Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Journée Nationale du Commerçant

Une délégation d’El Bahia invitée à Sétif
vendredi 27 janvier 2006, écrit par : Nedj

Une délégation de commerçants et artisans, de la coordination de l’UGCA d’Oran, a été invitée aux festivités qui auront lieu les 26 et 27 janvier prochain dans la capitale des Hauts Plateaux, Sétif, à l’occasion de la célébration de la Journée Nationale du Commerçant.

L’Union Générale des Commerçants et artisans algériens a mis sur pied un programme comprenant un concours ponctué d’un prix sur la coiffure et l’esthétique. Une dizaine d’artisans coiffeurs, coiffeuses et esthéticiennes de la région d’Oran ont été invités à prendre part aux épreuves de ce concours. Pour rappel, suite à l’appel du FLN, le 24 Janvier 1956, pour appuyer l’examen de la question algérienne devant les instances des Nations Unis, les commerçants devaient en cette journée baisser rideaux et participer à une grève générale. Chikh Mohamed se souvient des préparatifs de ce mouvement et de la distribution des tracts du mot d’ordre qui ont été imprimés clandestinement et distribués une journée avant le jour « J ». Cette manifestation, largement suivie à Oran par la corporation, a été rudement réprimée par les services spéciaux de l’armée coloniale. Certains commerçants ont été emprisonnés ou contraints à fuir vers le Maroc, la Tunisie ou des pays arabes, et d’autres ont assisté impuissants au saccage de leurs locaux et leurs marchandises saisies. Évocation En plus de cette répression sauvage, certains commerçants, même ruinés, ont été obligés de verser des amendes. Maintenant à la tête de la coordination de la wilaya d’Oran, M. Chikh en compagnie de certains membres du bureau, milite pour réorganiser, à travers la région, les commerçants et artisans. Leur démarche s’inscrit dans la lutte contre le commerce informel. Pour cette année, les principaux axes d’actions du programme de la coordination portent sur une campagne d’adhésions des commerçants et artisans et leur organisation dans des sections. Déjà, les taxis et transporteurs, au nombre d’un millier pour la seule wilaya d’Oran, se sont organisés au sein d’une section. Ses membres ont tenu récemment à Oran, une assemblée générale avec une délégation de L’UGCA et en présence des chauffeurs de taxis qui ont exposé les problèmes rencontrés dans l’exercice de leur profession. Ils ont évoqué, entre autres, la fiscalité en sollicitant une intervention des pouvoirs publics quant au versement des arriérés de la TVA.

Tegguer Kaddour, Source : El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus