Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le ministre de l’Industrie à Sétif

mercredi 25 janvier 2006, écrit par : Boutebna N.

En visite dans la wilaya de Sétif, le ministre de l’Industrie, M. Mahmoud Khoudri, a insisté auprès des cadres du secteur et des autorités locales sur le fait que l’entreprise industrielle algérienne doit devenir compétitive et se mettre au diapason de l’économie mondiale, dans le contexte économique actuel marqué par les nouvelles règles de la mondialisation.

En appelant les opérateurs industriels à se rapprocher de son département ministériel dans le but d’assurer le suivi du processus de mise à niveau des systèmes de production et de celui du système de management et de marketing, le ministre a déclaré : « La qualité représente, aujourd’hui, notre principale préoccupation et notre défi, car elle conditionne la promotion de la compétitivité des entreprises. » Saisissant aussi l’opportunité de sa venue à Sétif, le ministre a fait un rappel des engagements pris par l’Algérie sur le plan international, notamment à travers l’accord d’association avec l’Union européenne et le processus d’adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

M. Khoudri a, également, précisé que « seule une mise à niveau du secteur industriel, aussi bien public que privé, est à même de faire face à la concurrence des produits étrangers sur le marché intérieur ». La délégation ministérielle s’est rendue, par ailleurs, au complexe Médifil de Bougaâ (40 km au nord-ouest de Sétif), une usine issue de la restructuration de la Sonitex puis de l’Inditex et qui est versée dans la production du fil à coudre pour l’industrie du textile.

Elle emploie plus de 650 travailleurs. Le ministre a recommandé aux cadres de cette entreprise l’accélération du processus de la mise à niveau aux normes de la qualité par le biais de certification. Le ministre s’est ensuite rendu à la localité de Khalfoun (6 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya), où il s’est enquis de la production de gaz industriels assurée par la Royal Gaz Industrie, qui est une entreprise privée qui exporte 45 % de sa production de CO2 (gaz carbonique destiné à l’industrie des boissons gazeuses) et qui a un chiffre d’affaires en constante progression.

Enfin, M. Mahmoud Khoudri s’est rendu à El-Eulma, où il a fait une virée dans une usine de transformation de verre, Eurl Arama Glass, qui fabrique des pare-brises feuilletés et du verre trempé. La visite s’est achevée dans la capitale des hautes plaines par l’inspection du projet de réhabilitation de la zone industrielle du chef-lieu et dont le taux d’avancement, nous a-t-on indiqué, a atteint 55 %.

M. H. G.

Le Jeune Indépendant


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus