Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Affaire du cadavre découvert à Sétif : L’épouse serait la meurtrière

dimanche 20 octobre 2013, écrit par : Imed Sellami, Le Soir, mis en ligne par : Boutebna N.

Rebondissement dans l’affaire du cadavre du quinquagénaire, découvert vendredi matin, enveloppé dans un sac plastique devant le seuil de sa maison de la rue Hamadou Abderahmanne à la cité de l’avenir (Pierre Gallet ou Birgay), et évoqué par le Soir d’Algérie dans son édition d’hier samedi.

Selon les premières conclusions de l’enquête diligentée par la brigade criminelle de la Sûreté de wilaya de Sétif, le père de famille aurait été assassiné à son domicile, dans la nuit du mercredi, soit le deuxième jour de l’Aïd El Adha, et l’assassin n’est autre que sa propre femme. En effet, cette dernière aurait drogué son mari avant de lui assener plusieurs coups mortels, à l’aide d’un objet contondant. Egorgé, découpé, dépecé et même éviscéré, le corps de la victime sera par la suite mis dans un sac en plastique et caché sous les escaliers de la maisonnette.

Afin d’expliquer l’absence du père de famille à son entourage, sa femme aurait fait croire qu’il avait disparu pour des raisons inconnues et aurait demandé à son fils de déclarer sa disparition auprès des services de police de la 10e Sûreté urbaine de Sétif.
Voyant que le cadavre commençait à se décomposer et qu’une odeur nauséabonde s’en dégageait, la femme prise de panique, décida de le faire sortir de la maison et de le laisser devant le perron et ce, en début de matinée de vendredi. Le cadavre sera ensuite découvert par les riverains qui alertèrent aussitôt les services de police.
Selon des informations parvenues de l’enquête de police, la femme aurait avouée, lors de son interrogatoire, être l’auteur du meurtre et aurait agi seule, sans toutefois avancer le mobile de cet acte abominable, commis sur la personne de son mari et père de ses huit enfants.

L’enquête se poursuit toujours, en vue de connaître les véritables raisons de ce meurtre et de déterminer si la femme n’aurait pas bénéficié de l’aide et de la complicité des membres de sa famille.
Le défunt a été inhumé hier samedi, après la prière du D’hor, au cimetière de Sid El Khier.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus