Accueil > Sports > ESS actualités (anciens articles) >

L’Entente ressuscitée

samedi 11 mars 2006, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Nedj

“L’appétit vient en mangeant”. Cet adage sied parfaitement à la belle série enregistrée par les hommes de Rachid Belhout depuis quelques semaines. Trois matches, trois victoires, les camarades de Issaâd Bourahli sont en train de faire une remontée spectaculaire au classement. Après donc une qualification méritée pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie et une victoire arrachée haut la main contre le MCA dans un match comptant pour la mise à jour du calendrier, les Aigles noirs ont enchaîné jeudi dernier par un nouveau succès, cette fois-ci en venant à bout de l’US Biskra pour la troisième fois durant cet exercice.
Même si pour le coach ententiste, son team a réalisé le plus important, à savoir glaner le gain du match, il avoue néanmoins que beaucoup de travail attend son groupe pour améliorer certains aspects. “C’est vrai qu’on a obtenu une belle victoire, cependant il faut avouer qu’on n’a pas été bon, notamment en première période. J’ai même eu l’impression par moments que ce n’est pas la même équipe qu’on a l’habitude de voir. Il a fallu donc attendre la mi-temps pour commencer à développer un meilleur jeu, d’autant que les débats sont devenus ouverts de part et d’autre. On a mis donc à profit les espaces que nous a laissés notre adversaire pour marquer un but. On aurait pu se mettre, après cette réalisation, à l’abri, malheureusement on n’a pas très mal négocié les multiples occasions de but qu’on s’est créés. Bon, on voulait une victoire. Elle est là. C’est le plus important”, nous a déclaré Rachid Belhout non sans ajouter qu’il est certain que beaucoup de choses restent à parfaire. “Une chose est sûre en tout cas, il y a beaucoup à faire dans l’équipe. Une complémentarité à améliorer et pas mal de choses à régler pour notamment trouver la cohésion et l’efficacité. Il faut que nous travaillions pour arriver à composer une équipe homogène et solide à l’avenir”, a enchaîné le technicien algéro-belge.
Par ailleurs, cette victoire ouvre les portes aux gars des Hauts-Plateaux pour postuler à une place parmi le trio de tête et participer ainsi la saison prochaine à une compétition internationale. Un objectif qui reste à la portée des Sétifiens à condition de garder cet état d’esprit et poursuivre sur leur lancée. Sur ce point, notre interlocuteur reste optimiste. “Il faut défendre ses chances jusqu’au bout. Rien n’est encore joué pour le moment. Nous avons, certes, des matches assez difficiles et il faut savoir donc les gérer. Et là, je compte surtout sur l’ensemble du groupe. En tous les cas, il y a plusieurs raisons pour y croire. La preuve, malgré le fait qu’on était diminués par l’absence de nombreux joueurs lors de nos précédentes sorties, il y a eu quand même des satisfactions. C’est de bon augure pour l’avenir”, a souligné encore le coach de l’Aigle noir. En attendant, du côté de Aïn El Fouara tous les regards sont braqués sur l’hôtel du Sable d’or de Zeralda où aura lieu demain le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe d’Algérie et ce, pour connaître le prochain adversaire de leur équipe dans cette épreuve.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus