Accueil > Sports > ESS actualités (anciens articles) >

ES SETIF : Bon pour le moral

samedi 21 janvier 2006, écrit par : Nedj

Ainsi, l’Entente de Sétif entame cette deuxième moitié du championnat par une victoire qui fut, certes, longue avant de se dessiner, mais qui reste précieuse pour la suite du parcours. C’est d’ailleurs le sentiment que nous avons relevé aussi bien auprès du staff technique que des joueurs, qui estiment, par ailleurs, que ce succès va leur permettre d’entrevoir la suite du championnat dans de bonnes conditions, notamment sur le plan mental. “Nous avons certes éprouvé quelques difficultés avant d’engranger les trois points mais cela n’empêche pas que nous méritons notre victoire. Nous avons réalisé le plus important, à savoir les trois points de la victoire qui seront précieux pour entrevoir la suite du parcours sous de bons auspices”, nous a déclaré Hadj Aïssa. Et d’ajouter : “C’est vrai qu’on n’était pas aussi bon comme lors des précédentes sorties, cependant, l’essentiel c’est d’avoir bien négocié cette confrontation. Comme vous le savez, on vient de reprendre la compétition après trois semaines de trêve. Ce n’est pas donc évident d’être à cent pour cent de ses moyens. En tout cas, on fera en sorte de garder cette dynamique et poursuivre sur notre lancée.” C’est le même son de cloche chez le buteur de l’Aigle noir, Issaâd Bourahli, qui a réussi jeudi dernier son 6e but depuis le début de l’exercice. “Je crois que nous avons réalisé le plus important, empocher les trois points de succès. Il faut reconnaître en outre que nous avons eu affaire à une équipe belcourtoise pas facile à manier et qui nous a posé quelques problèmes. Cela dit, c’est une victoire qui nous fera beaucoup de bien en prévision de la suite du parcours”, a-t-il déclaré.

Benyounas : “Je suis là pour apporter un plus”

Parmi les nouvelles recrues du club phare des Hauts-Plateaux, venues en renfort durant le mercato, figure le Franco-Algérien Karim Benyounas. Accosté juste après le match face au CRB, ce dernier est revenu sur les circonstances de sa venue ainsi que sur son parcours personnel effectué jusque-là. “En fait, c’est grâce à mon manager Zoubir Itoumène, qui connaît les dirigeants sétifiens ainsi que le coach Rachid Belhout. Je suis né le 9 février 1984, à Lille en France. J’ai été formé au club de cette ville avant d’aller tenter ma chance au Crystal Palace en Angleterre, où j’ai évolué pendant quelques mois. J’ai terminé la saison au Danemark dans un club de la DI (Olstykke). Pour cette saison, je me suis retrouvé sans club et j’avais besoin de jouer, c’est alors qu’on m’a proposé l’idée d’aller en Algérie. Le destin m’a ramené donc à Sétif”, nous a-t-il dit. Et d’enchaîner : “J’ai passé par les différentes catégories en EN. J’ai joué chez les juniors et les espoirs. J’ai été également retenu une fois parmi l’équipe A, à l’occasion d’un match face au Tchad.” Et il conclut : “En tout cas, si je suis venu à Sétif, c’est bien pour m’imposer et apporter le plus souhaité.”

F. R., Source : Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus