Accueil > Sports > ESS actualités (anciens articles) >

ESS Infos : Les Sétifiens ne décolèrent pas !

mardi 7 février 2006, écrit par : Nedj

Les incidents qui ont émaillé le dernier derby CABBA-ESS sont toujours d’actualité du côté de Aïn El Fouara où on ne décolère pas. Certains inconditionnels, qui ont sillonné le pays de fond en large, n’ont, disent-ils, jamais vécu un aussi mauvais après-midi que celui de jeudi dernier. « Les supporters qui ont fait le déplacement à Bordj ont été exposés aux tirs croisés des Bordjiens qui ont mis à prix la tête de tout Sétifien. Cette haine a frisé l’hystérie. Et le mot n’est pas fort pour décrire le climat d’agressivité qui a régné tout au long du
match », nous dira Mohamed H., qui, pour une fois, a été content de la défaite de son équipe. « Il est vraiment impossible de relater avec exactitude les incidents qui ont
entaché cette rencontre. Malheureusement, les caméras de
la télévision n’ont braqué leur zoom que vers les victimes devenues aux yeux des officiels les bourreaux », soulignera notre interlocuteur, qui tient à reprendre le dicton
arabe : « Les montagnes ne se rencontrent pas, mais les chemins des hommes se croiseront un jour. » Ce message est adressé, comme tout le monde sait, aux supporters bordjiens, qui ne sont plus les bienvenus à Sétif, qui fronde et retient dans les mémoires le match qui a rapporté
un bon pactole (10 millions) aux Bordjiens. Ces derniers ont joué, jeudi, le match de la saison, l’unique qu’il n’ont pas le droit de perdre d’autant qu’ils avaient
affaire à l’Entente sportive sétifienne.

Belhout : « La sanction de la FAF est aberrante »

A l’instar de tous les Sétifiens, l’entraîneur en chef est dépité par la décision de la commission de discipline
de la Ligue nationale qui n’a, selon les Sétifiens, pris en
considération qu’un seul son de cloche, à savoir celui du directeur de jeu, Mehidi, accusé par les Ententistes d‘avoir ni plus ni moins accompli une mission déterminée.
« C’est bien, c’est merveilleux même de voir des supporters pousser leur équipe vers la victoire. C’est navrant et désolant à la fois de voir des énergumènes, n’ayant rien à faire dans un stade de football, imposer leur loi par des comportements indignes. Je ne suis ni juge ni avocat pour défendre les supporters de l’Entente, qui ont été placés entre deux groupes de fans bordjiens qui les ont bombardés
de divers projectiles, mais la vérité doit être dite. Il convient de préciser qu’on a été tout au long de la partie canardés par des boulons, des pierres et divers autres
objets. Je n’incrimine pas tous les supporters du CABBA, mais juste ceux qui ont, à mon sens, transformé la fête en cauchemar. Si cette histoire de suspension se confirmait, elle serait aberrante. J’espère que la Fédération va
prendre en considération la version de l’Entente qui ne mérite pas une telle sanction. Cela dit, la FAF doit, à mon avis, sanctionner ces fauteurs de troubles qui nuisent non seulement à leurs clubs mais à tout le football algérien. »

Hadj Aïssa : On a déjà oublié le match de Bordj

Avec du recul que pouvez-vous dire du match de Bordj ?

C’est un match à mettre vite aux oubliettes. Au vu de la physionomie de la partie, on ne méritait surtout pas de perdre. Bordj, qui n’a pas fait, comme attendu, le match de la saison, a profité d’une faute d’inattention pour
ouvrir la marque. Ça n’a pas été brillant de votre
côté, non plus... Le groupe s’est déplacé à Bordj pour faire un bon résultat qui était dans ses cordes. Certains facteurs extra-sportifs ont joué en notre défaveur. Dans une atmosphère aussi hostile, on ne pouvait pas revenir avec au moins un point. Le groupe qui a été déconcentré
n’a, effectivement, pas fait le match qu’il fallait.

Que vous a dit le coach pendant et à l’issue du match ?

Il n’a cessé pas de nous encourager à aller de l’avant. Il a usé de beaucoup de pédagogie pour nous remonter le moral quelque peu affecté à l’issue d’un match qui s’est déroulé dans des circonstances particulières.

Dans quel état d’esprit allez-vous aborder le match
de coupe ?

Rassurez-vous, le match de Bordj est déjà oublié. On ne va
tout de même pas faire de cette rencontre une fixation. Le groupe qui s’est vite remis au travail est en plein dans ce match de coupe qu’on doit gagner pour faire plaisir
à notre cher public qui nous soutient sans conditions.

Comment voyez-vous le match de jeudi, face à Arzew ?

Pour éviter toute mauvaise surprise, nous ne devons en aucunemanière sous-estimer l’adversaire qui sera très motivé du fait qu’il affronte un pensionnaire de la DI,
spécialiste en coupe de surcroît. Nous devons sortir le grand jeu pour nous défaire d’une équipe qui ne se déplacera pas à Blida pour faire du tourisme.

Les blessés de retour

Après une journée de repos, les Ententistes ont repris samedi, les entraînements. Defnoun et Ziaya, qui n’ont pas pris part au dernier derby ESS-CABBA, ont rejoint le
groupe. Tout comme Lahlouh et Bensaïd qui étaient obligés de céder leurs places à Zarabi et Delhoum, pour cause de blessures.

Source : Le Buteur


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus