar accompagné du directeur du centre Naceredine Saâdi ont fait visiter à la délégation ministérielle les différentes structures de cet établissement opérationnel déjà depuis quelques mois.
Salles d’hébergement, de restauration, de cours et administration, tout a été passé au peigne fin. Le représentant du gouvernement n’a pas omis, à l’issue de sa visite, d’encourager et promouvoir de telles initiatives.

Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus