Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Un poisson d’avril en... janvier à Sétif

samedi 21 janvier 2006, écrit par : Boutebna N.

La pièce théâtrale La Princesse et l’espiègle, du théâtre national égyptien, qui était programmée pour hier à la maison de la culture de Sétif, a été annulée en catimini. Ni la direction de la culture qui avait pourtant invité les familles sétifiennes à venir voir Nour Chérif and co à l’œuvre, ni le ministère de la Culture qui organise en collaboration avec l’ambassadeur d’Egypte à Alger la semaine culturelle égyptienne, n’ont jugé utile d’aviser ou d’expliquer cette annulation de dernière minute, n’ayant pas été du goût des gens des Hauts-Plateaux qui ne veulent pas être pris pour une quantité négligeable. Cette manière de faire a donc beaucoup déçu les Sétifiens qui ne s’attendaient pas à ce coup fourré, s’apparentant, selon de nombreux invités, à une farce de mauvais goût. D’après certaines indiscrétions, cette déprogrammation d’ordre « technique » a été dictée par la partie égyptienne qui n’était, semble-t-il, pas mise au parfum et à temps de la virée sétifienne qui tombe au grand dam des férus du 4e art de l’antique Sitifis, à l’eau...

El Watan


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus