Accueil > Sports > ESS actualités (anciens articles) >

CABBA 1 - ESS 0 : Les Sétifiens stoppés

vendredi 3 février 2006, écrit par : Boutebna N.

Le derby des Hauts-Plateaux n’a, finalement, pas tenu toutes ses promesses. Face à une formation sétifienne bien organisée, les locaux n’ont pas véritablement inquiété Mezaïr et sa défense tout au long de la partie. Pourtant, sans passer par le round d’observation, les camarades de Meguellati tentent de porter le danger dans le camp adverse à l’image de la tentative de Zougagh dont le tir est dévié en corner par le portier sétifien (2’). Poursuivant leur pressing, les Criquets jaunes vont bénéficier d’autres opportunités de scorer mais sans grand danger apparent. La seule fois où les locaux ont failli ouvrir la marque se situe à la 22’. Servi idéalement par Hachemi, Nicolas, d’un tir croisé, oblige Mezaïr à étaler toute sa classe pour dévier le cuir en corner. Passé l’orage, les Noir et Blanc qui commençaient alors à bien s’organiser, essayent de desserrer l’étau en optant pour des contres rapides, notamment grâce à la paire Hadj Aïssa-Bourahli.
À la 38’, ce duo amorcera une attaque que Kial était obligé de sortir pour éloigner le danger des pieds du renard des surfaces ententiste. Au retour des vestiaires, les visiteurs semblaient plus confiants puisqu’ils parviendront à imposer leur jeu dès les premiers instants. Cependant, contre le cours du jeu, les capés de Hocine Zekri parviennent à secouer les filets et ouvrir la marque par l’entremise de Derbal. En effet, on jouait la 55’, Ali Houari sur un coup franc effectue un long centre au deuxième poteau. Étrangement esseulé, Derbal ne trouve aucune peine pour mettre son pied et trouver le chemin des filets. À partir de ce moment, on ne verra qu’une seule équipe sur le terrain puisque les hommes de Rachid Belhout, dans un sursaut d’orgueil, quadrillent le périmètre de leurs vis-à-vis, les acculant dans leur dernier retranchement. Hadj Aïssa, à la 82’, s’infiltre dans les 18 m après s’être débarrassé de plusieurs défenseurs, mais sa reprise est sortie du bout des doigts, par Kial, en corner. Le score en resta là jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Benmehedi.

Belhout : “on ne méritait pas de perdre”
“Sincèrement, on ne méritait pas de perdre aujourd’hui. Nous avons livré un bon match et on aurait pu prendre l’avantage de nombreuses fois. Malheureusement, on a encaissé un but sur une balle arrêtée. Bon, on aurait certes aimé poursuivre sur notre série de bons résultats. C’est ça le football ! On doit vite oublier cet échec et penser à préparer nos prochaines échéances dans de bonnes conditions”, nous a dit entre autres le coach sétifien qui déplore, par ailleurs, les conditions difficiles dans lesquelles s’est déroulé ce derby. “Ce que je n’arrive pas à comprendre, par contre, ce sont les conditions dans lesquelles s’est déroulé le match. C’est désolant !” a conclu Rachid Belhout.

Sale après-midi pour les Sétifiens
La délégation sétifienne a passé un sale après-midi, jeudi dernier, à Bordj Bou-Arréridj. Pourtant, rien n’indiquait un tel traitement de la part des Criquets jaunes au moment où tout le monde croyait que les deux clubs allaient enterrer définitivement la hache de guerre, notamment après le match aller à Sétif qui s’est déroulé dans de bonnes conditions.
Cependant, jeudi dernier, les Ententistes ont évité le pire. Supporters, joueurs, dirigeants et staff technique, personne n’a été épargnée. On notera notamment la blessure de Salim Oussaci, victime d’un jet de pierre lancée à partir des tribunes et qui l’a touché au tibia. Il a fallu plusieurs minutes pour que le directeur administratif de l’Entente retrouve ses esprits. On y reviendra avec plus de détails lors de la prochaine édition.

Farès R

Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus