Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Lyon s’intéresse au tramway de Sétif

samedi 18 mars 2006, écrit par : Le Quotidien d’Oran, mis en ligne par : Nedj

Une délégation d’élus locaux et d’hommes d’affaires, de la région Rhône Alpes, est attendue aujourd’hui en Algérie pour une visite de quatre jours.

Conduite par le sénateur-maire de Lyon, Gerard Collomb, cette délégation entamera sa visite à partir de Sétif pour rejoindre, demain, Alger, a-t-on appris auprès de sources concordantes.

Forte de plus de 200 personnes, la délégation française est composée d’élus de Lyon et du Grand Lyon, d’universitaires, de représentants du mouvement associatif, de partenaires institutionnels et de 43 entreprises de la région Rhône Alpine travaillant ou souhaitant nouer des contacts avec les décideurs économiques algériens.

Ces entreprises, qui voyagent à leurs frais, sont représentatives des secteurs du bâtiment et des travaux publics, de l’eau et des transports. A l’occasion de ce déplacement, le sénateur-maire de Lyon rencontrera le wali de Sétif et le wali d’Alger. « A Alger, comme à Sétif, un protocole de coopération sera signé, ouvrant la voie à des échanges concrets de savoir-faire », souligne la mairie de Lyon dans un communiqué.

A Sétif, ce sont principalement les transports urbains, notamment la réalisation d’un tramway dans cette ville des Hauts Plateaux.
L’entreprise du métro d’Alger a lancé, il y a quelques jours, un appel d’offres pour la réalisation d’une étude de faisabilité d’un tramway dans la wilaya de Sétif. Une ville confrontée aux problèmes de la circulation urbaine, comme toutes les grandes villes algériennes.

A Alger, le sénateur-maire de Lyon rencontrera le ministre délégué aux Collectivités locales, Dahou Ould Kablia. La coopération décentralisée entre Sétif et Lyon sera évoquée ainsi que les projets de modernisation des collectivités locales en Algérie. Le sénateur-maire de Lyon aura également des entretiens avec le ministre du Commerce, M. Djaâboub.

A Alger, les hommes d’affaires lyonnais s’intéressent à la réhabilitation de la Casbah et du vieux bâti, aux problèmes de l’eau, du transport urbain, du nettoiement et de la gestion des déchets ménagers.
La formation des agents des collectivités algériennes intéresse également les villes françaises.

Les entreprises de la région Rhône-Alpes veulent prendre leur part du gâteau que représentent les 60 milliards de dollars du deuxième plan de soutien à la croissance économique lancé en juillet dernier.

Hamid Guemache


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus