Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le professeur Benabid aux sources

lundi 20 février 2006, écrit par : Nedj

Profitant d’un voyage éclair au pays, et ce, pour se ressourcer et donner une conférence à Constantine, le professeur Alim Benabid a passé le week-end à Sétif et Bordj Zemoura (Bordj Bou Arréridj), le village natal où reposent ses parents.
L’éminent neurochirurgien et biophysicien a été invité, mercredi dernier, par le wali de Sétif. L’entrevue a porté sur d’éventuels échanges entre les équipes du professeur et les chercheurs et praticiens algériens d’une manière générale. Le fils du docteur Ahmed Benabid (ex-responsable de la santé du GPRA) et compagnon de route de Amirouche et du colonel Mohand Oulhadj, a réitéré sa disponibilité à mettre ses compétences, son savoir-faire et sa riche expérience au service du pays : « C’est un honneur et un devoir, à la fois, de répondre présent à l’appel de l’Algérie ayant plus que jamais besoin de ses cerveaux qui excellent sous d’autres cieux », dira l’éminence qui a mis au point le plus efficace traitement chirurgical de la maladie de Parkinson. Cette sommité mondiale, qui a été, nous dit-on, consultée sur les cas du président américain Roland Reagan, le boxeur Mohamed Ali et du chef de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat, a élargi les indications de la stimulation électrique profonde à d’autres pathologies : dystonies, épilepsie rebelle, troubles obsessionnels compulsifs. Elevé en France, au rang de chevalier de la Légion d’honneur, en 2002, cet érudit auteur de nombreuses publications, références, membre de l’Académie royale de médecine de Belgique et d’autres institutions internationales de renom, et bardé de prix, recevra, nous dit-on, pour son œuvre, prochainement du gouvernement algérien, une distinction à sa dimension.

Kamel Beniaiche, Source : El Watan


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
Mustapha S’taifi :
S’tif à toujours été la ville de l’est algérien qui a fourni beaucoup de Cadres supérieurs dans toutes les disciplines. Ceux qui ont quitté la Mère Patrie pour l’étranger, se sont faits un Nom, tel que le professeur Benabid neurologue renommé qui nous fait honneur. Il est vrai que dans la médecine et la pharmacie, beaucoup d’algériens se sont formés et distingués en France avant l’indépendance de notre Pays et même après. Un vieux sétifien exilé de l’ancienne rue de belgique à Sétif.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus