Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

TRANSPORT URBAIN À SÉTIF

La grande anarchie !
mardi 7 février 2006, écrit par : Nedj

Les responsables de la direction des transports estiment qu’un nouveau plan de transport doit être adopté pour en finir avec les diverses lacunes recensées. L’accent sera mis notamment sur le renouvellement du parc.

En dépit des efforts de la direction des transports et des autorités locales et du parc important dont dispose la wilaya de Sétif, l’organisation de ce secteur stratégique et vital laisse à désirer.
Cependant, une réorganisation de cette activité s’impose afin d’améliorer les prestations et pour mieux servir les usagers, souvent, obligés de prendre leur mal en patience.
Selon un rapport établi par la commission de l’activité économique et de l’aménagement urbain de l’APW de Sétif, la wilaya dispose de 3 470 km de routes avec 5 principales routes nationales, à savoir les RN9, 5, 28, 77 et 75.
Le transport urbain compte 34 lignes exploitées sur 3 périmètres urbains : El Eulma, Sétif et Bougaâ. Pas moins de 11 lignes restent inexploitées. La direction des transports de la wilaya estime que ces dernières ont été enregistrées sur la demande des APC, sans étude préalable. Elles seront par conséquent annulées dans le cadre d’une opération visant la préparation d’un nouveau plan de transport. Un plan qui prendrait en compte de toutes les lacunes et autres dépassements recensés. La commission de l’APW a constaté que le nombre de place est de 88 à Sétif, 32 à El Eulma et 10 pour 1 000 personnes.
La direction des transport a exigé le renouvellement du parc estimé à plus de 550 véhicules dont 316 de type MB et AB.
Le transport dans la wilaya - où les lignes reliant les communes et daïras au chef- lieu de wilaya et le transport rural - compte plus de 765 bus avec une capacité de 16 514 places et 838 bus, soit une hausse de 7,65% et 8, 70% respectivement. Les lignes de wilaya ont quant à elles connu une baisse de 3, 48% et dont le nombre de places est estimé, actuellement, à 23 745 places. “C’est le résultat d’une opération menée par la wilaya visant l’assainissement du parc de transport urbain qui entre dans une politique nationale”, nous a affirmé le directeur du transport de la wilaya de Sétif. Il est à noter que la moyenne d’âge du parc n’a baissé que d’une année par rapport au plan de transport 2004/2005. Les suggestions de la commission de l’APW et à la lumière des données précitées ont été axées sur le travail permettant le renouvellement des moyens de transport, la formation des chauffeurs, la réhabilitation de nouvelles gares routières, la maintenance du réseau routier de la wilaya et des plaques de signalisation routière, ainsi que la lutte contre le “phénomène” des “clandestins” qui prend de l’ampleur à Sétif.

Faouzi Senoussaoui, Source : Liberté


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus