Accueil > Sports > ESS actualités (anciens articles) >

ESS 0 - MCO 0 : dominer n’est pas gagner

vendredi 24 février 2006, écrit par : Nedj

Les gars d’El Bahia doivent une fière chandelle au montant droit des bois gardés par Acimi qui sauvera leur team à deux reprises. Face à une équipe oranaise venue visiblement limiter les dégâts, les Ententistes, en dépit de leur domination outrageuse, ne sont pas parvenus à leurs fins. Les hommes de Rachid Belhout viennent, donc, de laisser échapper une belle occasion de soigner leur compteur aux points et améliorer leur classement. Pourtant, rien ne présageait une telle issue.
La première période fut dans son ensemble à l’actif des locaux qui assiégèrent dès les premières minutes le camp adverse acculant les Mezouar et consorts dans leur dernier retranchement. Deux occasions nettes de scorer sont à retenir durant ce premier half. C’est d’abord Bourahli qui va semer la panique dans l’arrière-garde des Hamraoua. Celui-ci, à la réception d’un bon centre de Yekhlef, rate lamentablement l’ouverture du score (28’). Poursuivant leur pressing, les locaux vont se procurer d’autres opportunités de buts. À la 35’, le renard des surfaces sétifien se met une nouvelle fois en évidence. Cette fois-ci dans le rôle de passeur puisqu’il réussit à servir idéalement Ziaya devant les six mètres. Ce dernier, dans un jour sans, loupe complètement sa reprise. Au retour des vestiaires, on assiste à un scénario identique avec une équipe sétifienne qui enchaîne coup sur coup les offensives mais sans grand danger.
Il a fallu attendre les dix dernières minutes pour voir enfin les noir et blanc réagir avec plus de fermeté et d’application. L’entrée en jeu de Derradj et Bettaouaf va donner plus de jus et d’espace à l’avant-garde locale puisque celle-ci va se procurer de véritables occasions de secouer les filets. Bourahli, encore lui, reçoit un bon centre de Maïza, cependant, son heading est allé mourir sur le montant droit des bois de Acimi. Une minute plus tard, c’est au tour de Bettaouaf de rater complètement sa cible après s’être retrouvé dans une position idéale de scorer. Et comme si le ballon refusait d’aller se loger dans les filets, Derradj après un bon travail individuel, envoie une frappe terrible qui percuta une nouvelle fois le poteau droit, alors qu’on jouait l’ultime minute de la partie.
Une réaction un peu tardive des Sétifiens puisque rien ne changea au score jusqu’au coup de sifflet final du referee Bechari. Dans les vestiaires, c’est la déception chez les aigles noirs qui viennent de rater bêtement deux précieux points, alors que le club d’El Hamri repart chez lui avec un point qui vaudra certainement son pesant d’or au décompte final.

FARÈS R., Source : Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus